A toutes celles et tous ceux qui m’ont écrit pour le droit à choisir librement d’avoir ou non un enfant

À toutes celles et tous ceux qui m’ont écrit via la campagne de Médecins du Monde pour le droit à choisir librement d’avoir ou non un enfant, merci. Votre voix, celle de la France a été entendue aux Nations Unies et auprès des États qui peuvent nous aider à faire progresser les droits et la santé des femmes.

Les conclusions de la 58ème session de Commission sur le statut de la femme qui s’est tenue à l’ONU du 10 au 21 mars 2014 définissent une véritable feuille de route de l’égalité pour les 15 prochaines années. Cette feuille de route appelle à la fois à la définition d’un objectif dédié à l’autonomie et aux droits des femmes dans le cadre de l’agenda post-2015 pour le développement et à l’intégration de l’exigence d’égalité de manière transversale, dans tous les objectifs mondiaux du développement durable.

En dépit des tentatives de certains acteurs de revenir sur les acquis des droits des femmes, ces conclusions réaffirment clairement, comme le souhaitait la France, le droit des femmes à décider librement de leur sexualité, sans discrimination ni violence, et leurs droits reproductifs. Elles soulignent en particulier la nécessité d’assurer un accès universel aux services de santé sexuelle et reproductive, qui sont une condition de l’autonomie des femmes et de tout développement durable. La France continuera à se mobiliser pour que ces droits soient garantis partout.

Retrouvez ici le discours de la ministre à la Commission sur le statut de la femme à l’ONU ( CSW ).

Le texte des conclusions (anglais) est ici sur site d’ONU Femmes.

Droits des femmes Publié le 2 avril 2014

Tags : , ,

8 commentaires sur A toutes celles et tous ceux qui m’ont écrit pour le droit à choisir librement d’avoir ou non un enfant

  1. Franck

    Bonjour,
    Je suis juste un homme, mais un homme ravi de vous voir à nouveau dans le gouvernement.
    Ne changez rien!

  2. masson Véronique

    Désolée j’ai eu un problème avec mon ordinateur.

    Je reprends, j’étais très jeune en 68 (je suis née en 1953)j’ai vécu cette libération de la femme, cet enfermement, grâce à cette époque à 61 ans je suis une femme libre!! j’ai élevé 2 enfants seule en travaillant nuit et jour (1 qui est informaticien et le 2ème est médecin) (inutile de dire sans aucune aide de la société).

    Je suis heureuse qu’il y ait une jeune femme qui puisse penser aux femmes actuelles, avec la mixité, les religions. Les pertes de liberté sont tellement de plus en plus violentes en France et en Europe (IVG Espagne) vraiment je ne peux que vous soutenir!!! et bien d’autres femmes je pense.
    S’il vous plait il faut communiquer pour expliquer, pour toutes ces jeunes femmes qui font marche arrière par culture.

    Recevez, Madame, mes salutations les plus sincères.

    Mme Véronique MASSON

  3. LANCIEN Dominique

    Najat.Je suis déçu que vous ne soyez plus la « Porte-Parole » du gouvernement.Mais très vite consolé quand je vois que vous allez vous occuper du sport et de la ville.Bravo!Très bon choix de la part de M. Valls.En espérant tout de même que toutes ces responsabilités ne deviennent pas une surcharge. Sincèrement merci pour ce que vous avez déjà fait et bon courage pour tous ces chantiers importants qui vous attendent.

  4. dehant christelle

    Bonjour
    Je vous sollicite aujourd’hui pour vous parler de quelque chose qui mors des élections municipales m’a quelque peu choquée.
    En effet lors d’une égalité du nombre des voix, la personne ou la liste la plus âgée passe au détriment des plus jeunes. Ne serait ce pas tout simplement de la discrimination envers la jeunesse en politique. On nous explique que les plus jeunes doivent se sentir plus concernés par la politique
    Mais comment voulez vous qu’ils s’investissent plus si on leur met des bâtons dans les roues??
    Ne serait il pas temps de changer une lois qui date de la révolution???
    Cordialement

  5. Mélina

    Félicitations pour ce ministère qui vous va très bien! Bon courage pour le travail à venir, dans la continuité de tout ce que vous avez déjà fait. Vous avez tout mon soutien. Et bravo d’avoir su redonner leur lettres de noblesse aux belles notions -souvent négligées mais pourtant si fondamentales en politique- d’intégrité, de courage, d’abnégation, de conviction, de responsabilité, et de respect de l’autre.
    « Ceux qui vivent sont ceux qui luttent », selon Victor Hugo, alors longue et belle vie, longue et belle carrrière!
    Mélina

  6. Sylvie Durand TROMBETTA

    Bravo, la militante féministe que je suis, et la professionnelle de la politique de la ville, se félicite de ta nomination, te félicite, et penses à toutes les jeunes filles et femmes des quartiers dont tu vas aider à prendre toute leur place dans les politiques publiques. Sylvie durand- TROMBETTA

Commentaires fermés.