Najat Vallaud-Belkacem : « prendre le sujet des écoles marseillaises au sérieux »

Éducation nationale Publié le 8 février 2016

La ministre de l’Éducation nationale, Najat Vallaud Belkacem, a appelé lundi sur France Bleu Provence « à prendre le sujet des écoles marseillaises au sérieux » et envisage d’utiliser l’enveloppe de la politique de la ville pour financer les travaux « si besoin« .

« Je nous invite tous aujourd’hui à prendre le sujet des écoles marseillaises au sérieux. Au sérieux!« , a insisté la ministre de l’Éducation nationale, au moment où le Conseil municipal de Marseille, réuni lundi, examinait la question.

La polémique sur l’état de vétusté de certaines écoles maternelles et primaires à Marseille a été ravivée par la publication d’une lettre ouverte d’une enseignante dénonçant les conditions dans lesquelles elle exerce son métier.

Parents d’élèves et enseignants ont ensuite multiplié les témoignages sur des murs moisis, des élèves en doudoune dans des classes non chauffées, ou de longs délais d’attente pour faire de menues réparations dans certaines écoles.

« Donc asseyons-nous autour d’une table et travaillons pour que dans ces écoles marseillaises, qu’elles soient situées au centre, à l’est, à l’ouest, au sud ou au nord, les élèves fassent l’expérience des valeurs de la République« , a affirmé la ministre.

Dans un courrier daté du 4 février, le gouvernement a décidé, dans le « dialogue » mais aussi en réaction à une municipalité qui semble « minimiser« , de saisir le préfet des Bouches-du-Rhône pour « évaluer » et « remettre à niveau » ces établissements.

« J’ai demandé au préfet un point d’étape dans un mois, il faut donc que des travaux soient engagés et nous mettrons si besoin l’enveloppe de la politique de la Ville de 5 millions d’euros à disposition pour accompagner financièrement ces travaux« , a-t-elle indiqué.

La ministre de l’Éducation a dit ne « pas mettre en doute la volonté du maire de Marseille« , Jean-Claude Gaudin (LR), d’apporter des réponses, et l’invite à « conjuguer (leurs) efforts » afin d’établir « un diagnostic commun, partagé et avoir des réponses opérationnelles vraiment dans les semaines qui viennent« .

« Solliciter le préfet, ça veut dire que nous avons besoin d’un diagnostic objectif et clair des écoles les plus fragiles et les plus signalées. Il ne s’agit pas d’une logique de contrôle ou d’inspection qui serait négative à l’égard de la mairie de Marseille« , a-t-elle expliqué.

« L’État avec cette saisine fait le premier pas, j’espère que la mairie fera les suivants sans tomber dans la polémique politicienne« , a-t-elle souhaité.

Retrouvez ici la lettre de saisine du Préfet signée par les ministres Najat Vallaud-Belkacem et Patrick Kanner :


Source AFP.
Photo DR via La Provence.

Tags : , ,

2 commentaires sur Najat Vallaud-Belkacem : « prendre le sujet des écoles marseillaises au sérieux »

  1. Hassan

    Dégrader…

    Tous les SENS sont permis?

    Oui..Non…, mais, car la RaisoN*, du premier degré, n’est pas toujours (jamais) la conséquence invariable et opposable de TOUS les autres..

    Ainsi donc, la cause initiale, et toutes celles intermédiaires sont mises en évidences, et pour quelle importance!!!

    Les, des mesures de valeur, de distance, de volume, de principe,…prennent l’air alerte lorsque elles se retrouvent en déséquilibre commun ou humain, voire matériel)le… mais ailleurs, sur les réseaux sociaux, entre les mots et les photos, tout, presque tout laisse l’air hors de propos…

    « Je Nous… » Pour « La Classe des Zéros » ou pour « La Philosophie deux point ( 2. ou :) Humaine, ne prétend ou ne détruit rien à priori, et celles et ceux qui s’en amusent le plus souvent, comme un accent à leurs courants, ou comme une réforme à leurs présents, n’espèrent que des vues ou des voix)es limitées, et des barques éloignées!!!

    Les maux de la Liberté autant que la Liberté des maux font-/sont-/vont-ils éduquer plus qu’il ne reste à connaître SeS* chances…

    Bien à Vous…

    Merci

  2. RACHMA86

    Madame La Ministre,
    Avec tout mon respect je tient à vous faire savoir qu’il existe d’autre écoles dans le même état dans d’autre villes.En effet,je vous avez écrit pour vous alerté sur l’état de l’école Jean ZAY de BESANCON en février 2014.
    Nous somme en février 2016 et notre école est toujours dans le même état.
    Alors Madame La Ministre allez-vous nous venir en aide?

Commentaires fermés.