L’ambition de la réforme du collège pour l’allemand

Presse Éducation nationale Publié le 16 avril 2015

Je tiens à réaffirmer l’ambition de la réforme du collège pour l’apprentissage des langues vivantes, dont l’allemand. La réforme du collège a précisément vocation à faire bénéficier tous les collégiens des vertus avérées de dispositifs jusqu'à présent dérogatoires qui ne concernaient que quelques-uns.

La LV1 dès le CP profitera aussi à l’allemand

En effet, à compter de la rentrée 2016,

  • L’apprentissage de la première langue vivante étrangère commencera dès le cours préparatoire (CP) pour tous les élèves ;
  • Avec l’apprentissage de la même langue vivante 1 du CP à la troisième, l’exposition à la langue vivante 1 sur l’ensemble de la scolarité obligatoire augmentera fortement et fera progresser les élèves ;
  • Le ministère prépare une « carte des langues » dans les académies, permettant de garantir une continuité de l’offre entre primaire et collège, et veillant à favoriser la diversité linguistique, qui profitera à l’apprentissage de l’allemand. Cette cartographie des langues permettra de flécher un certain nombre de postes de professeurs afin d’assurer une offre optimale du choix des langues sur l’ensemble du territoire.
  • Un travail a par ailleurs d’ores et déjà été lancé avec l’Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ) afin de  développer les jumelages entre écoles françaises et écoles allemandes qui sont la meilleure promotion de l’allemand dés le plus jeune âge .

Pour tous les élèves ayant suivi l’allemand en primaire, les classes bi-langues demeurent en 6e

  • Avec la nouvelle organisation du collège, les élèves qui ont appris une langue vivante 1 autre que l’anglais à l’école élémentaire, pourront débuter l’apprentissage de l’anglais en LV2 dès la 6e. Cette mesure a vocation à ne pas dissuader les familles qui jugent l’apprentissage précoce de l’anglais indispensable à faire le choix d’une autre LV1. Elle conforte donc bien la diversité linguistique.

 La LV2 dès la 5e pour tous les élèves

  • La deuxième langue vivante sera enseignée à chaque élève dès la classe de cinquième ;
  • Son volume d’heures hebdomadaire sera sensiblement augmenté : de 6h, l’enseignement passera à 7h30 tout au long de leur scolarité au collège (soit une augmentation de 25%), ce qui bénéficiera à toutes les LV2 dont  l’allemand.
  • Les expérimentations conduites sur l’apprentissage de la LV2 dès la 5e depuis la rentrée 2014 dans l’académie de Toulouse et dans 35 collèges de l’académie de Rennes montrent que cela conforte l’apprentissage de l’allemand (le nombre d’élèves choisissant l’allemand en LV2 a augmenté).

Les enseignements disciplinaires en langue étrangère ouverts à tous dans les enseignements pratiques interdisciplinaires

  • La réforme du collège offre enfin la possibilité d’un véritable renforcement linguistique avec la présence des langues vivantes étrangères dans les enseignements pratiques interdisciplinaires sur le modèle de la discipline non linguistique dans les sections européennes de lycée.

Le recrutement des professeurs d’allemand en hausse

  • Le ministère anticipe l’augmentation du nombre d’élèves pratiquant l’allemand en recrutant plus d’enseignants d’allemand : 443 postes en 2014, 514 en 2015, contre 199 en 2010.

355 commentaires sur L’ambition de la réforme du collège pour l’allemand

  1. Philou

    Alors, je reprends des éléments de votre intervention sur france culture …

    « L’allemand continue à être enseigné et va même être promu parce qu’on avance d’un an pour 100% des collégiens l’apprentissage de la LV2, ce qui signifie plus d’heures sur la scolarité et cela répond à la question des professeurs d’allemand qui se demandent s’ils vont avoir suffisamment d’heures à effectuer dans un même établissement. »

    MENSONGE MENSONGE MENSONGE MENSONGE!!!!!!

    Repenchez vous sur les chiffres réels, pas ceux dégotés on ne sait où par vos conseillers incompétents. Comment cela pourrait faire plus sachant que le nombre d’heures de LV2, 2h30 au mieux sur 3 ans, signifiera 7h30 au lieu de 12. 12 – 7h30 = 4h30 de moins … ARRETEZ DE NOUS PRENDRE POUR DES CONS, C’EST INSUPPORTABLE!!!!!!!!!

    Vous dites « Il suffit de prendre les chiffres. Quand on regarde les postes des professeurs d’allemand en 2010 y’en avait 202 d’ouverts, l’année prochaine à la rentrée 2015, nous en ouvrons 515. Est-ce que nous ouvririons davantage de postes de professeurs d’allemand si nous pensions que nous allions réduire le nombre de
    locuteurs germanistes. »

    Alors là très franchement, on atteint des sommets d’incompétence. Les postes actuels ne sont déjà pas fournis, la majorité des professeurs d’allemand va voir son service amputé de plus de 50% et n’aura même pas la possibilité de compléter ce service ailleurs car tous les professeurs seront dans la même situation. Ouverture de postes inutiles: que ceux qui sont prêts à passer le concours sans jamais avoir d’élèves sortent des rangs!!! Personne naturellement! QUEL FOUTAGE DE GUEULE!!!!

    Parlant des bilangues actuelles, vous déclarez que les élèves ne seront plus « triés et séparés » des autres. COMMENT FAUDRA-T-IL VOUS LE DIRE??????????????? Ils ne le sont pas. Cessez le fantasme de CLASSES bilangues, ce sont des groupes! Les élèves sont répartis sur différentes classes et contribuent justement à de la mixité sociale et scolaire à l’intérieur des classes pour que que les élèves faisant bilangues soient tous de bons élèves, ce qui est loin d’être le cas. Venez dans mon établissement REP!!! Et le fait de se baser sur les CSP est également ridicule. Un élève de CSP favorisé serait obligatoirement un bon élève??? Laissez-moi rigoler ou pleurer sans doute devant tant de CONNERIE et d’INCOMPETENCE. Oui, je deviens grossier mais toutes vos sorties médiatiques à répéter les mêmes arguments infondés sans jamais chercher à se dire « peut-être ai-je eu tort, reconsidérons le cas, voyons avec les professeurs eux-mêmes, daignons recevoir la présidente de l’ADEAF … ».

    Je n’ai qu’un mot à dire, vous êtes PITOYABLE!!!! Et croyez-moi, je le crierai haut et fort le 19 mai et les autres jours s’il en faut. Votre concertation c’est du pipeau, tout est verrouillé, cadenassé, comme votre esprit d’ailleurs. Moi, c’est mon bulletin de vote en tant qu’enseignant, en tant que parent qui sera pour longtemps verrouillé et allergique à tout candidat de gauche!!

    PS: pour ne pas que vous nous targuiez d’être non constructifs, une idée pour votre délégué: pourquoi ne pas choisir Pierre-Yves le Borgn’

    Je ne vous salue pas, je n’ai plus que mépris pour votre entêtement destructeur!

  2. Citoyen exaspéré

    Vous n’êtes plus audible, Premier Ministre et Président de la République reprennent vos éléments de langage pour essayer d’éteindre un feu que vous avez allumé et qui va emporter la réforme et vous-même. Le plus vite sera le mieux. 40 000 signataires pour demander la généralisation des sections bilangues et européennes. Qu’attendez-vous pour écouter le peuple ? http://www.petitionpublique.fr/PeticaoListaSignatarios.aspx?pi=rcADEAF
    Wir sind das Volk ! Ca vous dit quelque chose ?

  3. Blanche

    12 mai Madame La Ministre de l’Education multiplie ses communications, le premier ministre Monsieur Valls vient à son secours à l’assemblée nationale. Tous les deux instrumentalisent tout comme les politiques de droite, cette réforme du collège et s’éloignent ainsi de nos préoccupations réalistes.
    Leur objectif est simple, criminaliser les personnes qui défendent l’égalité des chances, le plurilinguisme et la continuité de l’enseignement de l’allemand pour tenter de rendre nos messages non crédibles.
    Il semble que Madame La Ministre de l’Éducation ignore le sens d’égalité puisque toutes les régions ne vont pas être logées à la même enseigne !
    Comment Madame La Ministre de l’Education peut-elle encore avec autant d’aplomb continuer à ignorer les réalités du terrain ?
    Les classes bilangues et européennes sont une réussite et permettent à tous les élèves motivés de pouvoir étudier deux langues !
    Il faut cesser de parler de continuité pour sauver les classes bilangues anglais allemand car l’allemand est très peu enseigné dans les classes primaires en dehors de l’Alsace et de la Lorraine !
    Quant aux arguments avancés sur l’enseignement précoce dès le CP de l’allemand, qui croit encore à cette énormité ?
    Quel parent va oser choisir l’allemand pour son enfant dès le primaire ?
    Les chiffres avancés par Monsieur Hollande sont trompeurs, et l’accroissement de 7% des effectifs qu’il prévoit en allemand seconde langue ne sauraient compenser la perte des 40% des effectifs de petits germanophones qu’entrainerait la réforme et la disparition des bilangues.
    Actuellement, 1.494.000 heures-élèves en allemand- nouvelle réforme = 996.000. 33% des heures en moins. 33% des profs d’allemand sont surnuméraires !
    « Les ignorants ne doutent jamais d’eux-mêmes. » Citation de Antoine Albalat ; Comment on devient écrivain (1925)

  4. Professeur d'italien

    Madame la Ministre,

    Dans le rapport de l’inspection générale sur les bilangues et SELO, disponible ici http://cache.media.education.gouv.fr/file/2014/08/1/2014-083_bilangues_et_SELO_412081.pdf

    on découvre que vous n’avez suivi aucune de leurs préconisations, et concernant les classes bilangues, la conclusion est limpide :

    « les classes/sections bi‐langues préservent une forme de DIVERSITÉ dans l’enseignement des langues et une forme de MIXITÉ SOCIALE dans les établissements les moins favorisés. Sans la présence de ces classes bi‐langues en sixième, il y aurait RUPTURE dans le parcours scolaire linguistique pour TOUTES LES LANGUES AUTRES QUE L’ANGLAIS. » (p.2)

  5. Blanche

    12 mai « Une erreur ne devient une faute que lorsqu’on ne veut pas en démordre. « Ernst Jünger
    Madame la Ministre pourquoi supprimer les classes bi-langues ? Que vont devenir les élèves qui ont fait ce choix ? Parce qu’ils sont plus curieux, plus motivés et peut-être plus travailleurs, au nom de quelle égalité des chances allez-vous les brimer, leur supprimer cette possibilité d’ouverture ?
    Les classes bilangues sont un choix, laissez donc nos enfants choisir !
    Ne parlez plus de continuité, d’égalité, ces mots ne veulent rien dire pour vous, car si vous en connaissiez véritablement le sens vous penseriez à ces élèves qui vont se retrouver sans possibilité de s’épanouir comme ils l’entendaient !

Commentaires fermés.