#Collège2016 Tirer tous les élèves vers le haut, tous


Ce mardi 21 avril 2015, Najat Vallaud-Belkacem était l’invitée de la matinale d’iTélé. L’occasion de répondre aux inquiétudes sur l’enseignement de l’Allemand mais aussi de réaffirmer l’objectif de la réforme Collège 2016 : tirer tous les élèves vers le haut, tous.

À la une Éducation nationale Publié le 26 avril 2015

Tags : , , ,

96 commentaires sur #Collège2016 Tirer tous les élèves vers le haut, tous

  1. Professeur d'italien

    Madame la Ministre,

    Dans le rapport de l’inspection générale sur les bilangues et SELO, disponible ici http://cache.media.education.gouv.fr/file/2014/08/1/2014-083_bilangues_et_SELO_412081.pdf

    on découvre que vous n’avez suivi aucune de leurs préconisations, et concernant les classes bilangues, la conclusion est limpide :

    « les classes/sections bi‐langues préservent une forme de DIVERSITÉ dans l’enseignement des langues et une forme de MIXITÉ SOCIALE dans les établissements les moins favorisés. Sans la présence de ces classes bi‐langues en sixième, il y aurait RUPTURE dans le parcours scolaire linguistique pour TOUTES LES LANGUES AUTRES QUE L’ANGLAIS. » (p.2)

  2. gerg

    La somme des commentaires ici écrits est éloquente par leur hostilité : Madame, il est temps de démissionner. Le poste que vous occupez depuis un an n’est pas de votre compétence.

  3. laurie desplat

    Monsieur le Président, Madame la Ministre,

    Les immobiles ne sont pas ceux que l’on croit ; déjà puisqu’ils se sont déplacés jusqu’au bureau de vote et qu’ils ne choisissent pas de subir une réforme sans dénoncer ce qui n’est pas bon pour nos enfants, pour leur avenir. Nous ne rejetons pas la réforme en bloc, ni par principe, mais parce que nous l’avons lue et avons compris les enjeux !!!

    Le vrai courage serait d’offrir plus d’heures de langues à ceux qui ne les ont pas encore et d’avoir des effectifs moins lourds dans les classes.

    Qui parmi les parents se plaint des « classes » bilangues (les enfants sont issus de classes différentes et regroupés seulement pour les cours de langues)? La terminologie est déjà trompeuse ; Elles sont ouvertes à tous !!!

  4. Clemens Brentano

    Jack Lang a eu des mots durs pour vous : „Décapiter ce qui marche », « asphyxier le latin »…

    Mazarine Pingeot, également « pseudo-intellectuelle » à vos yeux, qui a enseigné dans des quartiers réputés difficiles et qui, constatant vos renoncements dit : « L’autorité, la discipline et l’exigence doivent être des valeurs de gauche, celle d’un humanisme républicain, qui met au cœur de ses réformes éducatives le respect de ‘l’élève’, en tant qu’élève, et non en tant que noir, blanc, arabe, musulman, juif, catholique, bouddhiste, et que sais-je. C’est ce qu’on appelle l’égalité » ?

    L’opposition mais aussi la gauche ne veulent pas de votre réforme.

    DÉMISSIONNEZ et vite !

  5. S.Martinet

    Madame,

    mais nous ne voulons que ça, tirer tous les élèves vers le haut. Aucun, je suis sûre, AUCUN ! professeur d’allemand n’a jamais fermé sa porte à un élève qui voulait apprendre l’allemand! Alors que vous ne faites que ça – bloquer la voie aux élèves volontaires! Vos propres contradictions pourraient presque faire rire si ce n’était pas à pleurer…

    S.Martinet

  6. Debatte

    Vous dites souhaiter un « débat d’idées sincère » (France 3 aujourd’hui). Mais nous n’attendons que ça !

  7. Schande

    Vous prétendez vouloir accompagner et rassurer les professeurs alors que vous faites tout le contraire : vous méprisez notre travail en démolissant tout ce que nous avons construit pour les collégiens germanistes et vous nous ignorez en refusant de répondre à toutes nos questions.

  8. Odile Chaumeton

    Madame la ministre,
    Je vous ai écoutée sur France 3, je n’ai rien appris de nouveau , vous répétez toujours les mêmes arguments mais il y a une chose qui m’a intéressée, je vous cite : « moi, j’aimerais bien qu’on parle, qu’on ait un débat d’idées sincère et honnête sur ce qu’est la réforme du collège. »
    Que font les professeurs qui depuis la publication de cette réforme vous écrivent pour essayer de dialoguer avec vous et qui n’ont aucune réponse ? Recevez les représentants de l’ ADEAF, écoutez leurs arguments. Vous ne faites que soliloquer, persuadée que vous détenez la vérité à vous toute seule. Le débat sincère et honnête il est amorcé dans tous les messages que ces Professeurs vous ont écrit ,mais vous ne répondez jamais.

  9. Pixi

    Madame,

    La mobilisation contre la suppression des classes bilangues continue : plus de 35 000 personnes ont signé la pétition de l’Adeaf (http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=rcADEAF), chaque jour le chiffre augmente. Que répondez-vous à tous les arguments régulièrement avancés ? Créer des postes ne donnera pas plus d’heures de langues aux élèves !

  10. Proflambda

    Bonjour,
    je viens d’écouter votre interview sur RTL. Cette fois, je craque, je n’en peux plus. Votre charge est d’une violence inouïe que je ressens en tant que prof qui se bat depuis que la bilangue existe dans son collège pour qu’elle soit ouverte à tous les élèves sans examen d’entrée. Je la ressens en tant que parent dont les enfants ont fait allemand LV 1 pour les deux grands et bilangue pour la dernière, qui n’ont pas fait de latin, car je n’hésite pas à le dire, la prof de latin de leur collège est nulle, les élèves ne font rien en cours. Ils ont tous toujours été dans des classes composées pour part de germanistes et pour part de non-germanistes, y compris au lycée, sauf pour ma fille qui était en section
    européenne. Ma deuxième fille est en section euro allemand en 4ème parce que nous
    l’avons obligée, car comme tous les ados, moins elle en fait, mieux elle se porte. Mais comme elle réussit bien à l’école, nous avons estimé qu’elle avait les
    capacités pour en faire un peu plus que la moyenne des élèves. C’est pas ça faire le choix d’une option pour son enfant ? Lui faire faire ce que d’autres ne VEULENT pas faire pour différentes raisons ? Lui apporter un petit plus ? C’est ça être élitiste ? Faire faire plus à un élève qui peut et veut(dans notre cas moyennement au départ ) faire plus ? Dans les deux établissements où j’ai enseigné, les germanistes n’étaient JAMAIS regroupés dans une seule classe, ni les latinistes ou les hellénistes d’ailleurs. Le choix de l’allemand par les parents ne peut donc pas être qualifié de choix pour mettre leurs enfants à l’abri comme vous le prétendez. A l’abri de quoi d’ailleurs ? Honnêtement, me faire traiter de pseudo-intellectuelle accusée de ne pas avoir lu le texte de la réforme, c’est trop. Je suis une prof de base qui voit bien que ce que vous racontez est juste faux, éloigné autant que c’est possible de la réalité du terrain. Alors cessez votre plan comm et entendez-nous …

  11. Alban CHAZEAU

    Madame la ministre

    Votre ton a changé depuis quelques jours. Au début, vous cherchiez à convaincre des bienfaits de votre réforme. A présent, vous êtes arrogante et méprisante à l’égard de professionnels qui sont sur le terrain et qui ont une expérience concrète des difficultés de la promotion de l’allemand, oups pardon … à l’égard de pseudo-intellectuels et de conservateurs ! Si vous preniez la peine de débattre avec nous au lieu de répéter jusqu’à la nausée votre argumentaire fallacieux, vous vous apercevriez de la nécessité vitale pour chaque professeur d’allemand d’être moderne et innovant afin de rendre son enseignement attractif.
    Votre entêtement me désole et me scandalise…

  12. Arquillière

    De nombreux intervenants soulignent, à juste titre le mauvais sort réservé à l’allemand et aux langues anciennes, mais d’autres aspects non moins terribles de cette réforme n’ont pas encore, ou sans doute, pas encore assez, été mis en lumière! Des heures disciplinaires, des heures de français, de mathématiques, d’histoire vont être supprimées. Si nous prenons l’exemple du français en 6è, les élèves bénéficient aujourd’hui de 5 heures de français et d’une heure d’aide personnalisée en groupe de 8 élèves. Avec la réforme, les élèves auront désormais 3 heures et demi de français et 1 heure d’aide personnalisée pour toute une classe. Nous perdons donc une heure et demie de cours et nous allons faire de l’aide personnalisée avec 30 élèves. Madame la ministre, vous mentez en prétendant que ce nouveau collège permettra à tous les élèves de réussir. Cette réforme permettra de faire des économies sur le dos des enfants. Cette réforme sous son emballage d’égalité est inique et j’espère que chacun ouvrira les yeux sur le mauvais sort que vous faites à l’école de la république.

  13. Olivia V

    Si vous voulez tirer les élèves vers le haut, alors 2 langues pour tous dès la 6ème ! Incitez les, puisque seuls 15 % en bénéficient, nous sommes là pour accueillir tous les élèves qui le souhaitent !!! Pas de sélection pour les bilangues ….

    La LV2 en 5ème n’a rien d’une section bilangue (trop peu d’heure et commencé trop tard)

    Pourquoi recruter des professeurs ? vous fermez des déjà des postes cette année, les parents n’ont plus confiance, vous nous déplacez comme des pions pour faire les bouche-trous, nous faisons déjà des heures sur plusieurs établissements, quels projets pourrons-nous mener ?

    Le vrai progrès serait de démarrer deux langues pour tous dès la 6ème !!!

  14. Une« pseudo-intellectuelle qui n’a pas lu la réforme »

    « pseudo-intellectuelle qui n’a pas lu la réforme »
    Et si, je l’ai lue… et je crains avoir bien tout compris ! De tels propos sont insultants, et sachez aussi que vous insultez les médias allemands qui l’ont bien lue et comprise, EUX AUSSI. L’incident diplomatique n’est plus loin, continuez !
    Vos prestations lassantes et répétitives sont VIDES de contenu et ne font place désormais qu’au dénigrement. Alors je vous le dis : JE NE SUIS PAS CAPABLE DE FAIRE PARVENIR MES FUTURS ELEVES AU BILINGUISME A RAISON D’UN SAUPOUDRAGE DE 7, 5h HEBDOMADAIRES.
    Cessez vos monologues mensongers : ayez le courage d’accepter enfin UN DEBAT CONTRADICTOIRE AVEC DES PROFESSIONNELS DE L’ENSEIGNEMENT DE L’ALLEMAND.
    Signé : Une« pseudo-intellectuelle qui n’a pas lu la réforme »

  15. Hans Castorp

    Après avoir été « conservateurs », voilà vos détracteurs qualifiés ce jour de « pseudo-intellectuels » faisant dans le « n’importe quoi » au point de contaminer la presse allemande , qui , sans doute incapable de vérifier par elle même le contenu de votre réforme, répète (en allemand) ce n’importe quoi. C’est bien Madame le Ministre, on avance là, on construit, ça vole haut. On attend la suite avec impatience.

  16. Clemens Brentano

    TOUJOURS ces mensonges, ce mépris, vous vous f… vraiment des parents et des professeurs. MISÉRABLE.

  17. Anne Brockmeier

    Madame,

    Mon message précédent ayant disparu du site, je me permets de revenir sur le sujet que j’y évoquais.
    La presse allemande, les femmes et hommes politiques s’inquiètent et s’indignent outre-Rhin en pensant aux conséquences de votre réforme et pourtant le porte-parole du gouvernement ne parle pas aujourd’hui dans son communiqué de ce que le ministre des affaires étrangères allemandes, M. Steinmeier a dit à M. Fabius. Voilà qui est étrange….

    Cordialement
    Anne Brockmeier
    Professeur d’allemand au collège/lycée franco-allemand de Buc, 78, seul établissement franco-allemand en France, né du Traité de l’Elysée.

  18. Weissmann

    Madame la ministre, allez-vous mettre vos enfants à l’école publique après votre réforme ? J’en doute fort.
    Vous être en train de massacrer l’école en anéantissant ce qui fonctionne encore. Vous en serez responsable. Les enseignants s’en souviendront en 2017 !

  19. Leo

    Si les futurs élèves qui quitteront dans quelques années le système scolaire apprennent à 80% les mêmes langues cela profitera assurément aux 20% qui auront fait un choix différent. Il est évident qu’ils pourront mieux tirer leur épingle du jeu sur le marché de l’emploi. Pour ne pas en arriver là, il est essentiel de maintenir et de développer pour tous les élèves une diversité de l’offre et des profils linguistiques en France.

  20. CHARVOLIN Maria

    Madame la Ministre, entendez enfin le signal, entendez tous ceux qui vous écrivent et qui témoignent depuis des semaines, car oui l’enseignement de l’allemand ne SURVIVRA pas à votre réforme, malgré tout ce que vous voulez nous faire croire. NOUS sommes sur le terrain, NOUS entendons les parents qui ne veulent pas de l’allemand en primaire, NOUS nous battons pour maintenir l’allemand à TOUS les niveaux, en bilangue comme en LV2 pour offrir cette chance à TOUS d’apprendre une langue qui peut leur ouvrir de nombreuses voies car la maîtriser fait aujourd’hui la différence sur le marché du travail.
    Ayez le courage de reconnaître vos erreurs ou bien d’admettre que votre seuil de compétences est dépassé!

  21. Chris BN

    Madame la Ministre,
    Les sections bilangues et euro permettent, au contraire de ce que vous prétendez, de maintenir une diversité sociale dans les collèges, en particulier dans les collèges défavorisés. Les supprimer, ce qui serait l’une des conséquences de votre réforme, accélèrerait le processus d’un enseignement à deux vitesses: pour les moins favorisés, le minimum (scolaire, culturel, social)et l’absence de choix, pour ceux qui auront les moyens de payer des cours privés, la possibilité de choisir sa LV et de la renforcer par un enseignement euro. Car gageons que l’enseignement privé serait autorisé à proposer les sections passées à la trappe dans le public!
    Si vous voulez combattre l’élitisme et préparer une Europe véritablement citoyenne, si vous voulez renforcer un enseignement public ambitieux et de qualité, généralisez les sections bilangues et euro au lieu de les saborder! Mais cela coûterait davantage: les directives européennes actuelles le permettraient-elles?

  22. Heine

    Madame la Ministre,
    1) Les parents ne voudront pas d’une autre langue que l’anglais en primaire.On les comprend.
    2) En Lv2, l’allemand ne fait pas le poids en face de l’espagnol, réalité avérée qui a servi de point de départ au plan de relance de l’allemand en 2004 et à la création des c bilangues
    3) Ces bilangues sont ouvertes à tous (et donc pas DU TOUT ELITISTES)
    4) Ce sont des SECTIONS donc élèves dipersés dans diverses classes; on peut donc avoir de bons élèves partout et cela rend le collège VIVABLE
    4) 2h30 h de LV2 en 5ème : horaire inefficace pour tous, enseignement au rabais, on est loin de la qualité que SAIT offrir le service public quand on lui fournit les structures pour ce faire et ça, c’est VOTRE BOULOT!
    5) Les parents qui le peuvent ont déjà pris la fuite
    6) Les enseignants attachés à la qualité du service public y songent aussi! Si c’est pour faire CA, autant s’investir ailleurs!…C’est peut-être ce que vous voulez?…

  23. Maria Charvolin

    Valider deux activités langagières au bout de 9 ans d’apprentissage de la LV1. Voilà toute l’ambition de votre réforme! Remarquez, peut être est-elle adaptée aux moyens envisagés!

  24. Clemens Brentano

    Le Foll: « aucune remise en cause de l’enseignement de l’allemand » – Publié le 29/04/2015 à 13:22

    Arrêtez de nous mépriser, de nous prendre pour des CONS !

    Mais n’oubliez pas de DÉMISSIONNER !

  25. Sudholt Emmanuelle

    La dernière déclaration de Stéphane Le Foll est une provocation:

    http://lci.tf1.fr/france/societe/le-foll-aucune-remise-en-cause-de-l-enseignement-de-l-allemand-8601847.html

    C’est scandaleux de mentir avec autant d’aplomb…Vous faîtes exprès de ne pas comprendre ou quoi ???? Pourquoi s’entêter ??? On ne fait jamais une réforme contre les personnels..mais c’est vrai qu’on va bientôt disparaître de la circulation…
    Arrêtez d’avancer le nombre de postes au CAPES: vous savez bien qu’il ne représente rien !
    Marre de vos mensonges !
    Marre de devoir me répéter !
    Marre d’être prise pour une bille !

  26. Leo

    Madame la Ministre,
    Vous ne trouverez jamais deux autres pays au monde engagés dans un partenariat aussi étroit que la France et l’Allemagne. Néanmoins, vous trouverez une multitude de pays bien plus pragmatiques que la France lorsqu’il s’agit d’apprendre l’allemand. Pas de polémique quant à « l’héritage dynastique », l’élitisme, le nivellement pas le haut ou par le bas, le fait de savoir si l’allemand est une langue porteuse ou non ou si elle contribue à creuser les inégalités. Ils ne s’encombrent pas de tous ces arguments qui empêchent l’action. L’allemand leur est utile, ils en ont conscience, ils l’apprennent et ils s’en servent. Pourquoi eux et pas nous? Nous, qui sommes le premier partenaire politique et économique de l’Allemagne… Ne devrions-nous pas être également son premier partenaire linguistique, d’ailleurs?
    Soyons nous aussi pragmatiques, démocratisons l’apprentissage de l’allemand en France et les préjugés tomberont d’eux-mêmes ! En plus, ça tombe bien, c’est ce que prévoit le Traité de l’Elysée. Qu’attendons-nous alors ?

  27. Sallenave

    Madame La Ministre,
    quel mépris vis à vis des personnels enseignants et de vos élèves! Encore une réforme qui va creuser les inégalités au lieu de les gommer. Mais peu importe, n’est-ce pas ? Vous ne serez pas touchée, vous qui avez les moyens d’offrir une scolarité élitiste à vos enfants.
    Je suis profondément désabusée par votre comportement qui en ce moment m’éloigne de toute motivation à enseigner, moi qui pourtant adore mon métier!

  28. Claire Vernisse

    Laissez-nous enseigner l’allemand. Laissez les élèves choisir l’allemand. Ne pas positionner l’allemand en classe bilangue, c’est l’éradiquer. Voilà d’ailleurs un exemple de trans-disciplinarité qui devrait vous plaire ! Oui, l’apprentissage de l’allemand en parallèle de l’anglais permet aux élèves de développer des réflexes de compréhension et de communication beaucoup plus rapidement. Les ponts à faire avec l’apprentissage du français sont extrêmement intéressants eux aussi. Pourquoi supprimer ce qu’au fond vous devriez encourager? Laissez-nous travailler en bi-langue. Ne détruisez pas ce qui fonctionne. Laissez les élèves apprendre, laissez-vous inspirer!

  29. Axelle Laffont

    Nous ne demandons pas la lune, juste de nous écouter et de prendre en considération ce que nos élèves vivent au quotidien et ce que nous vivons au quotidien…Pourquoi est-ce si difficile?

  30. Marie Bonpré

    Mme la Ministre,
    vous confirmez que les Français ne sont pas bons en langue, et donc ils seront meilleurs en ne commençant la LV2 en 5ème à raison de 7H30 d’apprentissage quand les cursus bi-langues et les sections européennes leur permettaient d’assister à 16h. J’ai du mal à suivre votre raisonnement!
    Les élèves, quelque soit leur origine et le niveau de vie de leur famille, avaient la chance de pouvoir bénéficier de séjours linguistiques et d’échanges avec l’Allemagne qui étaient généralement mis en place par le professeur d’allemand. Sans cadre, j’ai bien peur que les collègues n’aient plus ni l’envie ni l’occasion de pouvoir leur offrir cette chance….. et quand on voit le prix des séjours linguistiques à titre privé?
    Donner la même chance à tous les élèves, tout à fait d’accord? Mais tous les élèves ont-ils le même appétit, la même soif d’apprendre? Que fait-on de ceux dont la curiosité est plus importante? Est-ce faire de l’élitisme que d’encourager les élèves à faire de leur mieux, à se dépasser, à vaincre les idées reçues (parmi lesquelles le fait que l’allemand serait une langue difficile ou encore que tous les Allemands sont des nazis;…), à aller vers l’autre pour pouvoir vivre dans la France pluriculturelle d’aujourd’hui? Doit-on attendre le lycée pour développer ses compétences et avoir accès à des options que vous qualifiez d’élitistes? Il en faut des élites, et oui…. nous ne sommes pas tous pareils, et le monde actuel a besoin de nos compétences à tous.
    Que répondre à notre partenaire allemand qui fait un effort pour que ses élèves apprennent le français et ceci dans le cadre de nos accords bilatéraux ? Que l’allemand ne sert à rien? L’Allemagne n’est-elle pas notre premier partenaire dans l’Europe?
    J’aurais bien d’autres questions, Mme la Ministre, et nous sommes nombreux à vous les posez. Cette réforme du collège n’est pas acceptable en l’état. Vous devez accepter les remarques constructives des personnes qui sont sur le terrain. Nous ne sommes pas là uniquement pour critiquer vos propositions, mais nous voulons simplement pouvoir continuer à transmettre la langue allemande avec toute la passion dont nous sommes capables, et ceci parce que les élèves français ont besoin de l’atout du plurilinguisme (mais un plurilinguisme de qualité) pour réussir!
    Vous avez dit compter sur nous au service de la réussite des élèves, nous comptons également sur vous pour accepter d’y réfléchir encore !

  31. Föttinger Fanny

     » Tirer tous les élèves vers le haut », c’est justement ce qu’on s’évertue à faire chaque heure de cours.
    C’est exactement l’objectif des classes bilangues, qui permettent à tous ceux qui manifestent de l’intérêt pour les langues de sortir du collège avec un niveau LV1 dans les 2 langues apprises jusqu’en 3ème.
    Il faut préserver et développer ce cursus performant, et non le supprimer, c’est une simple question de bon sens!

  32. PF

    @Lancien Dominique: « un échange de points de vue » ? Encore faudrait-il qu’on nous réponde !!!
    « Des mensonges » ? Ah , bon, on améliorerait l’enseignement de l’allemand en passant de 12h ou 18h (si LV2) à 7,5h ??!!
    « se ré-approprier le pouvoir » ? Les profs ont plutôt tendance à voter à gauche !!
    Vous n’êtes pas très au courant de ce qui se passe en collège, visiblement car vous ne soutiendriez pas cette réforme.

  33. LANCIEN Dominique

    Pitoyable! Lamentable! Vous ouvrez un accès pour un échange de points de vue.Et tout ce que Vous obtenez Najat.Ce n’est que propos haineux-grossièreté et mensonges !!! Voilà dans toute sa splendeur ce qu’est une opposition qui systématiquement décide illégitime un Parti de Gauche au pouvoir!!! ILS ELLES en arrivent à tout faire pour détruire la France uniquement pour se ré-approprier ce pouvoir afin de renforcer les inégalités qui leurs conviennent si bien pour accomplir leurs lamentables et médiocres arrangements! Ne Vous laissez surtout pas impressionner Najat!!! De tous temps la médiocrité a ralenti le Progrès,mais jamais « elle »n’a pu l’arrêter!!! Tenez BON.

  34. Fernandez Cécilia

    Madame la Ministre est magicienne!

    Elle va faire « progresser l’apprentissage des langues vivantes » en diminuant le nombre d’heures dédiées à l’allemand de 12 heures (voire 14h avec la section européenne) à 7,5 heures!

    Abracadabra!

  35. sylvie brest

    Madame la Ministre,

    en ce qui me concerne je n’aurai plus d’heures à assurer dans un futur très proche ; quelles sont les possibilités de reconversion ?

    Quel gâchis …………….

  36. Christine Marmion

    Madame la Ministre, vous avez beau répéter vos arguments à l’envi, ils ne convainquent toujours personne.
    – Vous esquivez la question concernant la mixité sociale: la plupart des stratégies mises en place par les collèges, notamment dans des zones difficiles, pour attirer des enfants de familles favorisées sur le plan socio-culturel vont être supprimées par votre réforme. La conséquence: fuite de ses familles vers le privé, moins de mixité sociale, plus de collège « ghétto ».
    – la politique volontariste pour l’allemand comme LV1 à partir du CP: dans quelle langue doivent communiquer les écoles jumelées, en anglais? Où est le personnel capable d’enseigner l’allemand du CP jusqu’au CM2? Déjà, en anglais vous n’y arrivez pas, alors en allemand…. Comment allez-vous y prendre pour persuader les parents de choisir l’allemand comme LV1 à partir du CP?
    – améliorer la compétence en langues vivantes des petits français: Croyez-vous vraiment que commencer la LV1 au CP permettra d’améliorer les compétences dans cette langue (qui sera l’anglais dans 99% au moins des cas)? Tous les jeunes Français de moins de 25 ans ont déjà bénéficié d’une langue vivante (de l’anglais) à l’école primaire sans que cela leur ait permis d’améliorer leur niveau en anglais comme les études internationales le démontrent régulièrement. En effet, à l’introduction de cet enseignement dans le primaire on en avait profité pour diminuer les horaires de langues vivantes au lycée en passant de 3h à 2,5h ou 2h (sous l’ère de M. Allègre comme ministre de l’éducation nationale) avec l’argument qu’arrivés en Seconde, les élèves seraient déjà bilingues…. On en voit les résultats maintenant.
    – classe bi-langues pour tous à partir de la 5°: avec 2h ou 2,5h par semaine cela ne mérité pas ce nom. Il n’est pas possible d’emmener les élèves à un bon niveau de compétence en langues vivantes avec si peu d’heures, on est en-dessous du seuil d’efficacité. C’est pourquoi dans les autres pays européens on consacre 3h hebdomadaires minimum (souvent 4 à 5h) à cet enseignement. La grande majorité des élèves choisiront l’espagnol réputé plus facile au détriment de l’allemand, du russe, de l’italien….L’espagnol sera encore conforté du moins sur le plan quantitatif moins sur le plan qualitatif.
    – Augmenter le nombre de postes en allemand: c’est irresponsable! Il faudrait au contraire prévoir un plan de formation pour pouvoir reclasser les professeurs d’allemand en surnombre à l’entrée en vigueur de votre réforme (idem pour les professeurs d’italien et de russe) et prévoir aussi des cellules psychologiques pour tous ces professeurs en détresse.

  37. Lauffer

    Ma dernière contribution n’apparaît pas dans la liste des commentaires. Seriez-vous déjà lassée par notre prose ?
    Ou bien sont-ce des quotas ou de la censure ?

  38. Leo

    Ma dernière contribution n’apparaît pas dans la liste des commentaires. Le texte était peut-être trop long. Je posais quatre questions pour lesquelles j’aurais aimé obtenir des précisions. Dommage.

Commentaires fermés.