Procès aux assises de la Nièvre L’excision : un crime grave, une atteinte intolérable à la dignité des femmes

Droits des femmes Publié le 1 juin 2012

Communiqué de presse de Najat Vallaud-Belkacem – Ministre des Droits des  femmes

Internationalement condamnée par l’ONU, l’OMS ou l’Unicef, l’excision est une pratique mutilante et dangereuse aux conséquences graves sur la santé, la fertilité et le bienêtre physique et psychologique des très jeunes femmes qui en sont les victimes. L’excision est une atteinte au droit des femmes à disposer de leur corps et à la dignité humaine.

En France, plusieurs dizaines de milliers de femmes sont aujourd’hui victimes de ce crime grave contre lequel il convient de s’élever avec la plus grande fermeté. L’excision a ses victimes, elle a aussi ses bourreaux. Au-delà des nécessaires mesures de prévention et d’éducation qui doivent faire disparaître ces pratiques, la loi doit s’appliquer dans toute sa rigueur.

La décision rendue ce jour par la Cour d’assise de la Nièvre vient rappeler que les lois de la République protègent la liberté et la dignité des femmes.

La France restera au premier rang des nations dans la défense de ces dernières.

13 commentaires sur Procès aux assises de la Nièvre L’excision : un crime grave, une atteinte intolérable à la dignité des femmes

  1. Claudine Dubois

    Le signal est brouillé. Les lois de la République protégeront effectivement, efficacement la liberté et la dignité des citoyenNEs le jour où elles seront appliquées (et rappelées pour commencer) pour protéger la dignité et pour commencer, l’intégrité physique des enfants, de touTEs les enfants, sans distinction ni de sexe ni d’appartenance communautaire.
    Où est passé le défenseur des enfants?
    Combien de circoncisions pour une excision? Où donc regarde la République quand un enfant est mis à mal?

  2. Michel Hervé Navoiseau-Bertaux

    L’argument des exciseurs : « elles ne trouveront de mari si elles ne sont pas excisées » est un argument typiquement raciste puisqu’au contraire, dans nos pays, elles auront des chances d’épouser un blanc, ce dont ne veulent manifestement pas les parents !

  3. Marie-Hélène Delteil

    Tant que la Justice n’enverra pas des messages forts, toute condamnation sera vaine.

    Des personnes illettrées empêtrées dans leurs croyances ? Qui ignoraient que notre Loi protège les enfants de ces actes que nous considérons barbares en France ? C’est faux, puisqu’il s’agit de récidivistes, d’après le commentaire de Gaëlle Hym, donc ces personnes ont déjà eu affaire à la Justice et ont déjà été informées.

  4. Gaëlle Hym

    Je trouve que ce procès, qui aurait dû lancer un message fort par rapport à ce crime terrible que ce sont les mutilations sexuelles, n’est pas à la hauteur de l’enjeu. La loi prévoit 15 ans d’emprisonnement POUR CHAQUE VICTIME MINEURE MUTILEE. Et ici 20 ans puisqu’il s’agit d’ascendants. Ces personnes ont mutilé à vie leurs 4 filles. Ils les ont excisées alors qu’elles n’étaient que des enfants. Ils ont violé leurs droits fondamentaux. Ce verdict est bien trop clément. Ce sont, je le rappelle, des récidivistes à qui on avait déjà donné une chance et qui ont sciemment recommencé. Contrairement à vous, je ne me félicite pas de ce jugement et je ne trouve pas que : « La décision rendue ce jour par la Cour d’assise de la Nièvre vient rappeler que les lois de la République protègent la liberté et la dignité des femmes. » Et cela prouve malheureusement que non, la France n’est pas « au premier rang des nations dans la défense de ces dernières ».

  5. Gérard Eloi

    @ Germain,

    On comprend un peu ta réaction.
    Mais la prison n’est pas forcément la solution. Et le fait que la peine sera déterminée en fonction de certaines données personnelles (que nous ignorons) peut être positif.

    Les parents en prison = les enfants « placés ». Ce qui revient à leur retirer la garde des enfants. Dans ce cas précis, faut-il séparer ces parents (indignes c’est vrai, mais par barbarie personnelle, ou par soumission obscurantiste ?) quasi définitivement des enfants ? C’est la question à laquelle répondra la justice. Et je ne pense pas que tu aies plus que moi de réponse parfaite.

  6. Gaëlle Hym

    Je trouve que ce procès, qui aurait dû lancer un message fort par rapport à ce crime terrible que ce sont les mutilations sexuelles, n’est pas à la hauteur de l’enjeu. La loi prévoit 15 ans d’emprisonnement fermes POUR CHAQUE VICTIME MINEURE MUTILEE. Et ici 20 ans puisqu’il s’agit d’ascendants. Ces personnes ont mutilé à vie leur 4 filles. Ils les ont excisées alors qu’elles n’étaient que des enfants. Ils ont violé leurs droits fondamentaux. Ce verdict est bien trop clément. Ce sont, je le rappelle, des récidivistes à qui on avait déjà donné une chance et qui ont sciemment recommencé. Contrairement à vous, je ne me félicite pas de ce jugement et je ne trouve pas que : « La décision rendue ce jour par la Cour d’assise de la Nièvre vient rappeler que les lois de la République protègent la liberté et la dignité des femmes. » Et cela prouve malheureusement que non, la France n’est pas « au premier rang des nations dans la défense de ces dernières ».

  7. Gaëlle Hym

    Je trouve que ce procès, qui aurait dû lancer un message fort par rapport à ce crime terrible que ce sont les mutilations sexuelles, n’est pas à la hauteur de l’enjeu. La loi prévoit 20 ans d’emprisonnement fermes POUR CHAQUE VICTIME MUTILEE par des ascendants. Ces personnes ont mutilé à vie leur 4 filles. Ils les ont excisées alors qu’elles n’étaient que des enfants, ils ont violé leurs droits. Ce verdict est bien trop clément. Ce sont, je le rappelle, des récidivistes à qui on avait déjà donné une chance et qui ont sciemment recommencé. Contrairement à vous, je ne me félicite pas de ce jugement et je ne trouve pas que : « La décision rendue ce jour par la Cour d’assise de la Nièvre vient rappeler que les lois de la République protègent la liberté et la dignité des femmes. » Et cela prouve malheureusement que non, la France n’est pas « au premier rang des nations dans la défense de ces dernières ».

  8. Cecile

    Bravo Najat !
    Pas de relâchement face a l’ignominie !
    Que la Justice rappelle a l’ordre les pratiques barbares !

  9. GILLETTE-FAYE

    Merci beaucoup Madame la Ministre de ce Communiqué de Presse.
    Il est tout a fait essentiel !
    Cordialement,
    Isabelle GILLETTE-FAYE, Directrice du GAMS.

  10. germain

    Madame,
    je viens de lire le compte rendu du jugement concernant les 4 fillettes excisées :

    « Les parents « seront convoqués par le juge d’application des peines qui verra en fonction des éléments familiaux dans quelle mesure la peine peut être aménagée. Il n’est pas certain que monsieur et madame aillent en prison », a précisé le président. »

    Trouvez vous cela normal ????

    On mutile 4 enfants et vous considérez que la justice a été rendue, en sachant que les parents responsables n’iront pas en prison !!!!
    Mais, si j’ai un chien, et que je lui fait couper les oreilles, ou la queue, pour suivre les normes de la race, je risque beaucoup plus !!!!
    Ou est la défense des enfants ??? et la défense des futures femmes ???????
    Vous tolérez de laisser mutiler des enfants en France en toute impunité ?????
    et vous osez dire :
    « La décision rendue ce jour par la Cour d’assise de la Nièvre vient rappeler que les lois de la République protègent la liberté et la dignité des femmes. »
    où sont la liberté, la dignité de ces 4 femmes mutilées à vie, et pour lesquelles, leurs tortionnaires sortiront tranquillement de prisons, et pourront continuer de mutiler d’autres fillettes ?

    Je sais que vous ne pouvez pas influencer une cour de justice, mais je trouve que votre commentaire est déplacé, et mal venu, au vu des faits

Commentaires fermés.