Remise du prix Simone de Beauvoir à Malala, un exemple pour toutes et tous

Droits des femmes Publié le 10 janvier 2013

Najat Vallaud-Belkacem : Remise du Prix Simone de Beauvoir à Malala Yousafzaï

L’émotion était grande ce mercredi, alors que Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes recevait le père de Malala Yusufzai à l’occasion de la remise du prix Simone de Beauvoir à sa fille encore convalescente. Une émotion partagée par les présidentes du prix mesdames Josyane Savigneau, Julia Kristeva, Sylvie Le Bon de Beauvoir,  mais aussi par madame Yvette Roudy, ancienne ministre des Droits des femmes et par toutes et tous présents au ministère.

Le père de Malala, Ziauddin Yusufzai, a donné des nouvelles heureuses de sa fille, que sa famille soigne en Grande-Bretagne.

Alors qu’elle n’avait que quinze ans, cette jeune militante des droits des femmes, a été victime le 9 octobre, d’un attentat perpétré par les talibans, auquel elle a heureusement réchappé. A l’origine de cet attentat, les prises de positions régulières de Malala sur son blog en faveur de l’accès à l’éducation pour les jeunes filles, contre l’obscurantisme. Elle est ainsi vite devenue l’emblème de la mobilisation contre la destruction des écoles de filles au Pakistan et aujourd’hui une icône mondiale du combat pour les droits des femmes.

Najat Vallaud-Belkacem, a appelé à ce que la mobilisation totale autour de Malala et de son combat ne fléchisse pas. Retrouvez ci-dessous la conclusion de son discours et en téléchargement l’intégralité du discours de Najat Vallaud-Belkacem ainsi qu’un diaporama :

« Le combat est devant nous. Si certains l’avaient oublié, plus personne ne peut plus ignorer qu’aujourd’hui encore, la liberté des femmes se conquiert à travers les combats les plus difficiles, que la liberté des femmes s’arrache aux ennemis les plus déterminés et les plus barbares ; et que les victoires contre l’obscurantisme sexiste ne se remportent jamais que par l’éducation, le savoir, le courage et la détermination, contre l’ignorance, le mépris, la lâcheté et l’indifférence.

La France, bien sûr, s’est exprimée avec force dans ce sens : le Président de la République, le Premier Ministre, le Ministre des Affaires Étrangères ont dit l’indignation, la solidarité et la mobilisation sans faille de notre pays au sein de la communauté internationale pour  réaffirmer le droit à l’éducation comme un droit fondamental, fidèle à la déclaration universelle des Droits de l’Homme, et à la déclaration universelle des Droits de l’Enfant.

Nous devons aller plus loin et donner corps à une véritable « diplomatie des droits des femmes » qui doit imposer l’universalité des valeurs humanistes, contre tous les relativismes, tous les conservatismes, tous les extrémismes.

C’est une ambition à part entière que je me suis engagée à assumer pleinement  au sein de toutes les instances internationales : si l’exemple de Malala inspire beaucoup de modestie, il intime en effet aussi la force d’agir, comme il nous impose d’obtenir des résultats.

Malala est aujourd’hui devenue une icône mondiale, et je crois profondément qu’en raison même de l’horreur, de la souffrance et du sacrifice que cela représente pour elle et sa famille, nous devons considérer cela comme une chance, dont nous lui sommes redevables.

Une chance si, et seulement si, nous n’oublions jamais que derrière l’icône, il y a une petite fille, et que derrière elle, il y a des dizaines de millions de petites filles que nous devons amener, en toute sécurité, dans des écoles.

Si, et seulement si, nous sommes capables d’entendre Simone de Beauvoir qui affirmait :  « Le présent n’est pas un passé en puissance, il est le moment du choix et de l’action.« 

C’est ainsi que le blog intitulé « Journal d’une écolière pakistanaise » que nous espérons toutes et tous lire à nouveau très vite, rejoindra « Les Mémoires d’une jeune fille rangée » dans le panthéon des textes de femmes qui ont changé le cours de choses.

Je vous remercie. »

Le diaporama de la remise du prix Simone de Beauvoir à Malala Yusufzai :

Tags : , ,

Un commentaire sur Remise du prix Simone de Beauvoir à Malala, un exemple pour toutes et tous

Commentaires fermés.