De l’hommage à nos 4 héros résistants à l’Université 3.0 – Chronique hebdo N°35

Au sommaire de cette 35ème chronique hebdo du 26 au 30 mai 2015 :
– Question au Gouvernement à l’Assemblée nationale le 26 mai,
– Hommage de la ministre et du monde scolaire et universitaire à nos héros résistants en Sorbonne le 26 mai,
– Hommage solennel de la Nation à Pierre Brossolette, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Germaine Tillion et Jean Zay le 27 mai,
– Questions cribles thématiques au Sénat le jeudi 28 mai,
– Discours au colloque annuel de la conférence des présidents d’Université sur le numérique le jeudi 28 mai,
– Comité interministériel pour la métropole Aix-Marseille-Provence à Marseille, le vendredi 29 mai,
– Réception par le président de la République en l’honneur des lycéens champions de l’Union nationale du sport scolaire, samedi 30 mai,
– Visite aux « Rendez-vous de la Jeunesse » de Creil, samedi 30 mai.

 

Chroniques hebdo Publié le 4 juin 2015

7 commentaires sur De l’hommage à nos 4 héros résistants à l’Université 3.0 – Chronique hebdo N°35

  1. Liberté ? Égalité ? Fraternité ?

    Au-delà de la disparition du latin et du grec du collège, des classes bilangues et européennes, c’est l’ensemble de la réforme imposée qu’il faut retirer. La suppression aveugle de nombreux horaires disciplinaires au profit de dispositifs hasardeux et inégalitaires ne peut manquer de creuser les écarts entre établissements et élèves, et de compromettre définitivement la formation exigeante que l’on doit aux collégiens.

  2. Breye

    Apprendre 1 langue 2 langues 5O langues c’est très bien ::::les bredouiller cela ne sert à rien :::: à mon avis il faut avant tout être efficace :::: à mon avis ,si une seule langue est apprise correctement de façon à utiliser cette langue comme on respire c’est suffisant

  3. Breye

    Cela fait 2 ans que je ne suis pas allé dans les Cévennes :::: je viens de me rendre compte que les babyboumeurs sont devenues des papy boumeur :::: rien ou presque ne les a remplacé :::: tout ce qui était entretenu grâce à « l’huile de coude » est laissé à volo (en friche) :::: si on laisse ainsi ce sera irréversible (moi qui ne jure que par la forêt ,j’ai trouvé mon bonheur ,mais voilà je suis aussi un papyboumeur aussi en fin de route) :::: à mon avis , s’ils veulent user de l’huile de coude , il y a beaucoup de gens qui espèrent faire leur vie dans notre société !!!!:::: dépêchons nous il va manquer beaucoup de bras , d’ici peu de temps :::: là les robots ne peuvent rien !!!!!

  4. Breye

    BONJOUR :::: les Cévennes pays que je considérais ravitaillé par les corbeaux (très bien pour un solitaire amoureux de la nature) , j’ai le sentiment que même les corbeaux , sont devenues trop vieux pour passer !!!!

  5. Frédéric AURIA

    Non à la suppression des bilangues et des sections euros, pour que nos jeunes aient un avenir en Europe. Tous dans la rue le 11 juin pour rejeter cette stupide réforme du collège !

  6. TOUS EN GREVE LE 11 JUIN

    93% des collèges dits défavorisés proposent le latin et/ou le grec. Pourquoi détruire cela ?
    Les demandes des familles sont en augmentation constante depuis plusieurs années pour l’enseignement du latin et du grec. Pourquoi vouloir éradiquer cela ?
    Les mensonges de la ministre ne parviendront pas à dissimuler le désarroi de ces familles ( et des autres) qui ne comprennent pas pourquoi le MEN veut en réalité saccager l’école publique et entériner la sélection par l’argent.

Commentaires fermés.