Installation du réseau des lieux de mémoire de la Shoah : une grande et belle initiative qui nous rassemble

Éducation nationale Publié le 23 mars 2016

Dans le cadre de la Semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’État chargé de la Mémoire et des Anciens Combattant, ont lancé le Réseau des Lieux de mémoire de la Shoah en France, ce mercredi 23 mars 2016.

Le Réseau des Lieux de mémoire de la Shoah rassemble onze institutions, pour renforcer leur coopération et développer des actions communes. Le réseau va également à former des jeunes « Ambassadeurs de la mémoire ».

« Le réseau a souhaité développer les ambassadeurs de la mémoire afin de sensibiliser un nombre toujours plus grand de jeunes« , a indiqué Ethan, élève du lycée parisien Georges Leven, qui fait partie des premiers ambassadeurs. « Il est possible d’apprendre du passé et de ne pas laisser recommencer de telles horreurs » a-t-il ajouté.

Najat Vallaud-Belkacem a salué la participation de ces lieux de mémoire aux actions de citoyenneté et de formation des élèves et des enseignants. « Votre engagement va pouvoir se déployer plus fortement encore à travers ce réseau » a déclaré la ministre.

Le réseau contribuera à l’enseignement moral et civique (EMC) des élèves, mais aussi à des dispositifs annoncés pour défendre les valeurs de la République après les attentats de janvier, comme la réserve citoyenne et le « parcours citoyen », lequel permettra à partir de l’année prochaine à « mémoriel », a indiqué la ministre.

« La lutte contre le racisme et l’antisémitisme passe par un incessant travail d’apprentissage de la citoyenneté« , a souligné Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’État chargé de la Mémoire.

Sont membres du réseau: l’amicale du camp de Gurs, le Centre d’histoire de la Résistance et de la Déportation (Lyon), le Centre européen du résistant déporté/site de l’ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof, le Musée du mémorial des enfants du Vel’d’Hiv, le Lieu de mémoire au Chambon-sur-Lignon, la Maison d’Izieu (mémorial des enfants juifs exterminés), le Mémorial de la Shoah (Paris, Drancy et Toulouse), le Mémorial de l’internement et de la Déportation (Compiègne), le Mémorial du camp de Rivesaltes, le Mémorial national de la prison de Montluc et le Site-mémorial du camp des Milles.

Retrouvez ici le discours prononcé par Najat Vallaud-Belkacem lors de la cérémonie d’installation.

20160323-02-NajatVB-Shoah

20160323-04-NajatVB-Shoah20160323-08-NajatVB-Shoah20160323-17-NajatVB-Shoah20160323-03-NajatVB-Shoah20160323-26-NajatVB-Shoah


Avec AFP.
Photos © Philippe Devernay / MENESR

Tags : , ,

2 commentaires sur Installation du réseau des lieux de mémoire de la Shoah : une grande et belle initiative qui nous rassemble

  1. Leniger karl

    Nous, l’AFMA saluons cette excellente initiative;présent sur le site de Drancy notre association reçoit également de nombreuses classes à notre exposition « les yeux de la mémoire » à l’intérieur du site de DRANCY.
    Nous sommes également très impliqués dans la mise en place(financée par notre association) de plaques commémoratives pour chaque convoi à la gare de Bobigny- notre Président Jacques Céliset et Lucien Tinader, responsable de notre site de Drancy ;
    Je présume que l’ancienne gare Bobigny est intégrée à ces lieux par le biais de Drancy, sinon
    il faudra impérativement la rajouter.

  2. LE MENN Jean-Yves

    Bonjour, En tant que president fondateur du Club d’Histoire de Croix (nord) j’ai eu l’honneur de travailler avec des enfants du primaire dans les écoles de la commune de Croix sur la shoah avec un moment fort le temoignage de Lili Leignel ancienne déportée En ce moment je prepare pour le collége de la commune une intervention sur le la resistance par les femmes ainsi qu’une exposition de documents des actions réalisées par les femmes lors des deux guerres mondiales Je souhaiterai continuer pour les générations a venir au sein des ecoles et colléges étant enregistré dans la reserve citoyenne de l’académie de Lille J’ai le bonheur de pouvoir exposer de nombreux documents familiaux dont principalement ceux de ma mère institutrice dans un collége Roubaisien ou elle eut l’opportunité de cacher une élève (Winichki) de 1942 à 1943 ,elle a failli etre arretée par la police allemande suite a des dénonciations Elle fini sa carrière d’enseignante comme directrice d’ecole primaire Souhaitant etre a mon tour un acteur pour animer la memoire de l’impossible oubli voilà mon voeu le plus cher Au plaisir de vous lire

Commentaires fermés.