Nomination de Sandrine Kott, déléguée ministérielle au renforcement de l’apprentissage de l’allemand

Éducation nationale Publié le 18 juin 2015

Comme elle l’avait annoncé, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a nommé une déléguée ministérielle au renforcement de l’apprentissage de l’allemand. Sandrine Kott a pris ses fonctions mercredi 17 juin 2015. A cette occasion, la ministre l’a présentée à Olaf Scholz, ministre plénipotentiaire de la République fédérale d’Allemagne chargé des relations culturelles franco-allemandes, qui était présent à Paris, hier, et avec lequel la ministre s’est entretenue.

Sandrine Kott est professeure d’histoire contemporaine de l’Europe à l’Université de Genève et chercheure associée au Centre Marc Bloch de recherches en sciences sociales à Berlin. Elle est spécialiste de l’histoire de l’Allemagne contemporaine.

Dans la lettre de mission qu’elle lui a remise, Najat Vallaud-Belkacem rappelle l’importance de la coopération renforcée entre la France et l’Allemagne en matière d’éducation et le caractère essentiel de l’apprentissage de l’allemand en France.

Dans le primaire, Sandrine Kott aura pour mission de favoriser le développement de l’apprentissage de l’allemand à travers la mise en place d’une carte des langues favorisant la diversité linguistique. Au collège, elle devra renforcer l’offre de l’allemand en langue vivante 2 à partir de la classe de 5ème. Dans les lycées généraux, technologiques et professionnels, elle accompagnera le développement des sections « Abibac » et des sections européennes allemandes. En complément, elle développera les partenariats scolaires et la mobilité franco-allemande des élèves comme des personnels. Elle veillera enfin à ce que les objectifs chiffrés fixés par la ministre soient atteints.

Téléchargez ici la lettre de mission de Najat Vallaud-Belkacem à Sandrine Kott.

Tags : ,

44 commentaires sur Nomination de Sandrine Kott, déléguée ministérielle au renforcement de l’apprentissage de l’allemand

  1. Luise

    Que disiez-vous sur les postes??

    Ecart entre utopie et réalité :

    264 admis au CAPES externe d’allemand pour 340 postes ouverts,
    cela fait une perte sèche de 76 postes, rien que pour le capes externe…

  2. Choix des langues?

    La « carte des langues » qui obligera les familles à apprendre la langue « mise à la carte » de leur école de tattachement est-elle une mauvaise blague?? Les familles vont-elles être dépossédées de ce choix pour leur enfant dans l’enseignement public en France??? Ce n’est pas à l’Etat d’en décider, c’est à la FAMILLE!!!

  3. christophe charlot

    Pour la première mission de Mme Kott, je propose qu’elle vienne dans mon collège expliquer aux 78 élèves de 5ème sur… 82 ayant choisi l’espagnol comme LV2 pour la rentrée 2015 pourquoi ils auraient dû prendre l’allemand – ce malgré mon intervention dans leurs classes pour présenter l’allemand et leur expliquer l’intérêt d’étudier cette langue pour leur vie professionnelle future, ou la présence durant 5 jours d’élèves allemands dans le cadre de l’échange avec la ville jumelée…
    Pourra-t-elle me rassurer en me certifiant que l’on maintiendra tout de même la LV2 malgré des effectifs rikiki, une fois les bilangues supprimés qui font le gros des élèves germanistes ici et qu’il ne me restera plus que 7h30 à donner à la rentrée 2019 ? Et que la pérennité de l’échange* sera assurée grâce à des subventions exceptionnellement élevées me permettant d’emmener un tout petit nombre d’élèves pour palier l’impossibilité de financer ce projet ?
    Je suis impatient…

    *Il y avait 27 participants cette année…

    PS : On dit « chercheure » depuis quand ? je pensais qu’il y avait le mot « chercheuse »…

  4. PF

    Vous vous êtes mis au pipeau ? cela fait un moment…
    Pauvre madame Kott: j’hésite la concernant entre emploi fictif ou placard doré…
    « veiller à atteindre les objectifs »: je tremblerais à sa place car elle va devoir se transformer en super-prof-d’allemand qui aurait muté en Deutschmobil ?? risible ou pathétique ?

  5. Mangin Audrey

    Blablabla… Quels sont les moyens donnés à Mme Kott? Soyez plus précise Madame Vallaud-Belkacem! C’est bien de faire des effets d’annonce, encore fait-il savoir comment vous allez procéder.

  6. Luise

    « Najat Vallaud-Belkacem souhaite partir de ce qui marche déjà sur le terrain »
    site education.gouv.fr

    Les bilangues marchent très bien, les sections européennes en collège également.
    Alors, Madame Kott, rappelez à la ministre ses belles paroles !
    Rafraîchissez lui la mémoire..

  7. Voisin

    Dans la lettre de mission de madame Kott il n’est fait mention nulle part des moyens dont elle dispose réellement. Quel est son budget, quels moyens humains seront déployés ?
    Va t’elle rencontrer les professeurs d’Allemand ?
    Tout cela est peu clair, et n’augure rien de bon pour la valorisation de l’apprentissage de l’Allemand.

  8. Quand le ministère oublie des heures de philo et d'histoire-géo...

    …et quid de l’oubli des heures pour les sections bilangues et européennes au collège??

    Quand est-ce que cette – énorme – erreur va-t-elle être corrigée?

  9. Uniformisation

    Comment Madame Kott va-t-elle s’y prendre pour développer les sections Abibac avec un rachitique vivier d’élèves qui arriveront au mieux à un niveau B1 en fin de Terminale??? Après avoir eu seulement 2 heures de cours en formation initiale dans le fabuleux collège de NVB, il faut être très optimiste ou très ignorant des réalités pour lui fixer de tels « objectifs »…. Quelle mauvaise foi! C’est écœurant!! Rendez-vous en septembre!!

  10. Caty Françoise

    Madame ,
    « accompagner le développement des sections Abibac et des sections européennes en lycée  » – telle doit être une des missions de Mme Kott – alors que vous supprimez les sections bilangues et les sections européennes en collège, que vous anéantissez par là-même tout le travail remarquable réalisé par les enseignants et que vous cassez cette dynamique du franco-allemand qui semble vous tenir tant à coeur ?? J’avoue avoir un peu de mal à voir un peu de cohérence dans la démarche ! Quels élèves seront suffisamment motivés , concernés et suffisamment formés avec ces quelques 2,5 h de LV2 à partir de la cinquième seulement pour pouvoir se lancer dans un cursus Abibac et/ ou une section européenne ?
    Quel gâchis quand même !
    Bon courage à cette Mme Kott qui va sillonner la France pour « sauver » l’allemand à elle toute seule !! alors que depuis des années ce sont les enseignants qui consacrent une bonne partie de leur temps à sa promotion – et avec succès … mais cela vous semblez l’ignorer puisque vous leur supprimez les outils de promotion que sont les bilangues et les sections européennes .
    Encore une fois , casser ce qui marche bien et qui représente un des leviers de l’excellence républicaine pour le plus grand nombre à l’école quel gâchis !

  11. Rotkäppchen

    J’attends avec impatience la venue de Mme Kott dans mon établissement afin qu’elle fasse la promotion de l’allemand et augmentent le nombre de germanistes. Pour la rentrée 2015, 7 ont choisi allemand LV2. Bonne chance!

  12. PF

    Poudre aux yeux que tout cela…Vous aviez promis de nommer quelqu’un pour l’allemand mais pourquoi ne pas avoir fait appel à un germaniste, qui connaît le terrain ???
    Cette réforme est bien mal engagée, quoi que vous en dîtes: elle est massivement rejetée par les enseignants (car inapplicable et destructrice), même si peu se sont au final mobilisés le 11 juin dernier et ce pour d’autres raisons (fin de l’année scolaire, Brevet imminent..).
    Et c’est loin d’être terminé !!!

  13. Mangin Audrey

    Baisse des effectifs pour la rentrée 2015! Je n’ai que 5 élevés inscrits pour la rentrée prochaine. J’en avais 30 à la même période l’année passée. Un grand bravo à NVB, vous détruisez tout mon travail. Que va faire Mme Kott? De la promo à notre place? Jamais de la vie! Que vont devenir les enseignants d’allemand? Vous allez nous payer à faire de la voiture? Quelle vie de misère payée des briques soufflées! Se battre pour se faire rembourser les kilomètres! Un grand bravo à tout le gouvernement!

  14. V

    Décidément, la Suisse a bien des charmes !
    Combien a-t-il fallu proposer à Mme Kott pour que la balance entre la fac de Genève et sa mission de fossoyeur de l’allemand pèse en faveur de celle-ci ?
    Enfin, peut-être importera-t-elle avec elle la judicieuse pratique des votations, qui permettrait aux citoyens français de dire clairement et directement ce qu’ils pensent de cette réforme. Car vraiment, les derniers à l’avoir fait étaient encore des pseudoZintellectuels !
    http://www.academie-francaise.fr/actualites/pour-une-vraie-egalite-des-chances

  15. coralie dugenest

    C’est avec les économies faites lorsque plus qu’un tiers des profs d’allemand vont disparaître que vous allez payer le salaire de la déléguée ministérielle, dont la mission consistera uniquement à coordonner ce qui est jamais fait depuis des années !

  16. Philou

    qui aurait fait une autre langue que l’anglais au primaire, avec 2h30 d’anglais en 6ème quels parents en voudront. Non, ce projet est décidément inique tout autant que le mépris que vous affichez Madame le Ministre à l’égard des professeurs d’allemand. Tout cela n’est que de la poudre aux yeux et n’aura aucuns effets à la différence des bilangues et section euro qui fonctionnaient. On en reparle dans quelques années si vous ne revenez pas sur vos choix (ce dont je doute vu votre entêtement obstiné et borné), on en reparle également en septembre car la mobilisation des professeurs ne s’arrêtera pas là!

  17. Philou

    Quand on voit la lettre de mission de Mme Kott, on voit bien qu’elle n’aura aucune marge d’autonomie et devra faire ce qui lui sera dit, à savoir enterrer les bilangues. Qu’elle prenne donc son bâton de VRP pour aller dans le primaire, ce que nous faisons depuis des années, elle se rendra compte de la difficulté d’y promouvoir l’allemand. Et puis une pseudo-bilangue de continuité pour les élèves qui auraient fait une autre langue que l’angl

  18. A. Bassier

    *nouvelles fonctions (pardon, je suis un peu fatiguée en cette fin d’année scolaire)

  19. A. Bassier

    J’espère que Mme Kott a les reins solides car promouvoir l’allemand par les temps qui courent n’est pas si facile…en tout cas, je lui souhaite bonne chance dans ses nouveaux fonctions!
    Suite aux nombreuses annonces de Mme la Ministre, nos chiffres d’inscriptions en 6e ont dores et déjà baissé de plus de moitié. A l’heure actuelle, seulement 10 élèves en 6e bilangue à la rentrée 2015! Je compte sur Mme Kott qui fera en sorte que les autres prendront LV2 allemand en 5e en septembre 2016. On en reparlera sans doute.

  20. Höhne

    Bienvenue à Mme Kott!
    Je suis curieuse comment elle va faire pour « renforcer l’offre de l’allemand en langue vivante 2″…
    Nous savons tous que les élèves ne choisissent pas en nombre suffisant l’allemand dès qu’ils ont le choix entre l’allemand et l’espagnol et ce ne sont pas les sections bi-langues qui font qu’ils ne sont pas assez nombreux pour la LVII (comme Monsieur Frédéric T. le pense).
    Ce sont les sections bi-langues qui ont permis à l’allemand de « survivre » au collège parce que c’est attractif pour les élèves d’apprendre les deux langues en même temps et plus tôt qu’une autre langue.
    Je suis également curieuse de savoir où se trouvent les collèges qui auront assez d’élèves pour pouvoir continuer l’allemand en LVII pour leur donner au bout du compte un niveau minable par rapport à ceux qui auront de la chance de vivre à côté d’un collège qui proposera l’allemand en bi-langue.

    Bravo pour l’égalité de tous nos élèves de France, bravo la réforme!!!
    Mélanie Höhne

  21. Hans im Glück

    Bonne vieille technique dite du « fusible ».

    Si le nombre d’élèves choississant l’allemand diminue et si le niveau baisse (vu la division du nombre d’heures d’enseignement par plus de deux , tout ceci est fort probable), qui portera le chapeau…? Idem en cas de difficulté de développer l’enseignement de l’allemand en primaire et en cas de problème d’alimenter les sections « Abibac ».

    Bienvenue à Mme Kott et surtout : BON COURAGE!

  22. Frédéric T.

    Belle initiative. Notamment pour développer l’Allemand LV2. Dommage que ce soit trop tard pour ma fille, élève au collège dans le 13è à Paris :
    Plus d’Allemand en LV2 en 4ème. Tout a été pris par les classes bilangues en 6ème et bien qu’elle soit excellente élève, elle n’a pas été prise en bilangue.
    Marre de ce pseudo-élitisme et de cette sélection des enfants à l’age de 10 ans.

    Quant à ceux des commentateurs ci-dessous. Quel mépris pour les parents.
    L’attractivité d’une langue ne se décrète et elle ne s’octroie pas non plus en créant des inégalités et sortant le carnet de chèque pour une minorité.

  23. Rumpelstilzchen

    Quelle idée d’accepter une mission pareille!

    Les IGEN et les IPR d’allemand, ont ils jamais demandé à être épaulés par un délégué ministériel pour accomplir leur(s) mission(s)?

    Les enseignants sur le terrain, ont-ils jamais souhaité être soutenus (de loin …) par un délégué ministériel lors de leurs nombreux déplacements et réunions de parents pour les convaincre des atouts de l’allemand?

    Les familles, seront-elles rassurées par la nomination d’un délégué ministériel qui ENFIN dise haut et fort que oui, il était utile et précieux d’apprendre l’allemand?

    Nos partenaires allemands, vont-ils enfin arrêter leurs critiques face à la nouvelle politique des LV en France qui méprise les traités franco-allemands?

    Qui, à part la ministre, peut se réjouir d’un tel poste et qui en France attend quoi que ce soit d’une mission pareille?

  24. Odile Chaumeton

    Eh bien, je souhaite bien du plaisir à madame Kott. Parce que promouvoir l’Abibac et les classes européennes allemand alors que les élèves n’auront pas le niveau nécessaire par manque d’heures me semble bien utopique. Il est vrai que en 2016 arriveront encore dans les lycées des élèves qui auront fait bilangue et en 2017… Je ne ferai pas de prévision.
    Quant au primaire, voilà longtemps que dans le Var il n’y a plus que de l’anglais.. Tout ça me semble bien fumeux.

  25. Gérard Manvussa

    Vous profitez du fait que Monsieur Scholz, bourgmestre de Hambourg, votre interlocuteur allemand, plénipotentiaire pour les relations franco-allemandes en matière éducative et culturelle , n’y entende strictement rien en la matière ,pour lui proposer, une sorte de sédatif, une missionnaire du développement de l’allemand dans le système éducatif français. Madame Kott, que je plains de tout mon coeur, n’aura aucun levier concret pour peser sur les choix des élèves et/ ou des parents en matière de langue vivante, j’imagine déjà l’accueil des recteurs et des DASEN quand Madame Kott viendra plaider pour le développement de l’allemand à l’école et au collège, ils l’abreuveront de bonnes paroles, lui passeront la pommade et ne s’engageront sur rien; comment le pourraient-ils d’ailleurs, puisque qu’on ne peut forcer personne , fort heureusement d’ailleurs , à apprendre une langue. On se demande si les rédacteurs de la lettre de mission mesurent le cynisme, l’inanité et l’absurdité de leur propos, s’ils ont la moindre idée des processus qui président aux choix d’une langue vivante au primaire et/ou au collège. On ne peut qu’avoir une réserve inépuisable de mépris pour ce genre de procédé.

  26. J. Mamane

    Developper des ABIBAC alors que plus aucun élève ne sera bilangue et/ou n’aura connu les classes euro? Quel sera leur niveau en Terminale vu qu’au collège on leur supprime entre 40 et 50% d’heures d’allemand ???
    La promotion de l’allemand, merci, mais on le fait tous déjà en écoles primaires et dans les classes de 5eme.
    Madame la ministre, toujours pas de débat avec les professeurs d’allemand ? Toujours pas de réponses à nos questions pourtant si nombreuses ?

  27. DIGUER Christine

    Quelle mission utopique pour Mme Kott!!
    Morceau choisi : « renforcer l’offre de l’allemand en langue vivante 2 à partir de la classe de cinquième. Pour cela, vous travaillerez à la promotion de la langue et de la culture allemandes dans l’ensemble des collèges du territoire » : Mme Kott fera-t-elle un tour de France promotionnel dans tous les collèges ou bien l’administration se reposera-t-elle encore et toujours sur le professeur d’allemand pour « vendre » sa matière?? Et ensuite le culpabiliser parce qu’il n’arrivera pas à séduire suffisamment d’élèves… On n’est pas loin du management à la « France Télécom »! Beaucoup de prof d’allemand sont à bout d’en faire toujours plus pour leur matière et de n’être que peu reconnus. Cette réforme est la goutte d’eau qui fait déborder le vase!
    Au fait, Madame La Ministre, dans votre plan de formation des professeurs pour l’application de la réforme, pensez à créer des stages « force de vente » pour vos 8000 professeurs d’allemand…

  28. Petit

    Tout votre gouvernement est depuis le début sous le signe de l’enfumage total.Vous supprimez les choses et vous déclarez avec un culot inoui, dans la foulée, que vous en faîtes la promotion: Mais toute votre politique est symbolique cette attitude!. Le changement, c’est maintenant a fait place à une succession de trahisons pour tout de suite ! une honte !attendez, les prochaines élections !!!!

  29. Rotkäppchen

    Willkommen Madame Kott!

    Les dégâts politiques après l’annonce de la réforme sont d’ores et déjà énormes. La ministre commence par qualifier les classes d’allemand d’élitistes et réservées aux gens qui aiment bien rester à part, ensuite elle annonce une baisse du niveau attendu après trois années de LV2, le doute plane sur la poursuite des bi-langues commencées une dernière fois à la rentrée 2015 au point que de nombreuses familles renoncent à inscrire leur enfant dans cette section.

    Un président de la République qui répond lorsqu’on lui parle de l’importance des relations franco-allemandes par des chiffres fantômes de créations de postes de professeurs d’allemand dont tout le monde sait qu’ils ne seront jamais pourvus.

    Remplir les sections euro lycée, Abibac? Avec quel vivier d’élèves?

    Combien d’enfants apprennent actuellement l’allemand dans le primaire? 6 %? Et combien de professeurs des écoles sont capables et volontaires pour enseigner l’allemand dans leurs classes?

    En effet, Madame Kott, vous avez du pain sur la planche.

    Es wurde schon viel Porzellan kaputtgeschlagen.

  30. Luise

    « Elle accompagnera le développement des sections « Abibac » et des sections européennes allemandes. »
    Comment cela sera-t-il possible avec 2h d’allemand à partir de la 5ème? Quel niveau atteint par les élèves?

    Après avoir supprimé les bilangues et européennes où les élèves réussissent, Mme Kott aura bien du mal à faire remonter l’enseignement de l’allemand.
    Quelle recette miracle va-t-elle trouver pour convaincre les parents d’inscrire leurs enfants en allemand?

    « Elle veillera enfin à ce que les objectifs chiffrés fixés par la ministre soient atteints. »
    Ah oui, là, ce sera bien difficile !
    Et bien sûr, si les chiffres ne sont pas atteints, ce sera facile pour la ministre de dire que Mme Kott n’a pas été à la hauteur de sa mission.

    La ministre ne voudra pas en porter la responsabilité, et d’ailleurs, elle ne sera plus à ce poste et se moquera bien de l’Education Nationale, après tout le mal qu’elle aura fait.

  31. MP

    à Julien : de quels privilèges parlez-vous donc ?
    Une réforme en profondeur s’impose, dites-vous. Je suis d’accord car il faudrait déjà que les élèves qui arrivent au collège maîtrisent le français. Ne serait-ce pas plus judicieux de leur donner ces bases au primaire ? Comment apprendre correctement une langue étrangère lorsqu’on a de grosses difficultés dans sa langue maternelle ?
    Mais je ne vois pourquoi, sous prétexte de vouloir aider les faibles, il faudrait empêcher d’autres d’en faire plus !

  32. Julien

    Les classes européennes/bilangues et l’allemand, c’est pas ce qui fait la réussite du collège et du lycée, les pleurnicheurs qui veulent garder leur poste et leurs privilèges à tout prix alors qu’une réforme en profondeur s’impose, y en a marre… Et après ça vient crier à l’immobilisme ! La bonne blague.

  33. Vincent

    Quelle honte!! Gardez les classes bilangues et tout iras bien pour l’Allemand!!Pour la reine de l’enfumage, je désigne Mme Belkacem!!!!!!

  34. Vincent

    Hey voilà, encore de l’enfumage de votre part!! Madame Kott ne servira à rien, vous avez décidez de supprimer l’allemand et vous croyez que les profs sont dupes?? Encore un emploie fictif!!

  35. Mangin Audrey

    Espérons que Mme Kott parviennent à des résultats concluants rapidement. N’oubliez pas l’académie de Toulouse, Madame Kott!

  36. Mme de Staël

    Mme la Ministre,
    Vous avez décidé de supprimer les classes bi-langues et européennes au collège et voilà que vous nommez une déléguée ministérielle pour accompagner « le développement des sections « Abibac » et des sections européennes allemandes » au lycée ? Quelle mauvaise plaisanterie ! Ces sections passent par un apprentissage de 3 heures minimum par semaine durant les quatre années de collège. Même la meilleure des déléguées ne pourra obtenir de meilleurs résultats avec moins de moyens. Mettez plutôt l’argent que vous investissez dans la propagande et des postes inutiles dans les heures de langues vivantes et anciennes au collège.

  37. PF

    Un pantin de plus ? De qui se moque-t-on ? A qui fera-t-on croire que cette nomination nous maintiendra la tête hors de l’eau ? On ferait mieux de renforcer le Deutschmobil qui marchait très bien !
    Sinon, revenir sur la pseudo réforme et rétablir les sections euros et bilangues ! J’espère qu’Olaf Scholz n’a pas été dupe…

  38. Frédéric AURIA

    Bienvenue à Mme Kott, j’imagine qu’elle est très expérimentée dans le marketing des langues, parce que le choix des langues vivantes obéit à tout sauf à des logiques rationnelles, c’est péniblement que les sections bilangues ont permis de diversifier un peu les langues vivantes apprises au collège, mais l’irrationnel l’emporte et à moins de mettre rapidement votre réforme au panier, sans sections bilangues et sections européennes, toutes les langues autres que l’anglais et l’espagnol vont disparaître des collèges, et les élèves seront moins bons en anglais et en espagnol, il faut vraiment être stupide pour ne pas s’en rendre compte. Ou se foutre du monde…

  39. Jean-Marc BEN

    On devrait avoir la même chose pour le néerlandais, langue limitrophe du Nord de la France, étrangement et largement en état d’infériorité ici même. L’offre n’existe pratiquement pas dans le secondaire.

    Jean-Marc BEN
    Professeur d’anglais et de néerlandais (initiation pour élèves volontaires mais le néerlandais n’est pas reconnu officiellement en LV2 ou LV3)
    Lycée Professionnel du Détroit
    Calais

  40. Claire Vernisse

    Donc, madame Kott va faire en sorte que dans le primaire, à Bagnols sur Cèze, l’allemand soit choisi pour sauver mes sixièmes bilangues ? Madame Kott va également faire en sorte que l’allemand soit choisi en LV2 face à l’espagnol ? Mais nous devons être très heureux et nous réjouir !! Elle va venir dans l’académie de Montpellier ? A Bagnols sur Cèze? Nous, la promo de l’allemand, on connait. Chaque année, on retrousse les manches et on va en primaire, aux réunions de parents, bénévolement…Madame Kott sera là ? Elle va faire quoi ? Ma bilangue va être sauvée ? Arrêtez de vous moquer de nous. Vos « mesures » sont insupportables d’idiotie.

Commentaires fermés.