Et si on parlait des choses qui comptent

Bonjour à toutes et à tous, un peu immobilisée en ce moment, j’ai plus que jamais l’occasion de parcourir la presse, et de juger du traitement politique et médiatique des sujets qui font l’actualité. Ne vous étonnez pas alors que ce billet soit, plus encore que les précédents, un long « coup de gueule » et commence par une petite pub virale primée au "Viral Film Festival" qui s’est tenu au cinéma Max Linder dans le 9e à Paris.

Coup de gueule contre le traitement des sifflets entendus pendant la marseillaise au stade de France, qui a donné lieu à un débat tout aussi ridicule que celui qui agite régulièrement les Etats-Unis à propos de l’outrage au drapeau. Il eut été dix fois plus intéressant de se demander pourquoi ce sont deux Français d’origine tunisienne qui se sont fait siffler, pourquoi il semble si difficile à nombre de jeunes de vivre leur double culture. Une lecture sociologique et proprement politique de l’événement aurait été plus éclairante que la surenchère de commentaires gouvernementaux passant à côté de l’essentiel.

Coup de gueule contre la lecture médiatique de la fronde des magistrats et personnels pénitentiaires : lecture simplificatrice qui laisse croire que la personnalité de Rachida Dati, ses sautes d’humeur, ses rendez vous manqués et ses robes sont au centre du sujet, quand les préoccupations des juges, des surveillants et de tout observateur un peu informé et soucieux de justice sont tellement plus graves : justice automatique, surpopulation carcérale, atteintes à l’indépendance de la justice, remise en cause de l’excuse de minorité et de l’ordonnance de 1945, remise en question de l’irresponsabilité pénale des malades mentaux…j’ai souvent tiré la sonnette d’alarme sur ce blog et je me réjouis de la mobilisation des professionnels.

Derrière le miroir de la crise financière

Bonjour à toutes et à tous,

Heureuse de vous retrouver pour évoquer avec vous quelques uns des faits marquants de ces derniers jours particulièrement agités, encore et toujours, pour les marchés financiers malgré les plans de sauvetage des Etats, malgré les gestes convergents des banques centrales destinés à rassurer les marchés. Et certains, dont nombre d’entre vous sur ce blog, de s’interroger légitimement sur cette capacité inédite des gouvernements à mobiliser des sommes considérables qu’on ne pensait pas disponibles, ou qui ne l’ont en tous les cas pas été pour d’autres politiques, pour d’autres sauvetages plus nécessaires encore, en Afrique par exemple. Des explications seront nécessaires…

La crise financière se propage désormais à l’économie réelle, le BTP ayant annoncé 180.000 suppressions d’emplois en France dans les années qui viennent. Quand le bâtiment ne va pas… Car il faut bien le dire, ni l'Etat, ni les collectivités locales aujourd’hui étranglées par les transferts de charges, par le rétrécissement et le renchérissement du crédit comme par le repli inédit des recettes fiscales, n’ont la possibilité de conduire une politique contra-cyclique. Les lendemains qui chantent ne sont pas à l’ordre du jour, sauf peut être pour les banques et pour le système financiers auquel les Etats offrent aujourd’hui un super parachute doré ! la proposition de Bernard Accoyer d’amnistier ceux des fraudeurs qui rapatrieraient leurs capitaux en France n’en est que plus grotesque…

Du Chinois au Collège Molière.

C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai appris la possibilité désormais offerte aux collégiens de suivre un enseignement de Chinois (Mandarin) deuxième langue au Collège Molière. Les champs de la connaissance ne constituent jamais des univers clos. Je me réjouis de cette initiative qui favorisera pour les plus jeunes la compréhension de cultures et de civilisations différentes. En qualité […]

AS Montchat – Un soutien constant à cette association phare du canton

J’ai donné le 14 septembre dernier le coup d’envoi d’un match de l’AS Montchat/Pierrelatte en compagnie d’Abdel Achache, adjoint au sport de la mairie du 3ème. La saison passée s’est terminée sur d’excellents résultats pour les jeunes footballeurs de moins de treize ans jouant à l’AS Montchat. Ces résultats font la fierté du canton et […]

Des fiches et des êtres

Les jours écoulés depuis mon dernier billet n’ont pas manqué d’intérêt et de curiosité. Il y a d’abord eu cette rocambolesque enquête corse et le limogeage d’un haut fonctionnaire de la police, loyal et compétent, flic débarqué manu militari pour cause de lèse ami du Président, alors même que l’ordre public a été préservé. Il […]

C’est la rentrée

C'est la rentrée ! rentrée politique avec la fin des universités d'été, celle du parti socialiste à La rochelle était bondée avec près de 4000 militants venus débattre autours d'une série de tables rondes ; rentrée des classes aussi avec son cortège de réformes plus ou moins heureuses et un gouvernement toujours aussi cacophonique dans son expression. Les socialistes seraient-ils vraiment les seuls à avoir besoin d'unité ?

Le financement du RSA

L’annonce du financement du RSA par la création d’une nouvelle taxe sur les revenus du capital pourrait passer pour une bonne nouvelle. Taxer le capital plutôt que le travail, une mesure que la gauche aurait pu prendre, pensez-vous !

Plusieurs motifs nous invitent à modérer notre satisfaction.

Le premier tient au fait que le gouvernement crée une nouvelle taxe alors que la réforme de notre système fiscal appelle une simplification drastique de l’architecture de nos prélèvements obligatoires, devenus coûteux, illisibles et anti-redistributifs, et en particulier des niches fiscales dont on estime le montant à 72 milliards d’euros !

La seconde tient au fait que cette taxe est un aveu d’échec du gouvernement qui prend l’exact contrepied du paquet fiscal qui avait largement bénéficié aux revenus du capital. Cela me fait dire qu’il eu été plus pertinent de revenir sur certains des cadeaux accordés aux plus riches pour financer le RSA, cadeaux fiscaux qui ont prouvé leur inefficacité économique en creusant un peu plus encore les déficits publics. Loin d’en tirer les conclusions pertinentes, la Ministre de l’économie, préfère enfoncer le clou de l’incurie gouvernementale en suggérant une réforme de l’ISF. On croit rêver !

Troisième motif, enfin, il tient aux revenus du capital affectés par cette nouvelle taxe. Les hauts revenus en seront vraisemblable exonérés dans la mesure où la taxe pourrait être incluse dans le bouclier fiscal, contre l’avis, il faut d’ailleurs le dire de Martin Hirsch. Ce sont donc les petits épargnants, les titulaires d’assurance vie notamment qui paieront la facture.

Triste semaine

Bonsoir à tous,

Semaine riche pour un mois d’août avec d’abord la visite du Dalaï Lama en France qui a fait couler beaucoup d’encre et a montré le triste spectacle d’une diplomatie erratique plus à l’aise avec les dictateurs qu’avec les gouvernements en exil, même si la nature théocratique du régime tibétain suscite beaucoup de scepticisme y compris dans les rangs socialistes. Mais enfin si le Dalaï Lama appelle lui-même la Chine à la transition démocratique, pourquoi un Tibet libre n’emprunterait pas le même chemin ? Il y a eu aussi cette annonce (par SMS ! so modern !) du ticket Biden-Obama qui suscite pas mal de circonspection dans le camp des démocrates.

Chroniques aoutiennes

Bonjour à toutes et à tous,

Heureuse de vous retrouver ! Pas si désagréable de couper quelques jours et de faire la somme de ce à quoi on a eu le bonheur de ne pas penser pendant les vacances : le disque de Carla Bruni offert à tous les ministres, la vilénie de Jack Lang lors du votre du Congrès sur la réforme des institutions, la controverse (je crois que nous en sommes là à en croire le débat qu’il suscite) autour d’un article de Siné, assez mal venu il faut dire, mais qui ne méritait pas tout le tapage qu’il suscite, le non lieu généralisé, faute de déclassification des archives militaires, dans l’affaire des frégates de Taïwan, le jackpot consternant, enfin, de Bernard Tapie…

Bien triste en revanche de voir s’éteindre de grands noms de la culture, des humanistes et des combattants de la liberté, comme Youssef Chahine, Alexandre Soljenitsyne ou l’immense poète palestinien, Mahmoud Darwich.

Alors quoi de neuf ?

1...1020...244245246247...250...257