Hommage : les 30 ans de la loi Roudy sur l’Égalité Professionnelle

Najat Vallaud-Belkacem et Yvette Roudy pour les 30 ans de la Loi Roudy sur l'Égalité Professionnelle - Photo © Razak
Droits des femmes Publié le 13 juillet 2013

« Les droits des femmes, lorsqu’ils n’avancent pas, ils reculent ». C'est en citant cette confidence qu'Yvette Roudy lui a faite en 2007, lors de leur première rencontre aux côtés de Ségolène Royal, que Najat Vallaud-Belkacem a entamé son hommage rendu à la première Ministre des Droits de la femme de 1981 à 1986.

« Cette loi est un héritage pour le Ministère des Droits des Femmes. Les outils instaurés en 1983 jouent encore un rôle fondamental aujourd’hui dans la promotion des femmes en entreprise» a déclaré Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, porte-parole du Gouvernement à la veille du 30ème anniversaire de «la loi Roudy sur l’égalité professionnelle».

Aux côtés de l’ancienne ministre de François Mitterrand, Najat Vallaud-Belkacem a rappelé le véritable tournant pour les femmes qu’a constitué l’élaboration et le vote en 1983 de la « la loi Roudy sur l’égalité professionnelle ». La ministre des Droits des femmes a ensuite expliqué au combien cette loi porté par Yvette Roudy était dans le contexte bien différent de 1983 particulièrement innovante.

La principale innovation fut l’interdiction de refuser une embauche, une promotion ou une formation en raison du sexe. Ce qui voulait dire qu’en cas de conflit entre un employeur et sa salariée, c’était à ce dernier qu’il revenait d’apporter la preuve de ses arguments. Et non l’inverse comme c’était le cas avant. « C’était en quelque sorte « l’inversion de la charge de la preuve » en faveur des Droits des femmes » a expliqué Najat Vallaud-Belkacem.

Le rapport de situation comparée est l’autre innovation bien concrète et dont nous mesurons aujourd’hui qu’il faut sans cesse la conforter et la renforcer. Chaque année, l’employeur doit présenter au comité d’entreprise – ou à défaut aux délégués du personnel – un rapport écrit faisant apparaître les situations comparées des hommes et des femmes dans l’entreprise. Ce rapport doit recenser “les mesures prises au cours de l’année écoulée, en vue d’assurer l’égalité professionnelle, les objectifs prévus dans l’année à venir et la définition des actions à mener à ce titre”.  C’est une fois ce rapport institué que des plans d’égalité professionnelle ont pu être mis en place afin de corriger les situations d’inégalités constatées.

« C’était un pas immense, c’était la possibilité pour les partenaires sociaux de négocier des plans d’égalité au seul bénéfice des femmes » a déclaré Najat Vallaud-Belkacem.

La ministre des Droits des femmes a présenté une troisième innovation. La création de  Conseil Supérieur de l’Égalité Professionnelle, que le ministère des Droits des femmes a renforcé en 2013 en instituant un secrétariat général et en nommant à sa tête Brigitte Grésy.

« La force de la loi Roudy réside dans sa dimension concrète pour s’assurer de l’application effective d’une égalité de traitement au travail. C’est aussi dans cette perspective que je veux que le Ministère agisse aujourd’hui. » a expliqué Najat Vallaud-Belkacem. « C’est ainsi que, dans la nouvelle loi cadre, les mesures volontaristes concernant la promotion des femmes sont accompagnées de sanctions comme l’interdiction de candidater sur les marchés publics pour les employeurs si les dispositions en faveur de l’égalité du code pénal et code du travail ne sont pas respectées. » a déclaré la ministre exposant quelques-unes des mesures qu’elle porte dans le projet de loi-cadre pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

« Au fond, cette loi disait aussi déjà : il ne suffit pas de lutter contre les discriminations, il faut également œuvrer activement pour la présence et la visibilité des femmes à tous les niveaux.» a conclu Najat Vallaud-Belkacem.

Tags : , , ,

3 commentaires sur Hommage : les 30 ans de la loi Roudy sur l’Égalité Professionnelle

  1. Marc Chinal

    Bonjour,
    est-ce que vous allez (en tant que conseillère générale du rhône) voter « pour » le soutien financier au grand stade OL-Land détruisant la nature et de la ceinture nourricière, augmentant la pollution des transports, tout cela pour un transfert d’activités qui n’apportera rien à Lyon ?
    Avez-vous vu le documentaire « corrompu[e][s] » ?
    Merci pour votre réponse ou celle d’un(e) de vos assistant(e)s.

  2. rbella24

    Encore tous mes remerciements à Najat pour cet hommage rendu à l’ouvre d’Yvette Roudy!

  3. Imbert Josette

    Yvette a bien mérité cet hommage car à l’époque les féministes se faisaient moquer; traiter de « mal-baisées »!!! et tant d’autres amabilités grossières!

    Voir Yvette et Najat réunies me fait chaud au coeur

Commentaires fermés.