Éducation nationale : priorité à l’Égalité


Depuis 2012, le ministère de l’Éducation agit pour assurer l’égalité sur tout le territoire.
Cette action qui passe par la justice restaurée entre les territoires, au moyen d’une répartition des moyens d’enseignement qui donne clairement la priorité aux écoles des quartiers populaires et à celles des zones rurales. Le ministère de l’Éducation nationale agit aussi pour favoriser les apprentissages des élèves les plus fragiles.

Cette priorité s’articule autour de 2 objectifs :

  • Assurer l’égalité sur tout le territoires
  • Soutenir l’ambition de tous les jeunes

Les actions menées :

  • Des partenariats institutionnels pour atteindre l’objectif de 50% d’enfants de moins de 3 ans acceuillis dans les écoles en Rep+.
  • Le dispositif « plus de maîtres que de classes » élargi à la rentrée 2017 à toutes les écoles de l’éducation prioritaire. Ce dispositif s’accompagne d’un effort spécifique pour la formation des enseignants du 1er degré et d’une revalorisation des indemnités des enseignants.
  • Des modèles plus justes d’allocation des moyens entre territoires : des moyens plus importants sont alloués aux territoires les plus défavorisés (1 095 collèges et 6 772 écoles) en tenant compte des différences de situation en matière démographique, économique et social.
  • Des conventions avec les élus locaux pour une école de qualité en milieu rural et en montagne ont été mises en place pour accompagner les réorganisations du réseau des écoles et apporter de la visibilité sur les évolutions d’effectifs.
  • Un plan spécifique pour les écoles de Seine-Saint-Denis. À la rentrée 2017, 1 566 postes auront été créés depuis 2012. Créé en 2015, le concours exceptionnel a été reconduit en 2016 et 2017.
  • Grand Projet Éducatif Grigny 2020 : un projet éducatif ambitieux et innovant pour un territoire d’urgence
  • 82 territoires engagés pour la mixité sociale au collège par le biais d’expérimentations et d’initiatives construites autour de critères précis.
  • Plus de 85% d’augmentation pour les fonds sociaux des établissements scolaires pour faire face à l’accroissement du nombre de familles touchées par des difficultés économiques.

Favoriser une orientation choisie et lutter contre l’autocensure en développant l’ambition des élèves sont deux orientations au cœur de la stratégie pour assurer l’égalité des opportunités de réussite.

Les actions menées :

  • Les parcours d’excellence de la 3e à la terminale : accompagner les élèves dans la préparation de leurs poursuites d’études après de baccalauréat ou vers une insertion professionnelles ambitieuse et réussie.
  • Le dispositif « meilleurs bacheliers » : 10% des meilleurs bacheliers par filière de chaque lycée bénéficie d’un droit d’accès dans une formation sélective publique de l’enseignement supérieur.
  • Des pôles pour faciliter l’accès à des stages de qualité : 330 pôles de stages ont été mis en place sur l’ensemble du territoire pour renforcer l’équité d’accès aux périodes de formation en milieu professionnel et aux stages de 3e. Le tuto des stages, nouveau portail du ministère, a été créé à destination des élèves et de leur famille pour la recherche de stages, des employeurs qui accueuillent des stagiaires, et des enseignants qui préparent et évaluent les stages.
  • Un accès privilégié des bacheliers professionnels aux STS : mise en place des premiers quotas de bacheliers professionnels dans les sections de techniciens spécialisés (STS). Cette mesure a permis d’amener à près de 30% la part de ces bacheliers dans les STS publiques. une nouvelle hausse est attendue pour la rentrée 2017, en lien avec la création de 10 000 places en STS sur les 5 prochaines années, réservés à l’accueil de ces bacheliers.
  • Des résultats dans la lutte contre le décrochage. Baisse continuedu flux de jeunes sortant de formation initiale sans diplôme : de 110 000 en 2014 à 98 000 en 2016. L’objectif est de passer à moins de 80 000 fin 2017. Quels leviers ?
    – le site dédié Reviens te former
    – la plateforme Ma seconde chance
    – l’application Mon orientation en ligne
    – le numéro vert 0800 1225 00
  • Améliorer les conditions de vie des élèves et des étudiants pour faciliter la poursuite d’études : les bourses des lycéens revalorisées de 10% à la rentrée 2016, les bourses des collégiens revalorisées de 25% à la rentrée 2017. Pour l’année 2016-2017, 36.8% des étudiants bénéficient d’une bourse (700 300 étudiants boursiers).
  • L’accès au logement facilité pour les étudiants : 42 600 nouveaux logements étudiants livrés d’ici la fin de l’année 2017. À ce jour, 10 000 étudiants ont bénéficié de la Caution Locative Étudiante (CLÉ).
  • L’aide à la recherche du premier emploi (ARPE) pour mieux acccompagner les jeunes dans l’insertion professionnelle. Une aide destinée à accompagner financièrement la période qui sépare la sortie des études et l’accès au premier emploi a été mise en place pour les jeune diplômés de moins de 28 ans d’origine modeste. En 2016, plus de 30 000 jeunes diplômés ont bénéficié de l’ARPE.

 


Priorité égalité : interview de Stéphane Diagana par EducationFrance

À la une Éducation nationale Publié le 22 mars 2017

Tags : ,