Najat Vallaud-Belkacem appelle à davantage de « lisibilité » dans la politique de la Ville

Ville Publié le 23 avril 2014

La ministre de la Ville, Najat Vallaud-Belkacem, a appelé mardi à davantage de "lisibilité" dans la politique dans ce secteur et à une simplification dans l'attribution des subventions aux associations, tout en s'inscrivant dans la droite ligne la réforme menée par son prédécesseur François Lamy.

 » François Lamy a fait du bon travail. La réforme de la ville, et ma feuille de route, c’est que notre pays souffre d’une accumulation de dispositifs qui ont perdu toute lisibilité « , a déclaré la ministre en marge d’un déplacement à Vandoeuvre-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle).

« La réforme de la ville s’imposait. Maintenant, il s’agit de la mettre en oeuvre. Fin mai, nous dévoilerons la liste des 1.300 quartiers « coeurs de cible » sur le critère unique des revenus par habitant. Nous voulons aller plus vite, accélérer« , a expliqué Najat Vallaud-Belkacem.

Une liste de 200 quartiers devant bénéficier de rénovation urbaine, pour 5 milliards d’euros, doit être rendue publique « entre l’été et l’automne« , a-t-elle annoncé. Elle a affirmé « s’inscrire dans les pas de Jean-Louis Borloo« , ancien ministre chargé de la ville, qui avait créé l’Agence nationale pour la rénovation urbaine en 2003.

La ministre a jugé « problématique » le financement des associations sur des appels à projet, qui selon elle génère plus de coûts qu’il ne permet d’économiser. Elle a appelé à un subventionnement pluriannuel, permettant « de les laisser respirer et d’embaucher« .

« Il faut reconnaître le rôle des associations, qui ont des missions de quasi service public: si les pouvoirs publics faisaient ce qu’elles font, ça coûterait cinq fois plus cher« , a-t-elle assuré.

Interrogée sur les mauvais résultats du PS dans les banlieues lors des dernières élections municipales, Mme Vallaud-Belkacem a estimé que « le principal problème (du gouvernement), c’est que lorsqu’on fait, ça n’est pas porté à notre crédit: cela aussi, ça participe du manque de visibilité », a- t-elle dit.

« Un certain nombre d’habitants des quartiers populaires ne se sentent jamais concernés par la citoyenneté. La meilleure façon d’y répondre, c’est précisément de créer des sas d’entrée dans la citoyenneté, notamment en associant pleinement les habitants au devenir de leur quartier« , a conclu la ministre.

20140422-NajatVB-Vandoeuvre-Réunion-web

Via AFP.

2 commentaires sur Najat Vallaud-Belkacem appelle à davantage de « lisibilité » dans la politique de la Ville

  1. CHOUKRI

    Bonsoir

    C’est une très belle initiative…et qui je pense sera plus judicieuse. Jusque là les attributions de subventions se faisait sous différents critères très peu étudiés et non controlés…ce qui malheureusement entraînait une certaine « mal mesure « …Donc encore une fois Najat Vallaud-Belkacem entreprend de bonnes mesures toujours basées sur la justice et l’égalité. Merci Najat

  2. charles ramain

    bonsoir
    je pense en effet que sur la lisibilité des subventions données aux associations il y a pas mal a faire .Si certaines méritent grandement leurs subventions pour les services rendus a la jeunesse et aux plus démunis il y en a d’autres sur lesquelles je m’interroge je ne veux pas faire de la délation mais plus de contrôle sur les frais de fonctionnement serait bien utile……Pour ma part je suis président d’une association qui travaille sur l’histoire sociale et qui met a disposition des étudiants des documents et des publications nous fonctionnons uniquement sur le bénévolat nous ne touchons aucune subvention nous en avons jamais demandé et nous n’en demanderons pas!!!

Commentaires fermés.