Le président de la République annonce la création de 32.000 postes d’accompagnants des élèves en situation de handicap sur 5 ans


A l’occasion de la Conférence nationale du Handicap, le président de la République a annoncé la création de 32.000 postes d’accompagnants des élèves en situation de handicap sur les 5 prochaines années. Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, se réjouit de cette ambition affirmée et assumée en faveur de l’école inclusive :

C’est une excellente nouvelle pour les personnes jusqu’alors embauchées en contrat aidé d’AVS auxquelles la perspective d’une sortie de la précarité de leur contrat est ainsi offerte. Une excellente nouvelle pour les élèves en situation de handicap dont l’accompagnement gagnera en professionnalité et en continuité. Une excellente nouvelle enfin pour les établissements scolaires et les équipes pédagogiques qui réclamaient à juste raison et de longue date de pouvoir compter sur la pérennité des personnels accompagnant les élèves en situation de handicap.

Dans les 5 prochaines années, 56.000 contrats aidés seront donc progressivement transformés en 32.000 emplois d’AESH[1] au rythme de 11.200 contrats aidés par an soit 6.400 ETP d’AESH.

Depuis 2012, l’école inclusive est une priorité du ministère de l’Education nationale. Sur les deux dernières rentrées, 700 emplois d’AESH ont été créés (pour un total de 18 000 ETP d’AESH). Par ailleurs, le nouveau diplôme d’Etat d’accompagnant éducatif et social, conçu avec un tronc commun, est paru le 29 janvier 2016. La spécialité « accompagnement à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire » permet la professionnalisation des accompagnants. C’est le résultat d’un travail fructueux mis en place depuis 2012 avec le secrétariat d’état en charge des personnes en situation de handicap.

Dès juin 2014, la cédéisation de plus de 28.000 agents (soient 18.000 ETP) a été engagée. Depuis cette date un décret permet en effet de proposer un CDI à plus de 28.000 accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH) au fur et à mesure de leur arrivée à l’échéance de six ans d’exercice en contrat à durée déterminée. Ceci a mis fin à l’aberration qui les contraignait jusqu’alors à cesser leur activité au terme de cette période. 6.000 AESH en ont déjà bénéficié.

A terme, ce seront donc plus de 50.000 emplois d’AESH formés et stabilisés dans leur emploi qui exerceront et qui accompagneront les élèves en situation de handicap.

C’est une étape cruciale qui est ainsi franchie vers une école et, à terme, une société plus inclusive.

[1] Un contrat aidé représente 20h/sem. contrairement à un ETP d’AESH qui est à 35h/sem.

 

Handicap-Les-Chiffres-Cles

Presse Éducation nationale Publié le 19 mai 2016

Tags : ,

6 commentaires sur Le président de la République annonce la création de 32.000 postes d’accompagnants des élèves en situation de handicap sur 5 ans

  1. avs précaires

    Un changement???, Je m’interroge vraiment. Qu’y at il de changé ? Pour ma part rien, AVS depuis 4 ans Je dois encore attendre deux ans pour savoir si je pourrais enfin accéder au CDI car rien n’est obligatoire juste une possibilité au bon vouloir de l’éducation nationale… Aucune certitude
    Le nouveau diplôme, super en sachant que je n’y ai pas droit étant en poste on me refuse la formation…Juste eu droit a mon premier contrat a une formation de 60h . 60h pour apprendre comment intervenir auprès d’enfant autiste, aveugle, sourd, muet avec des troubles cérébraux, moteur, du comportement, … 6 ans de période d’essai pour avoir la garantie de l’emploi , est ce normal ? De plus je note aussi une erreur dans cet article je ne connais aucun avs ou aesh à temps plein dans mon entourage. au mieux le 3/4 temps et les contrats sont rares puisqu’on préfére exploiter un maximun de personnes à mi-temps en contrat aidés donc sous payés et aussi sous qualifiés c’est aussi la réalité du terrain. Encore une fois on a droit à des beaux effets d’annonces mais pour être dans la réalité aucun changement. A quand une vraie considération de ce métier, de ses acteurs et ses bénéficiares.

  2. Pierre Willy

    P-s (il en fallait un): Superbe grandiloquente mauvaise foi des pires effets d’annonce ou subrepticement un début de campagne sous-marine? Franchement, faite déjà ce qu’il faut pour lutter contre les violences, et on aura peut-être une chance de vous y revoir!

  3. Pierre Willy

    « (…) C’était ça dans l’affaire sous-marine? (…) On n’y croit pas? Autant que nous n’y croyons plus? (…) Vous n’êtes pas à l’heure au bureau et l’opposition gagne du terrain en surface? (…) Vous voulez qui et quoi et comment en temps voulu? (…) Vous avez vu ce que vous vouliez voir? (…) Des effets d’annonce grandiloquent (…) Est-ce que ce sera comme pour le harcèlement scolaire…??? (…) Vous aviez largement le temps déjà!!!! »

  4. Citoyen irrité

    Mieux vaut tard que jamais… Le temps de mettre quelque chose en place, les suivants seront aux affaires, vous auriez pu y penser bien plus tôt, non ?
    L’inclusion est très bien sur le papier, mais en mettant des personnes en difficulté sur des postes précaires, c’était jusqu’ici presque impossible à réaliser, à moins d’un handicap léger.
    Dans des classes chargées, comment faire si la personne qui accompagne est absente ? Renvoyer l’enfant chez lui ?
    Si vous cherchez une vrai bonne idée pour regagner quelques électeurs, l’abrogation des rythmes scolaires et de la réforme du collège s’imposent… et si vous voulez savoir pourquoi abroger la réforme du collège, consultez le site « la réforme du collège en clair », vous apprendrez sans doute beaucoup !

  5. LANCIEN Dominique

    Vous voyez bien qu’IL a un Programme pour 2017-2022 Notre excellent Président ! NON ! Les Réparations ne sont pas finies ! Faut dire que 10 ans de Droite ! ça fait de sérieux Dégâts ! OUI ! Notre France a encore grand besoin de Vous M. Hollande ! Nous comptons sur Vous en Mai 2017.

  6. Ricercar

    Dans moins d’un an, vous dégagez et vous le savez très bien ! Alors les promesses, dans ces conditions…

Commentaires fermés.