#Collège2016 : éclairages et soutiens à la réforme du collège – 31 mai 2015

Éducation nationale Publié le 30 mai 2015

Retrouvez ici les éclairages, expertises et prises de position en soutien à la réforme du collège adoptée le 10 avril dernier et ainsi que celles en soutien à la réforme des programmes.

Le 31 Mai 3015.

Le 28 Mai 2015.

« Construisons enfin un collège non élitiste »
par Pierre Merle, Sociologue, professeur à l’Université européenne de Bretagne. Tribune parue dans le journal Le Monde.

« Organiser l’école pour la réussite de tous les enfants »
par Marie-Aleth Grard, rapporteure de l’avis du CESE, « Une école de la réussite pour tous », mai 2015 et Jean-Paul Delahaye, auteur du rapport à la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, « Grande pauvreté et réussite scolaire, le choix de la solidarité pour la réussite de tous », mai 2015. Tribune parue dans le journal Le Monde.

Le 19 Mai 2015.

« Réforme du collège : pourquoi tant de haine ? »
par Mercedes Erra, présidente executive. de Havas Worldwide. Tribune parue dans le journal Libération.

« Le plus difficile »,
par Sylvie Guillaume, Eurodéputée et vice-présidente du Parlement européen. Tribune publié sur le site huffingtonpost.fr.

« Oui à la réforme du collège »
par Philippe Meirieu, professeur en sciences de l’éducation à l’université de Lyon 2. Entretien paru sur le site de la revue Challenges.fr.

« Collèges: pourquoi les experts soutiennent Najat Vallaud-Belkacem ».
Article d’analyse paru sur le site de Challenges.fr.
Le 18 mai 2015.

« Contre l’école inégalitaire, vive le collège du XXIe siècle »,
tribune collective signée notamment par Jean Baubérot (historien, sociologue), Laurent Berger (secrétaire général de la CFDT), Luc Bérille (secrétaire général de l’UNSA), François Chérèque (président de Terra Nova), Boris Cyrulnik (psychiatre et psychanalyste), Hervé Hamon (écrivain), Philippe Joutard (historien, ancien recteur), Philippe Lazar (directeur de recherche honoraire à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale), Pierre Léna (président d’honneur de la fondation La main à la pâte), Philippe Meirieu (pédagogue), Pierre Merle (sociologue), Camille Peugny (sociologue), Jean-Marc Roirant (secrétaire général de la Ligue de l’enseignement), Joël Roman (philosophe), Agnès Van Zanten (directrice de recherche au CNRS).
Retrouvez la liste complète des signataires sur le site de la revue les Cahiers pédagogiques : cahiers-pedagogiques.com.

« Marre de la nostalgie élitiste! »
par l’historien Antoine Prost, auteur notamment de » Du changement dans l’école. Les réformes de l’enseignement de 1936 à nos jours. Seuil, 2013″. Tribune publiée par Le Monde.

« Un pas de plus vers l’école du peuple »
par Laurent Escure, Secrétaire général de l’Unsa éducation. Tribune parue dans le Journal L’Humanité.

Le 14 mai 2015.

« Enseignement de l’Histoire au collège : halte aux mensonges et aux fantasmes ! »
par Emmanuelle Picard (ENS de Lyon) – André Loez (professeur en CPGE) – Laurence De Cock (Université Lyon-II) – Guillaume Mazeau (MCF Université Paris-I) – Tribune parue dans Le Monde.

« Il est possible d’enrayer l’échec scolaire grandissant tout en maintenant une élite forte ».
par Eric Charbonnier, chef de la division éducation de l’OCDE, responsable de PISA France.
Entretien paru dans L’Opinion.

Le 13 mai 2015.

Barbara Pompili dénonce l’« élitisme conservateur» des opposants à la réforme du collège. Barbara Pompili, députée de la Somme (Europe Écologie Les Verts).

Collège 2016 – Questions – Réponses par la la FCPE, Fédération des Conseils de Parents d’Élèves.

Le 12 mai 2015.

Halte à l’élitisme conservateur !
par un collectif de signataires parmi lesquels les historiens Benjamin Stora, Antoine Prost et
Anne-Marie Chartier, les responsables de Terra Nova Maya Akkari & Thierry Pech, les sociologues Christian Baudelot & François Dubet, le directeur de l’Institut Montaigne, Laurent Bigorne Tribune parue dans Le Monde et dénonçant une opposition de principe qui ne s’intéresse guère au contenu réel de la réforme du collège. La polémique ignore l’essentiel, la lutte contre l’échec scolaire.

« La sélection, oui, mais plus tard » par Marie Duru-Bellat, sociologue, spécialiste des inégalités dans le système scolaire – Entretien paru dans le journal Libération.

« Vers une nouvelle manière d’enseigner » par François Durpaire, maître de conférence en sciences de l’Éducation – Entretien paru dans le journal Libération.

« Des oppositions à la réforme pitoyables » par Nicolas Offenstadt, historien, maître de conférences à Paris-I – Entretien paru dans le journal Libération.

« Un intérêt porté aux conditions de travail » par Paul Raoult, président de la FCPE, Fédération des Conseils de Parents d’Élèves – Entretien paru dans le journal Libération.

Réforme du collège : une accablante mauvaise foi par Laurent Joffrin, directeur de la rédaction du journal Libération.

Le 7 mai 2015.

Pourquoi je soutiens la réforme du collège par Laurent Bigorne, le directeur de l’Institut Montaigne – tribune parue dans le journal Les Échos.

Le 10 mai 2015.

« Démocratiser l’école et la réussite, c’est l’essence de l’élitisme républicain », par Najat Vallaud-BelkacemEntretien paru dans le Journal du Dimanche.

Le 4 mai 2015.

La réforme du collège garantit la mission républicaine de l’école, par Najat Vallaud-Belkacem.
La ministre en charge de l’Éducation nationale appelle à remettre la méritocratie au cœur du dispositif pour que tous les élèves progressent, y compris les meilleurs. Tribune parue dans le journal Le Monde.

Le 30 avril 2015.

« Refonder l’École c’est engager la réforme du collège ! » par le Collectif des associations partenaires de l’école, le collectif CAPE.

« Pour plus de justice et d’égalité, la réforme du collège est indispensable », par Colombe Brossel, secrétaire nationale du PS à l’Éducation et à la Formation et Yannick Trigance, secrétaire national adjoint à l’Éducation.

Le 27 avril 2015.

« Les EPI ont vocation à former des élèves humanistes », par Christophe Chartreux, professeur de Lettres – Histoire-Géo et Éducation civique. Entretien paru sur le site du magazine, VousNousIls.fr.

Le 22 avril 2015.

Le choix d’un collège plus juste, par Patrick Bloche, Président de la Commission des Affaires culturelles et de l’Éducation de l’Assemblée nationale, par les députés socialistes de la Commission. Tribune parue dans le journal Libération.

Réforme du Collège – Questions – Réponses par les enseignants de l’UNSA.

Le 17 avril 2015.

« La réforme du collège est juste » par Bruno Le Roux, député, président du Groupe socialiste, Républicain et Citoyen à l’Assemblée nationale.

Le 16 avril 2015.

« Il faut réformer le collège parce qu’il est injuste et inefficace » par Claire Krepper, enseignante, secrétaire nationale du SE-UNSA.

Le 15 avril 2015

« Réforme du Collège : distinguer le vrai du faux ! » par Franck Loureiro & le SGEN-CFDT.

Le 8 avril 2015.

« Pour une réforme qui mette fin au collège à deux vitesses ! » par un collectif de la communauté éducative réunissant les parents d’élèves de la FCPE, le CRAP-Cahiers Pédagogiques, Education et Devenir, le CAPE, l’UNL, l’UNEF, la fédération UNSA-Education, le SE-Unsa, le SIEN-Unsa, le SNPDEN- Unsa, le Sgen-CFDT, la FEP-CFDT et la CFDT.

Le 28 mars 2015.

Roman national or not ? L’erreur historique de Bruno Le Maire, par Claude Lelièvre, historien de l’Éducation. Tribune parue sur MediaPart.

Le 27 mars 2015.

Les langues anciennes peuvent avoir un avenir, par Claude Lelièvre, historien de l’Éducation. Tribune parue sur MediaPart.

Le 17 avril 2015.
« La réforme du gouvernement, avec la mise en place de nouveaux enseignements pratiques et interdisciplinaires (EPI), semble vouloir s’attaquer au problème. », par Eric Charbonnier, chef de la division éducation de l’OCDE, responsable de PISA France. Entretien paru dans le magazine Challenges.

Le 18 Mars 2015.

L’Enseignement catholique approuve la réforme du collège. Entretien de Pascal Balmand, secrétaire général de l’Enseignement catholique, paru dans le journal La Croix.

Tags : , ,

27 commentaires sur #Collège2016 : éclairages et soutiens à la réforme du collège – 31 mai 2015

  1. Fußball

    Plus de 44 000 personnes ont signé la pétition de l’ADEAF contre la suppression des classes bilangues et des sections européennes, plus de 75% des professeurs sont contre la réforme telle qu’elle leur est présentée aujourd’hui, de plus en plus de parents s’informent et comprennent maintenant (même à la FCPE) le mécontentement des enseignants qui se battent pour le bien de tous les enfants, pas seulement des leurs comme veulent le laisser entendre quelques langues et quelques plumes mal intentionnées et sectaires…
    Et vous vous obstinez à ne pas vouloir les entendre, juste pour ne pas perdre la face ! Vous savez très bien que vous avez commis une énorme erreur…
    Sans l’appui des enseignants, votre réforme ne sera pas appliquée, sera détournée… Demandez à votre collègue amateur de football si un entraineur peut décider d’une tactique si les joueurs ne veulent pas l’appliquer sur le terrain… Lui, de toute façon, ne va pas sur le terrain…

  2. Ernest

    Pourquoi y a-t-il si peu d’enseignants du secondaire dans tous les soutiens que vous citez ? Ce ne sont pas des soutiens intéressants ? Ou alors, vous n’en avez trouvé presque aucun qui irait dans le sens de vos mensonges permanents ?
    J’ai, pour ma part, ma petite idée…

  3. Rachma86

    Bonjour, je soutien à 300% la réforme des collèges de Najat VALLAUD-BELKACEM. Aujourd’hui c’est l’une des première personne à la tête du Ministère de l’Education Nationale, qui prend en compte l’échec considérable des élèves. Cela s’explique par la génération « SMS » qui accentue les fautes d’orthographes. C’est malheur de voir que des élèves en fin d’année scolaire de sixième ne savent pratiquement pas lire. Vive la réforme des collèges de Mme La Ministre de l’Education Nationale Najat VALLAUD-BELKACEM

  4. Rachma86

    Bonjour, je soutien à 300% la réforme des collèges de Najat VALLAUD-BELKACEM. C’est aujourd’hui c’est l’une des première personne à la tête du Ministère de l’Education Nationale, qui prend en compte l’échec considérable des élèves. Cela s’explique par la génération « SMS » qui accentue les fautes d’orthographes. C’est malheur de voir que des élèves en fin d’année scolaire de sixième ne savent pratiquement pas lire. Vive la réforme des collèges de Mme La Ministre de l’Education Nationale Najat VALLAUD-BELKACEM

  5. retraitée fâchée

    On prétend consulter les professeurs sur la réforme : c’est une gigantesque imposture ! On peut répondre plusieurs fois, et ce, même si on n’est pas enseignât ! Gageons que les soutiens à NVB vont répondre en masse ! La seule véritable consultation valable aurait dû avoir lieu en présence des premiers concernés, lors de réunions. Qui pourra certifier que les résultats de cette « pseudo consultation » seront fiables ? On sait ce qu’il en a été des précédentes !

    http://www.lepoint.fr/editos-du-point/sophie-coignard/coignard-education-la-consultation-en-carton-pate-01-06-2015-1932562_2134.php

  6. Frédéric AURIA

    Le plus drôle dans votre revue de presse, ce n’est pas la bêtise du tweet de Moati, c’est que certains articles cités, si on les lit dans leur totalité, contiennent des critiques sur certains points, par exemple le traitement des langues vivantes, des langues anciennes, la baisse des horaires disciplinaires… c’est vraiment ridicule, finalement, à part ceux qui sont complètement aveuglés par leur idéologie et ne connaissent rien au terrain et ceux qui attendent sagement un hochet ou un poste aux frais du contribuable, personne ne vous soutient, et ça va se voir très bientôt…

  7. Blanche

    La publication des quelques soutiens à cette réforme ressemble plus à un acte désespéré qu’à un réel plaidoyer en sa faveur !
    Ces quelques filets sont ridicules face au mouvement de contestation !
    Nous étions dans la tragédie mais passons au vaudeville avec de tels commentaires ! Que voulez-vous prouver? Vous avez des partisans ?
    Certes mais encore de ces idéologues et de ces politiques qui ne sont pas sur le terrain ! Que de mauvaise foi! C’est à vomir!

  8. Therese Oudet

    intéressant une revue de presse choisie qui ne présente que les louanges et applaudissements, pour cette réforme pourtant si critiquée par ailleurs, non par idéologie politique ou carriériste ou pour vous « déplaire »( on n’est pas dans un fan club, ou peut être que si après tout vu la place médiatique que vous avez prise ces dernières semaines avec tant de jolies photos!). Nous avons dénoncé dès le début les erreurs grossières en ce qui concerne la réforme des langues, et en particulier la suppression des bilangues et classes euro et n’avons eu en réponse (maintenant par vos adeptes ou fidèles serviteurs que des affirmations répétées en boucle qui se veulent rassurantes car bien sur nous nous inquiétons à tort (n’avons rein compris sans doute?) C’est insultant et d’autant plus stupide que nous n’avons jamais eu de réponses aux questions précises. Une revue de presse équilibrée serait le minimum de ce qu’on peut attendre du MEN! mais le show continue, nos questions sur le devenir de l’allemand et des apprenants ne rencontrent que le vide (ou des lettres tout aussi creuses qui recopient toutes les mêmes allégations mensongères ou illusoires)
    Quelle (mauvaise ) farce. Et quelle tristesse pour nous qui avons justement à cœur l’avenir de nos élèves et de nos enfants. Pas dans une idéologie fumeuse mais dans la réalité.

  9. Dagegen

    Combien pèsent ces soutiens face aux 43 554 personnes qui, en signant la pétition de l’ADEAF, se sont exprimées CONTRE une des principales mesures de la réforme visant à supprimer sections bilangues et européennes ?

  10. FredW

    Je sais au moins pourquoi je ne souhaite plus lire Le Monde…Il devient le relais « médiatique » du gouvernement et ne fait plus de réelle enquête sur ce qu’est réellement cette réforme…

  11. EG

    Ne vous embêtez pas à lire les commentaires de Lancien Dominique, je sais de source sûre qu’il fait partie de l’équipe de NVB pour laquelle il travaille (et pour laquelle il poste des messages bidon ici)

  12. Hans im Glück à Dominique Lancien

    On vous paie pour écrire des bêtises pareilles?

  13. LANCIEN Dominique

    Si beaucoup de ces commentaires manquent sérieusement de « Vérité » ! Au moins,ils ne manquent pas d’imagination fertile !!! Une opposition d’une accablante mauvaise foi! Mais totalement hallucinée en prime! Vraiment pathétique !

  14. (BIENTÔT EX-) PROFESSEUR EN REP+

    Dans mon collège de REP+, pas moins de 35 élèves candidats à la bilangue pour la rentrée de SEPT 2015, fruit d’un travail acharné SUR LE TERRAIN dans le cadre de la liaison CM2/6ème et mené depuis des années. Pas de moyens alloués pour ouvrir 2 classes, bien sûr!!! Comment vais-je devoir choisir ces élèves? Sur dossier??? Que dois-je dire aux familles? Que la classe bilangue va en plus à partir de 2016 devoir fermer parce que Madame Belkacem vient de décréter en toute ignorance que l’allemand est trop élitiste en REP+!! Ou bien que Madame Belkacem supprime l’allemand « pour tirer tous les élèves vers le haut »?? Je suis DEPITEE, Madame Belkacem, car tous ces élèves ne feront pas le choix de l’allemand en LV2 et se dirigeront vers massivement vers l’espagnol. Quelle honte! Oser parler d’élitisme! Déplacez-vous dans les banlieues et venez rencontrer les élites! Les familles ne comprennent pas… ni, surtout, les adhérents FCPE!

  15. Odile Chaumeton

    M. Lancien est-il enseignant? Ça m’étonnerait par ce qu’un tel soutien béat fait plutôt penser à un amoureux transi. Ou est-ce un personnage fictif créé pour vous soutenir? Bref dans vos soutiens on ne voit pas de professeurs des collèges. Faut dire qu’on ne les écoute pas. Moi, je suis simplement désolée pour les enfants qui n’ont pas des parents ayant suffisamment de moyens pour leur payer des séjours à l’étranger et qui ne pourront pas atteindre un niveau suffisant en langues vivantes alors qu’ils en ont les capacités .

  16. LANCIEN Dominique

    « IL » a vraiment raison ! « Une accablante mauvaise foi » !!!

  17. citoyenne

    Madame la Ministre,
    pour avoir une liste plus complète et plus équilibrée je me permets de vous conseiller la revue de presse publiéé sur le site de l’ADEAF.

  18. Romain Massié

    Dans mon collège, nous avons les effectifs pour ouvrir 2 sections bilangues anglais-allemand et 2 anglais-italiens à la rentrée 2015 (dossiers des élèves de CM2 en cours). Malheureusement, nous ne pourrons ouvrir qu’une de chaque en septembre faute de moyens financiers. Tout ça pour dire que les belles paroles du gouvernement en faveur des langues étrangères sont du pipeau. Les parents ne sont pas bêtes : 12h d’une LV en bilangue au lieu de 6h (7.5h après la réforme) en LV2. Les sections bilangues ont du succès, sont proposées à tous mais les places sont limitées. Bref ouvrez plus de classes bilangues (anglais + allemand, arabe, portugais, italien, espagnol, turc, …, chinois, …) et arrêtez de regardez le porte-monnaie! L’éducation n’est pas une entreprise privée et n’a pas pour vocation d’être rentable!

  19. Claire Vernisse

    Ceux qui soutiennent la réforme sont dans une posture idéologique. Changer pour changer…Or, sur le terrain, cette réforme, c’est changer pour détruire, nous le savons et pouvons d’ores et déjà chiffrer les dégâts. C’est détruire ce qui marche, comme les classes bilangues, détruire la VRAIE égalité qui donne à chacun sa chance dans le respect de ses différences. C’est surtout mettre en péril les langues qui ne sont pas choisies massivement. Prendre aux matières enseignées, et à certaines plus qu’à d’autres pour rajouter un peu d’ennui et d’inefficacité, sous l’appellation EPI ou AP. Ce que nous faisons bien sera saccagé et nous devrons faire bonne figure en gaspillant un temps précieux. AU SECOURS….

  20. MP

    Eh oui, les opposants sont si nombreux et ont des arguments si percutants qu’il vous faut lister les quelques soutiens que vous avez trouvés !
    Au fait, quand écouterez-vous les enseignants sur le terrain ?? Les premiers concernés, n’est-ce pas ? Qu’allez-vous faire de ces milliers de profs d’allemand qui vont se retrouver avec seulement 7h30 de cours par établissement ? Toujours pas d’idée ???

  21. Sudholt

    Pas un seul enseignant sur le terrain dans cette liste de « soutiens »…C’est vrai que nous ne sommes pas trop concernés et que notre avis compte pour du beurre: la preuve ? On ne nous a pas consultés et on continue de faire la sourde oreille !!!

  22. LANCIEN Dominique

    Très heureux que Laurent Joffrin s’implique pour cette réforme.Car mis à part qu’il soit de Gauche,Il est avant tout un journaliste objectif. Valeur qui au fil du temps disparaît gravement dans tout ce monde journalistique.Heureux aussi,car ce soutien va vers la première Femme de France nommée Ministre de l’éducation Nationale. Merci M. Hollande pour ce choix de « Bon-Sens ».

Commentaires fermés.