Nouveau droit pour les meilleurs bacheliers : pour une orientation des élèves qui lutte contre l’auto-censure

Éducation nationale Publié le 4 mars 2015

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, se félicite de la parution ce 4 mars 2015 du décret relatif au pourcentage des meilleurs élèves par filière de chaque lycée bénéficiant d’un droit d’accès dans les formations de l’enseignement supérieur public où une sélection peut être opérée.

Ce décret concerne les lycéens de terminale et fixe à 10% le pourcentage annuel des meilleurs élèves par filière (L, ES, S, technologique, professionnelle) de chaque lycée, au vu de leurs résultats au baccalauréat, bénéficiant d’un droit d’accès dans les formations de l’enseignement supérieur public où une sélection peut être opérée.

Ce « dispositif pour les meilleurs bacheliers », mis en œuvre depuis l’an dernier, permet à ces élèves de véritablement choisir leur orientation et de lutter contre les déterminismes sociaux. Ainsi, un élève qui s’est vu refuser une filière sélective de l’enseignement supérieur via APB, peut faire une demande pour tout de même l’intégrer s’il fait partie des meilleurs bacheliers de sa filière. De fait, quel que soit le lycée dans lequel un élève est scolarisé, les résultats au baccalauréat permettent une intégration dans l’enseignement supérieur en accord avec son projet personnel.

Outre les filières IUT, classes préparatoires aux grandes écoles et STS qui participaient déjà au dispositif l’an passé, les IEP de province, le réseau des INSA, celui des Polytech et certaines écoles de commerce comme l’EDHEC, l’ESC Troyes, et l’EM Normandie intégreront dès la rentrée 2015 des étudiants issus de cette voie.

L’an dernier, 1 200 de ces « meilleurs bacheliers » avaient reçu une nouvelle proposition d’affectation. Finalement, 223 d’entre eux avaient effectivement souhaité bénéficier de cette opportunité. Parmi eux, 25% n’avaient soit pas de mention au bac, soit une mention « assez bien ». Ce nouveau dispositif avait ainsi représenté une véritable nouvelle chance dans leurs parcours.

Afin que tous les lycéens de Terminale aient connaissance de ce dispositif et que davantage de bacheliers en bénéficient, Najat Vallaud-Belkacem a écrit à l’ensemble des recteurs et des proviseurs pour leur demander d’informer leurs élèves de ce nouveau droit.


Photo : Le lycée Henri IV à Paris / Creative Commons Zibou31

Tags : , ,

3 commentaires sur Nouveau droit pour les meilleurs bacheliers : pour une orientation des élèves qui lutte contre l’auto-censure

  1. Collectif "Sauvons nos CIO"

    Les recteurs et proviseurs ont reçu une lettre, les invitant à informer les lycéens… Comme d’habitude, les personnels des centres d’information et d’orientation (CIO) sont les grands oubliés !!! Pourtant, l’information sur les études et les mécanismes de sélection est au coeur de leurs pratiques !!! Comment voulez-vous que les personnels de ces centres informent correctement les élèves et les familles, s’ils ont toujours un train de retard sur les établissements, par la faute d’une communication sélective de la part de leur propre ministère de tutelle ? Il y en a ASSEZ de cette administration qui les MEPRISE constamment !

  2. Hassan

    La meilleure chance ne sera jamais la pire et la reconnaître au cœur de tout ensemble participe chaque jour à l’avenir…par ailleurs, tous droits d’accès aux meilleur)es bonifient la vision d’une société toujours en quête d’équilibre entre le jeune, et nouveau, regard, et, l’autre, et grand espoir… de fait, et sans dire qu’il soit un mystère à toute étude, à toute censure, certains domaines certaines filières sont-ils/elles déjà plus solidaires à force d’ordinaire…

    Apprendre à soutenir intègre forcément comprendre à définir…

    Bien à Vous…

  3. Breye

    lutte contre l’autocensure ????:::: si cela s’apparente à de la franchise:::: bien que trop de franchise , devient de la méchanceté dans certain cas ::::alors il vaut mieux se taire pour éviter de blesser:::: bon!!! je doit être dépassé (mais je ne dirais JAMAIS à ma femme que je l’ai trompé)

Commentaires fermés.