Plan numérique pour l’éducation : 500 écoles et collèges seront connectés dès 2015

Presse Éducation nationale Publié le 7 mai 2015

Comme l’a annoncé, ce jeudi 7 mai 2015, le Président de la République, 500 écoles et collèges seront connectés dès 2015, marquant la première étape du plan numérique pour l’éducation. Ce sont ainsi plus de 70 000 élèves et 8 000 enseignants qui expérimenteront, dès la rentrée prochaine, de nouvelles formes d’enseignement et d’apprentissage grâce au numérique.

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, avait en effet lancé le 10 mars dernier un appel à projets pour sélectionner ces écoles et collèges pionniers. L’appel à projets a rencontré un vif engouement auprès des académies et des collectivités territoriales. S’appuyant sur le volontariat et l’ambition tant des établissements scolaires que des académies et des collectivités, il avait pour objectif de faire émerger des projets pédagogiques de qualité.

Le comité de sélection, qui s’est réuni le 5 mai, a associé des représentants de l’Assemblée des départements de France et de l’Association des maires de France. En cohérence avec les propositions des académies et des collectivités, il a décidé de faire une large place aux collèges de l’éducation prioritaire et d’intégrer un grand nombre d’écoles afin de favoriser la continuité école-collège. 209 collèges, dont 109 relevant de l’éducation prioritaire, et 337 écoles, représentatifs de la diversité des territoires et des établissements, ont ainsi été sélectionnés.

Les élèves et les enseignants se verront dotés d’équipements mobiles et de ressources numériques. Les enseignants bénéficieront d’une formation spécifique aux usages pédagogiques du numérique. Les collectivités seront accompagnées par l’État pour l’acquisition des équipements. 60 départements ont d’ores et déjà formellement exprimé leur soutien à cette expérimentation. 17 autres départements ont indiqué leur volonté de s’engager dans la même démarche. La liste des établissements sélectionnés comprend également ceux pour lesquels une confirmation de l’intention de la collectivité est attendue.

Cette première étape du plan numérique apportera des enseignements précieux pour préparer sa généralisation à partir de la rentrée 2016, au service de la réussite de tous les élèves.

Téléchargez la liste des écoles et collèges connectés dès 2015.


Avec AFP.
Photo © Philippe Devernay / MENESR.

Tags : , , , ,

15 commentaires sur Plan numérique pour l’éducation : 500 écoles et collèges seront connectés dès 2015

  1. B

    Pour reprendre vos arguments oiseux du JDD:
    – « changement des pratiques pédagogiques », « On leur [aux enseignants]demande de valoriser davantage l’expression orale mais avec une évaluation qui ne le prévoit pas… »!!!! Mais avez-vous jamais entendu parler du « deutsches Sprachdiplom » de niveau B1 introduit en concertation avec la Conférence des ministres de l’éducation allemand (KMK)en 2006 en classe de 3ème que les enseignants font passer bénévolement, diplôme ouvert à TOUS les élèves de 3ème motivés? Avec votre réforme, aucun élève germaniste ne sera plus en mesure de répondre aux exigences de la KMK!
    – « Pour les élèves qui débuteront une autre langue que l’anglais au CP (dont l’allemand), ils auront la garantie de pouvoir apprendre l’anglais dès la 6e (ce qui n’était jusqu’alors qu’une possibilité) ». Et quelle garantie proposez-vous alors que les parents veulent à grande majorité de l’anglais à l’école élémentaire? Croyez-vous que votre refonte de la carte scolaire obligera les familles à choisir l’allemand (ce qui serait le comble!. Cette possibilité existait lors de l’introduction des LV à l’école: Les IA, les directeurs d’école ont fait en sorte que cette opportunité disparaisse!!

  2. LANCIEN Dominique

    Il est tout de même hallucinant que ce soient des Braillards(es) malhonnêtes et souvent grossier! Qui s’auto-proclament juges en « Compétences » !!! Avec de tels énergumènes,pas surprenant que notre éducation Nationale se soit effondrée durant les 10 ans qui ont précédé 2012 !!! Bien au contraire Najat ! Vous avez bien plus de « compétences » que tous ces Hommes qui vous ont précédé !!! Car en plus de votre exigence d’égalité,vous avez cette sensibilité de Femme et de Mère que la majorité des Hommes ne possède pas! Et c’est un Homme qui vous le dit! Tenez Bon et MERCI pour tout ce que vous avez déjà accompli.

  3. blablablablabla....

    « En d’autres termes, nous élargissons la logique des classes bilangues à plus d’élèves, et améliorons l’apprentissage de la deuxième langue vivante pour tous. C’est une réelle avancée », blablabla blaaaaablaaaaa…. Et vous osez dire ça???2h30 de cours pas semaine une avancée???!!!!! Nous n’avons vraiment pas mérité d’avoir une ministre aussi incompétente et aussi sourde, PARTEZ, DEMISSION!!!!DEHORS!!!!

  4. Philou

    Vous étiez au concours de la résistance et l’avez apprécié … alors oui, vive la résistance. Résistons à votre plan de réforme inique qui prévoit la suppression des classes bilangues et sections européennes. Renseignez-vous sur les bons chiffres (http://blogs.mediapart.fr/blog/pascale-fourier/090515/allemand-les-impenses-de-la-reforme-du-college). Vos conseillers, ne maîtrisaient pas le socle commun et se sont plantés dans leurs calculs. Une réforme du collège est nécessaire oui, mais elle peut se faire sans la suppression des bilangues et classes européennes. Pourquoi supprimer un dispositif qui fonctionne plutôt que l’étendre à tous (ce qui était préconisé par le rapport de décembre 2014!). Non, les bilangues ne sont pas des classes d’élite. Dans mon collège ZEP, elles sont ouvertes à tous, assurant une meilleure mixité sociale. Arrêtez de nous mépriser! Nous nous sentons insultés chaque fois que vous prenez la parole et ressassez invariablement les mêmes arguments erronés. Vous savez très bien que l’allemand au primaire ne prendra pas. Comment voulez-vous mettre en place une carte des langues sans avoir les personnels formés pour cela? Voulez-vous mettre un couteau sous la gorge qui ne choisiraient pas allemand pour leurs enfants? Si vous ne proposez pas l’allemand partout, n’est-ce pas inégalitaire? Alors réfléchissez un peu, reconnaissez que vous avez eu tort et avez agi avec trop d’empressement. Pour résoudre un problème, une équation, il faut avoir les bonnes données, vous ne les avez pas eues. Allez, vous avez droit à l’erreur, revoyez votre copie. En cours d’acquisition … attention, on pourrait basculer dans le non acquis …

  5. Frédéric AURIA

    Malgré tous vos efforts, on ne peut pas dire que les médias se bousculent pour parler du numérique… par contre, suppression des langues anciennes, suppression des bilangues et des européennes… et ils sont unanimes ! De gauche comme de droite, ceux qui ne sont candidats à rien mais s’inquiètent de l’avenir de notre pays et ont lu votre projet de réforme s’expriment de plus en plus fort… Vous avez bien quelques collabos du côté de la FCPE nationale, lâchée par les unions départementales, ou du côté de l’UNSA (c’est un syndicat, ça ?), mais ils ne trompent personne. Bientôt 38 000 signatures pour vous demander de généraliser bilangues et européennes. Vous comptez laisser faire le travail à votre successeur ? http://www.petitionpublique.fr/PeticaoListaSignatarios.aspx?pi=rcADEAF

  6. Täuschung

    On en met plein les yeux au grand public avec ce milliard d’euros consacré au numérique. Est-il vraiment indispensable d’équiper chaque collégien d’une tablette ? Et pour en faire quoi ? Ce milliard ne pourrait-il pas être utiliser ailleurs ?
    Nous ne sommes pas dupes ! Cette annonce est faite juste au moment où la Ministre est en difficulté sur le sujet de la réforme…

  7. Pixi

    Madame,

    Toute la communication autour de ce plan numérique n’occulte pas un point brûlant de la réforme : la disparition des classes bilangues ! La réforme est LE sujet qui fâche. Il est temps d’entendre enfin toutes ces voix, de plus en plus nombreuses, qui se manifestent de tous côtés contre ce projet.

  8. Philou

    Formation formation … où allez-vous trouver les milliards alors que depuis des années les budgets formation sont réduits … ah j’oubliais, vous allez certainement demander à certains formateurs de développer des parcours magistères que les professeurs devront suivre hors de leur temps de classe, sans avoir à se déplacer … cela ne devrait pas vous revenir très cher, vu ce que sont payés les formateurs en formation continue! Cessons là les délires, développons les expérimentations menées dans le cadre des Traams avant de balancer des millions dans des tablettes que les professeurs ne sauront pas utiliser! Mettons l’argent là où il y en a besoin, dans le maintien des bilangues et sections euro notamment! Arrêtez de nous enfumer par de vaines promesses. Vous parlez de collèges connectés mais ayez au moins l’honnêteté de dire que la connexion des nouveaux collèges connectés se fera à peine pour une ou deux classes à moyens constants avec des équipements dont ils disposent DEJA. Votre plan numérique est pavé de bonnes intentions mais vous savez très bien qu’il n’intégrera pas de moyens supplémentaires!!!!

    Concernant l’allemand, vous ne convaincrez personne! Les bilangues et sections euro, ça c’est du concret, ça existe, ça fonctionne … votre délégué ministériel, c’est du vent!!! C’est lui qui ira dans les classes de primaire pour faire la promotion de l’allemand, c’est lui qui devra se battre avec les IA-IEN pour faire appliquer les dispositions que vous entendez mettre en oeuvre, c’est lui qui se démerdera pour que l’apprentissage de l’allemand se fasse dans de bonnes conditions … pas entre deux portes de 4 à 5. Arrêtez de vous foutre de notre gueule!!! M***** plus qu’assez de votre propagande!!!!

    Vous dites « Nous ferons en sorte en 2016 que 200.000 élèves apprennent l’allemand, en recréant des postes de professeurs »: qui serait assez fou pour souhaiter devenir professeur d’allemand???? qui a envie d’être méprisé, de se faire cracher dessus par l’institution? Les postes proposés ne sont déjà pas pourvus, alors soit vous êtes devin et pouvez lire dans l’avenir (comme vous avez vu que la courbe du chômage s’inverserait) et là, je vous dresserai un autel et vous deviendrez mon gourou, soit vous entendez les voix de ceux qui luttent depuis des années pour la survie et le développement de l’allemand, afin de réfléchir avec eux au moyen de relancer réellement l’enseignement de l’allemand en France sans supprimer les dispositifs qui fonctionnent (bilangues et section euro). Oui à une réforme du collège mais non à la suppression des bilangues et sections euro!!!

  9. et la diversité de notre société est représentée à l'école?

    On ne peut pas calmer des professeurs de langues avec toujours des nouveaux programmes informatiques? Il faut d’autres conditions à l’école, les groupes plus petit, renforcer les options differentes facultatives que les jeunes trouvent plus d identifiaction et sens avec l’école. Une democratie a besoin de cette diversité! L’uniformisation que toute le monde mange de la saucisse blanche ne marche pas si ton père est turque ou allemand et il veut également que son fils parle et écrit la langue de son père. C’est compréhensible. Le devoir de l’école est de développer et accepter cette pluriculturalité, developper la bi- et plurlingualité. Developpez des sections bilingues sur toute la ligne. Si on veut être accepté, il faut aussi accepter les autres! Accepter les personnes immigrantes qui ne veulent pas que leurs enfants devient par un system egalitise monolingue! L’école peut dévenir un modèle pour une bonne integration. L’école doit progresser et arriver dans cette siècle. Prendre les chances de cette société magnefique et ne pas lutter contre sa diversité.

Commentaires fermés.