social

Pauvreté en France: Nicolas Sarkozy fait payer le poids de la crise aux plus démunis.

   Le Conseil national de lutte contre l’exclusion (CNLE) et l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale (ONPES) ont réagi ce matin à la politique gouvernementale de lutte contre la pauvreté.   Le constat est sans appel : la pauvreté a augmenté de 5,1% entre 2008 et 2009. Elle touchait 8,2 millions de […]

Allocataires fichés : ma réponse à Mariani dans la presse

Allocataires fichés : Belkacem tacle Mariani (JDD) Par Europe1.fr avec le JDD.fr Publié le 8 août 2011 à 18h26 Najat Vallaud-Belkacem, secrétaire nationale en charge des questions de société au PS, a réagi lundi pour le JDD.fr à la proposition de Thierry Mariani de créer un fichier des allocataires sociaux. « Des fichiers d’allocataires sociaux existent […]

Polémique sur la jeunesse: mon communiqué à la presse.

L’UMP et le gouvernement se sont fait une spécialité de diviser les Français dans l’espoir de rendre le pays docile et impuissant devant des reformes sociales inacceptables. C’est aujourd’hui au tour de la jeunesse d’être la victime de cet ostracisme démocratique qui voudrait décider de la légitimité de telle ou telle catégorie de la population […]

Retraites: quelques principes.

J'ai eu la tentation de vous parler de l'affaire Clearstream, en vous disant que la Justice sortait d'avantage grandie que l'accusé lui-même de ce procès peu ragoutant, mais l'appel interjeté par le procureur de la République jette à nouveau un trouble sur son indépendance et porte si nettement la marque de l'Élysée que je préfère attendre une décision définitive pour me prononcer. Tout au plus, puis-je souhaiter à Dominique de Villepin de ne pas céder au découragement : son combat est aussi celui d'une autre droite aujourd'hui bien silencieuse face au sarkozysme.... Les crocs de bouchers ne sont donc pas encore raccrochés à l'UMP, mais à défaut d'y voir pendu l'ancien Premier ministre, le gouvernement y verrait bien balancer notre système de retraite. C'est tout le sens des discussions qui s'engagent en cette fin du mois de janvier sur l'avenir de notre système de retraite et qui méritent la plus grande vigilance. Le gouvernement voudrait simplifier le débat en prétendant qu'il n'y a qu'une issue pour sauver nos retraites, repousser inexorablement l'âge du départ à la retraite. Discours non seulement simplificateur, mais assez largement faux. Premier préalable à toute réforme, il faut réaffirmer le principe de la retraite par répartition et dénoncer toute tentative de se voir imposer, y compris à titre accessoire, un système de capitalisation à la française qui conduirait à exclure les plus fragiles de nos concitoyens et à accroitre un peu plus encore au moment de la retraite le fossé entre les riches et les pauvres.

Réaction aux propos d’Eric Besson sur les travailleurs sans papiers.

 Najat VALLAUD BELKACEM Adjointe au Maire de Lyon Conseillère générale du Rhône Secrétaire nationale du Parti socialiste en charge des questions de societé.   Eric Besson a tort de qualifier les socialistes d’irresponsables lorsqu’ils demandent un assouplissement des critères de régularisation des travailleurs sans-papiers, comme vient de le faire Martine Aubry. En l’occurrence, c’est le […]