En Direct des Régions #2

Droits des femmes Porte-parolat Publié le 25 novembre 2012

Lundi 19 novembre 2012, la ministre des Droits des femmes a commencé la semaine par la visite près d’Orléans de la société Maquet, une entreprise de matériel médical en pointe en matière d’égalité professionnelle femmes-hommes. La visite a été suivie par la signature avec le Président de la Région Centre, François Bonneau, de la convention de partenariat Etat / Région pour l’Egalité Professionnelle femmes-hommes.
Cette visite a notamment été couverte par plusieurs articles de la Nouvelle République et de la République du Centre et ainsi que par un reportage de France 3 Centre :

La Nouvelle Republique : Le Congé Parental pénalise les femmes

L’article de la Nouvelle République en ligne :  Le congé parental pénalise les femmes.

La Republique Du Centre : Egalité professionnelle, la priorité de Najat Vallaud-Belkacem

L’article de la République du Centre en ligne : Egalité professionnelle, la priorité de Najat Vallaud-Belkacem.

Dans l’après-midi du lundi 19 novembre, c’est en tant que porte-parole du gouvernement que Najat Vallaud-Belkacem a visité à Saint-Ouen l’Aumone dans le Val d’Oise l’entreprise de cosmétique Sysley, une entreprise qui fabrique ses produits en France et est fortement exportatrice et où elle a rencontré les dirigeants ainsi que des femmes bénéficiaires du programme « La beauté vient des quartiers ».
La visite a été suivie d’une rencontre de la porte-parole avec les citoyens de Saint-Ouen l’Aumone (porte-parolat décentralisé).

Le déplacement a été couvert par Le Parisien et la chaine de télévision VO News :

Le Parisien : On est fières qu’elle vienne ici nous rencontrer chez Sisley

« On est fières qu’elle vienne ici nous rencontrer chez Sisley

Aïcha, 56 ans, et Alexandra, 36 ans, étaient radieuses, hier. Elles accueillaient, au centre de recherche et de logistique Sisley, à Saint-Ouen-l’Aumône, la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, venue les encourager dans leur parcours, avant d’aller répondre aux questions des animateurs de la vie locale (lire par ailleurs). La marque de cosmétiques haut de gamme assure leur formation au CAP d’esthéticienne en alternance avec la chambre de métiers du Val-d’Oise, avec le soutien de l’Etat.

Douze femmes du département ont intégré en septembre ce programme baptisé La beauté vient des quartiers. « C’est la première fois que je parle à un ministre », sourit Alexandra, ex-secrétaire médicale, qui se reconvertit après un long congé pour élever ses trois enfants. « On est très fières qu’elles viennent nous rencontrer ici », renchérit Aïcha, ancienne médiatrice dans les transports. Elle « rêve de monter son propre institut » et compte sur cette formation et ce coup de pouce de Sisley pour le réaliser.

Bénédicte AGoudetsé – Le Parisien »

Logo-LeParisienLa ministre ausculte les habitants

Une fois par mois, Najat Vallaud-Belkacem ausculte les Français. Porte-parole du gouvernement, la ministre des Droits des femmes avait choisi hier soir de venir échanger, au centre culturel l’Imprévu, avec les habitants de Saint-Ouen-l’Aumône et des environs. Objectif : présenter l’action du gouvernement et répondre aux questions.
« J’ai créé ces rencontres de la porte-parole dans la continuité de mon action pendant la campagne des présidentielles, explique la ministre. J’y jouais déjà ce rôle auprès de François Hollande. J’ai beaucoup appris en sillonnant les salles des fêtes pour écouter les habitants parler de leurs préoccupations. Et les remonter auprès de l’équipe de campagne. »
Dans la salle, 150 participants : maires, conseillers municipaux, mais également représentants du tissu associatif et de la vie locale. Parmi les sujets soulevés : « Le canal Seine-Nord sera-t-il abandonné » ? questionne un élu local. «Mon collègue Frédéric Cuvillier, ministre délégué chargé des Transports, réétudie le dossier, le renseigne Najat Vallaud-Belkacem. Mais nous vous apporterons une réponse. »
« Comment peut-on aider une mère qui n’a pas travaillé pendant cinq ans pour élever ses enfants, ce qui est pourtant un vrai métier, à retrouver le chemin de l’emploi? » interroge une maman, membre d’une association et déléguée de parents d’élèves. « Nous expérimentons des solutions, notamment à Orléans, précise la ministre, et travaillons à un dispositif d’accompagnement de ces mères, avec des formations et du coaching. » « Comment peut-on intervenir pour mieux soutenir les femmes victimes de violences conjugales et surtout protéger leurs enfants? » demande un élu. « Je travaille à un dispositif cohérent qui accompagne ces femmes. Pour qu’à aucun moment on ne leur lâche la main. J’organise justement vendredi une séance de travail sur cette question avec des professionnels à Paris », indique Najat Vallaud-Belkacem.
Un homme dénonce « les arnaques de certaines agences immobilières qui ruinent la vie de gens qui ont travaillé pour s’offrir un logement ».
« Nous venons d’adopter un texte pour lutter contre la fraude fiscale et sociale », lui indique la ministre, satisfaite de ces rencontres. « Nous répondons à toutes les questions, soit oralement, soit par écrit », assure-t-elle.

Bénédicte AGoudetsé – Le Parisien

Voici le reportage de VO News :

Jeudi 22 novembre 2012, Najat Vallaud-Belkcem, ministre des Droits des femmes a initié la conférence « le sexisme, c’est pas mon genre » organisée pendant le festival Mode d’emploi. 3 jours avant la journée internationale contre la violence à l’égard des femmes, la ministre a souhaité organiser cette conférence sur le modèle des TED talks pour contribuer à déconstruire les stéréotypes qui entravent la progression vers l’égalité femmes-hommes et in fine nourrissent la violence.

La conférence a été notamment couverte par rue89lyon.fr : Grands travaux de rénovation mentale contre le sexisme.

Najat Vallaud-Belkcem, organise à Lyon « le sexisme, c’est pas mon genre »

Tags : , , ,