150ème anniversaire de Montchat

En l’honneur du 150e anniversaire du quartier de Montchat, ce samedi 7 juin 2008, plusieurs milliers de montchatois avaient investi les rues et les cours autour notamment d’une gigantesque parade historique. Grand pique nique urbain sur le cours du docteur long, animations, théâtre, musique, les commerçants, et à leur coté la Ville et la mairie d’arrondissement se […]

Lancement du cyclopousse à Montchat.

Vous connaissez le cyclopolitain, ce « pousse-pousse » lyonnais mis en place ds la presqu’ile depuis quelques 3 ans par deux jeunes entrepreneurs de talent ? ces vélo-taxis électriques capables de transporter deux passagers sont principalement utilisés pour des parcours très courts et particulièrement appréciés par les retraités. Il avait ainsi inspiré la ville de Villeurbanne, qui avait mis […]

Miss Montchat 2008.

Ce 28 mai, comme chaque année, Montchat a élu sa miss : C’est Emilie YORILLO qui a remporté le titre sous le regard de deux marraines, Eugénie PEREZ, qui remettait sa couronne en jeu, et Alexandra ROSENFELD, Miss FRANCE 2006 et actuelle Miss EUROPE, venue spécialement pour l’occasion . Bravo à Pascal ARMATA, le Président […]

Monsieur Marleix, Monsieur Rolex, Monsieur Gøsta Esping-Andersen

Bonjour à toutes et à tous, l’actualité a été riche, j’ai suivi avec beaucoup d’intérêt le débat sur la réforme des institutions en espérant que sur ce sujet important, le gouvernement consentirait à avancer sur le terrain des socialistes: nous avons donné depuis plusieurs semaines, sur ce sujet, l’image d’une opposition constructive qui aurait pu […]

Réaffirmer la valeur éducative de la sanction

Ken Livingstone, Rachida Dati

Bonsoir à tous, je suis heureuse de lire vos échanges toujours riches et intéressants. Certains sujets mériteraient que nous organisions des soirées débats, qu’en dites vous ? Un peu débordée ces derniers temps, j’ai quand même été frappée dans notre actualité récente par le croisement de deux sujets qui m’inspire le billet d’aujourd’hui. D’un côté la défaite des travaillistes aux élections municipales et à Londres singulièrement sur un sujet qui nous a coûté, à nous-mêmes, cher en 2002 : la sécurité ! Singulier non ? Cette débâcle électorale méritera une analyse d’autant plus précise que beaucoup souhaitent que le parti socialiste devienne une sorte de new labour à la française… De l’autre, actualité plus insidieuse, le travail engagé discrètement par la Garde des Sceaux consistant à réformer l’ordonnance de 1945 dans le sens d’un durcissement de la justice des mineurs.

Le projet du gouvernement est à dire vrai conforme aux engagements de campagne de Nicolas Sarkozy et consiste en une politique de plus en plus sécuritaire et répressive qui assimile la prévention de la délinquance à la pénalisation croissante des mineurs et à un contrôle de plus en plus strict sur le corps social. Police municipale, travailleurs sociaux, enseignants épousent, contraints et forcés, le rôle de supplétifs de la police nationale ou de la justice.

Je crains qu’à la faveur de la chute de popularité du président de la république, la tentation soit grande pour lui de surfer à nouveau sur ce qui a fait sa popularité : un discours sécuritaire régressif. On dit la gauche mal à l’aise avec les questions de sécurité, ce qui en fait un sujet incontournable de sa rénovation… raison de plus pour avancer des idées alternatives.

Ca a mal commencé !

Nicolas Sarkozy

Oui ça a mal commencé, c’est d’ailleurs ainsi que François Léotard aurait dû intituler son ouvrage sur Nicolas Sarkozy. Un an après les élections présidentielles, et alors que les sondages traduisent un mécontentement manifeste de nos concitoyens, permettez-moi, comme beaucoup en cette période, de me livrer avec vous à l’exercice du bilan.

Chronique d’une semaine agitée

C’est avec un plaisir certain que je vous retrouve pour me livrer à cet exercice toujours amusant de la chronique hebdo, revenant sur quelques moments forts de la semaine pour les commenter avec vous.

Paris sans Flamme

Tibet libre Le titre n’est pas de moi, mais je l’ai trouvé très bon. Je commencerai donc par là et par répondre à Pascal. J’étais à Paris le jour de la manif en faveur du Tibet et je n’ai donc pas pu me rendre place de la Comédie, mais renseignement pris, il y avait bien des responsables socialistes…

Pour en venir au fond du débat, je suis pour ma part favorable au boycott du CIO, car c’est à lui que revient au premier chef la responsabilité de cette situation. La répression au Tibet n’est pas une chose nouvelle, malheureusement, même si l’épisode de la flamme, des JO et les événements récents ont offert à la cause tibétaine une vitrine nouvelle. Je crois savoir que l'exil du XIIIème Dalaï Lama sous la pression chinoise date de 1910 ! C'est dire si en 2001, le CIO a fait un choix en conscience, lorsqu'il a décidé d’offrir à la Chine les jeux olympiques alors que ce pays était déjà (et reste) la plus grande dictature du monde. Je vous rappelle aussi qu'à la même époque, le Parlement européen prenait une résolution à une très large majorité demandant « au Conseil, à la Commission et aux Etats membres de l'Union de mettre tout en oeuvre pour que le Gouvernement de la République Populaire de Chine et le Dalaï Lama négocient un nouveau statut du Tibet qui garantisse une pleine autonomie des Tibétains dans tous les secteurs de la vie politique, économique, sociale et culturelle, avec les seules exceptions de la politique étrangère et de la poltique de défense ».

Le respect des droits de l’homme aurait dû être un préalable, le CIO n’en a fait qu’une condition satellite. Les jeux Olympiques sont aujourd’hui pris en otage et la vérité consiste à dire que le caractère extrêmement lucratif des JO conduit les organisateurs à être bien peu regardant sur la nature du régime, car c’est bien le régime qui est en cause et certainement pas les Chinois qui aspirent à la liberté.

Alors boycott, pas boycott ? je trouve la proposition de Gérard (boycotter les retransmissions des JO à la télé) très intéressante car cela nous renvoie aussi à notre responsabilité individuelle. Je me désole, en revanche, de la couardise de notre président et je ferais simplement remarquer que la finale de la Champions league à Moscou en juin pourrait poser des questions du même ordre…

Consultation participative : comment le congrès du PS peut il être utile aux français ?

Débat participatif avec Ségolène Royal La crainte est grande de voir les conflits de personnes prendre le pas sur les débats au fond nécessaires à la rénovation. Nombre d’entre vous ont eu l’occasion de le dire sur ce blog où les opinions les plus diverses s’expriment ; c’est heureux et je vous en remercie. Cette inquiétude a trouvé paradoxalement, une acuité particulière avec la victoire de la gauche aux élections municipales et cantonales.

Dans la perspective du Congrès de novembre, Ségolène Royal et 17 co-signataires ont souhaité mettre le débat sur les idées au devant de la scène. Seule l’implication des militants et au-delà de tous ceux qui partagent nos valeurs est indispensable à la rénovation de la gauche.

Dans quelques jours un site internet sera lancé pour permettre à chacun de prendre part à la réflexion. Vos idées, vos propositions, vos critiques aussi, nous permettront d'aboutir à une contribution dont nous serons toutes et tous coauteurs. Je vous livre ici le texte de cet appel à la participation pour que le congrès du PS puisse être utile aux Français. Vous avez les questions (en tous les cas quelques unes des plus centrales), essayons ensemble d'apporter des réponses.

« De qui demain sera-t-il fait ?

Bonjour à tous,

Pour en finir avec nos derniers échanges qui m’ont beaucoup touchée, un simple mot : merci. Cessons de nous tracasser de contrariétés administratives au fond sans importance ; les vrais problèmes sont ailleurs et je vous propose sur ce blog depuis longtemps de les dénoncer et de chercher à les surmonter. Tournons donc ensemble notre regard vers l’avenir.

De qui demain sera-t-il fait J’ai contribué il y a quelques mois à un ouvrage collectif lancé à l’initiative de l’Institut ASPEN France. Désormais en librairie, publié aux Editions Autrement, il sera officiellement lancé à Lyon le 8 avril prochain à la Villa Gillet, Guy Walter comptant parmi les éminents contributeurs aux côtés, entre autres, de Christophe Jaffrelot, Jean-Marie Messier, Julie Coudry, Philippe Herzog, Laurent Wauquiez, Abdou Diouf ou Michel Barnier...

Une seule et même question posée aux contributeurs : « de qui demain sera-t-il fait ? », à chacun en 6000 signes de donner sa version d’un avenir incertain. Je vous livre ici une version légèrement différente (à vrai dire plus longue !) de ma contribution à cet ouvrage dont je vous recommande la lecture.

1...1020...246247248249...258