Des idées d’avance

Éditos Publié le 26 octobre 2009

Bonjour à toutes et à tous,

Encore une semaine riche en actualités qui m’a tenue éloignée du blog : essayons de résumer tout cela.

Des idées d’avance : les vôtres.

Une Région  d'avance Lundi, c’est avec le lancement de la pré-campagne de Jean Jack Queyranne en Rhône Alpes que la semaine a commencé. Près de 400 personnes ont participé à l’ouverture du site de campagne www.uneregion-davance.com à la Librairie « Raconte moi la Terre ».

Je compte sur vous tous pour alimenter le dialogue engagé avec les rhônalpins sur le net ; je vous invite aussi à vous rendre aux rencontres publiques prévues dans tous les départements du 5 au 23 novembre. Tous nos échanges, toutes les propositions seront publiés en Janvier sous forme de « mémos », comme des cahiers de doléances du 21e siècle qui alimenteront notre programme pour construire ensemble “une région d’avance”.

Quelques mots d’explication peut-être sur mon implication personnelle et ma motivation à m’engager dans cette aventure car la question m’a souvent été posée ces derniers jours.

D’abord le lien profond qui m’attache à Jean-Jack Queyranne et à son équipe d’élus régionaux dont j’ai fait partie depuis le début, jusqu’au printemps de l’année dernière au moment des élections municipales et cantonales à Lyon. Ce sont les élections régionales de 2004 qui ont marqué mon entrée dans la vie politique : c’était ma première campagne en tant que candidate, c’est une chose qu’on n’oublie pas.

D’une certaine manière, je me reconnais donc une dette à l’égard de Jean-Jack Queyranne et de tous les élus de sa majorité ; je me reconnais aussi un devoir de fidélité à l’égard des électeurs au nom desquels j’ai exercé un mandat.

M’engager dans cette campagne, c’est à la fois un juste retour des choses, une fidélité aux engagements pris, et une reconnaissance envers celles et ceux qui m’ont fait confiance. C’est ainsi que le rôle de co-direction de la campagne s’est dessiné : un rôle de coordination, d’animation et de stratégie, plutôt dans l’ombre, qui évite toute ambigüité dans mon rapport au scrutin lui-même. En clair je ne suis pas candidate, et ne le serai pas, bien entendu.

C’est dans la conception même que je me fais de la politique que de m’engager à chaque fois que je peux être utile ; à chaque que je peux aider la gauche dans ses combats. On reproche assez souvent aux élus de ne faire campagne ou de ne défendre leurs idées qu’au moment de se faire élire : je crois qu’il est important pour les socialistes, tous les socialistes, de montrer le contraire, et d’aller sur le terrain des campagnes électorales à chaque fois que c’est possible.

Il se trouve que la Région Rhône-Alpes est exemplaire dans sa gestion d’un territoire, il se trouve que c’est ici que je vis, que je travaille et que je milite : les élections régionales sont une étape décisive pour le Parti Socialiste et toute la gauche dans la longue route qui nous mène jusqu’en 2012, et la préparation de l’alternance.

Il va de soi que cette campagne des régionales s’inscrit aussi dans cette perspective politique plus large d’une gauche qui gagne, d’une gauche qui convainc sur son bilan, ses idées et ses projets, une gauche à l’aise dans ses responsabilités, une gauche forte et rassemblée autour de ses valeurs.

C’est mon rôle, ma responsabilité et mon désir le plus profond que d’y contribuer de toutes mes forces. Ce n’est pas le moment d’hésiter : allons-y, de toutes nos forces !

Eduquer à Internet : Lyon, un temps d’avance.

Fréquence Ecole Mardi, je recevais à l’Hôtel de Ville la présidente de la Fondation Pour l’Enfance, Anne-Aymone Giscard d’Estaing, venue remettre son prix annuel à l’association lyonnaise Fréquence Ecoles, association du 3e arrondissement (bravo !!). Cette association lyonnaise d’éducation aux médias a été primée pour mener une enquête sociologique sur l’usage d’internet par les jeunes. « Comprendre le comportement des enfants et des adolescents sur Internet pour les protéger des dangers », c’est le nom de l’étude.

Ce fut pour moi l’occasion d’exprimer ma profonde satisfaction de voir les talents associatifs lyonnais ainsi reconnus, dans un domaine aussi important pour notre société que celui de la révolution numérique et de ses conséquences dans les vies notamment des générations à venir.

« Quand le vide idéologique rencontre la peur de l’avenir : hadopi »

La bataille d'Hadopi Internet : la transition est toute trouvée pour évoquer ma participation à un ouvrage collectif intitulé « La Bataille HADOPI », qui sortira à la fin du mois en librairie, mais aussi en téléchargement gratuit sur Internet. J’en recommande la lecture à tous ceux qui doutent encore de l’inefficacité totale de la loi Hadopi, tant en termes de mise en œuvre que de réponses aux questions de rémunérations des artistes.

J’en profite pour adresser un grand bravo à l’équipe d’Artischaud, qui organisait cette semaine, avec le soutien de ma délégation, le premier festival des arts numériques (libres), avec ce très beau titre : “…de la culture par tous ! ». Merci à eux d’avoir ainsi illustré la véritable révolution qu’ouvre Internet dans nos vies et nos pratiques culturelles. Nous nous sommes d’ailleurs tous retrouvés samedi après-midi à la MJC Monplaisir pour une table-ronde de réflexion sur les enjeux de l’après Hadopi 2. Je vous renvoie vers leur site internet pour en savoir plus : www.artischaud.org

« La xénophobie n’a pas sa place dans la République »

Ce même mardi, une triste histoire nous rappelait la réalité du racisme ordinaire : le tribunal correctionnel de Vienne (Isère) condamnait à 18 mois d’emprisonnement avec sursis le maire de Pont-de-Chéruy dans l’Isère, Alain Tuduri, pour discrimination par pression sur les vendeurs et préemptions abusives à caractère raciste. L’élu était poursuivi pour avoir usé abusivement de son droit de préemption et empêché des acquéreurs potentiels de biens immobiliers portant un nom à consonance maghrébine de s’installer sur la commune… une enquête de gendarmerie avait ainsi établi qu’entre 1998 et 2003, sur la commune de Pont-de-Chéruy, « les acquéreurs d’origine européenne étaient victimes d’une préemption du maire dans seulement 1,5% des cas, tandis que 53% des acquéreurs d’origine maghrébine ou turque subissaient une préemption ».

Il faut se féliciter de la sévérité de cette condamnation car les faits relèvent d’un véritable système organisé d’exclusion et de discrimination raciste mis en œuvre par les moyens de la République.

Dans notre pays, nul ne peut pas se servir de ses pouvoirs d’élu pour mettre en œuvre une politique xénophobe à quelque échelle que ce soit. Non seulement personne n’est au-dessus des lois, mais personne ne peut s’appuyer sur elles pour trahir le serment républicain de liberté, d’égalité et de fraternité.

Identité, ou indignité nationale ?

C’est à propos de cette même trahison de l’idée que je me fais de mon pays que je veux revenir sur l’expulsion de trois Afghans vers Kaboul cette semaine: selon moi, une décision criminelle contraire aux valeurs de la France.

Eric Besson aura donc menti à tout le monde pour mener à bien sa basse besogne, honteusement, à l’abri des regards et de tout contrôle démocratique.

Agir par dissimulation, ruse et tromperie n’est pas digne d’un Ministre de la République Française, et témoigne du mépris dans lequel le Gouvernement tient les associations, les médias et les élus, y compris ceux de sa majorité parlementaire. On ne peut pas faire taire les contre-pouvoirs ? Bernons-les !

Le deuxième scandale, plus grave encore, est d’instrumentaliser ainsi la vie d’êtres humains à des fins politiciennes. Comment Eric Besson ose-t-il évoquer « le détournement du droit d’asile à des fins économiques » à propos de citoyens Afghans dont le pays est en guerre, et dans lequel se battent chaque jour des soldats français afin d’en protéger les civils menacés ?

Rappelons que les Afghans représentent la première communauté de réfugiés dans le monde avec plus de 2,7 millions de personnes. Avec le renvoi forcé de ces trois hommes, le comble de l’absurde et de l’indignité est atteint par un Ministre en perdition.

La protection des réfugiés et le respect du droit d’asile ne sont pas négociables : ces principes du droit international promus et défendus par notre pays depuis tant d’années n’ont rien à voir avec une politique migratoire. En réalité, Eric Besson dégrade ce qu’il est censé protéger : l’identité et les valeurs de la France.

Les dégâts causés sont d’ores et déjà irréparables : il est temps d’en prendre conscience. C’est peut-être le constat fait par Eric Besson qui a annoncé ce week-end un grand débat national sur les valeurs de l’identité nationale. Le siphonage idéologique du Front National aurait-il épuisé toutes ses ressources pour alimenter son Ministère ? Allez, je ne suis jamais contre un débat, mais celui-ci me paraît fort mal engagé.

Qu'est-ce-qu'être français ? Pour terminer, hasard du calendrier, c’est cette semaine aussi que sort un deuxième ouvrage collectif auquel j’ai participé, intitulé « Qu’est-ce qu’être français » aux éditions Hermann. J’y partage quelques réflexions avec entre autres, Max Gallo, Alfred Grosser, Mamadou M’Baye, Jannette Bougrab… des contributions au débat bien plus dignes que la pantomime du ministre.

Tags : , , , ,

370 commentaires sur Des idées d’avance

  1. Corinne Arquillière

    Ce qu’il faut retenir : Vincent Peillon ne se considère pas présidentiable et ne sera donc pas candidat aux primaires pour 2012 ^^

  2. hafrit

    @ Corinne , merci pour le livre et l’identite nationale ,mais le peuple francais n’est plus sous le joug d’une politique nationale mais europeene , je regardais ce que pensaient le think thank institut montaigne surement financer par l’europe pour nous vendre de l’europe a toutes les sauces , ce qui est interessant c’est le cote facebookeuuuuuuuu a la bayrou :

    c’est de la qu’ils essaient de nous vendre ce qui est invendable :

    http://www.institutmontaigne.org...

    http://www.facebook.com/group.ph...

    y a 2 dessins sur le facebook , merci au petit nourredine qui demontre avec son dessin que l’europe c’est la fin de la france , le drapeau francais est en berne .

    il faudrait faire comprendre que la main de fatma ne represente pas l’islam , mais ce qui est assez complexe pour certain a comprendre ne l’est plus en grandissant .

    ce facebook me fait penser a ce poeme de victor hugo les orientales :

    Les Turcs ont passé là. Tout est ruine et deuil.
    Chio, l’île des vins, n’est plus qu’un sombre écueil,
    Chio, qu’ombrageaient les charmilles,
    Chio, qui dans les flots reflétait ses grands bois,
    Ses coteaux, ses palais, et le soir quelquefois
    Un choeur dansant de jeunes filles.

    Tout est désert. Mais non ; seul près des murs noircis,
    Un enfant aux yeux bleus, un enfant grec, assis,
    Courbait sa tête humiliée ;
    Il avait pour asile, il avait pour appui
    Une blanche aubépine, une fleur, comme lui
    Dans le grand ravage oubliée.

    Ah ! pauvre enfant, pieds nus sur les rocs anguleux !
    Hélas ! pour essuyer les pleurs de tes yeux bleus
    Comme le ciel et comme l’onde,
    Pour que dans leur azur, de larmes orageux,
    Passe le vif éclair de la joie et des jeux,
    Pour relever ta tète blonde,

    Que veux-tu ? Bel enfant, que te faut-il donner
    Pour rattacher gaîment et gaîment ramener
    En boucles sur ta blanche épaule
    Ces cheveux, qui du fer n’ont pas subi l’affront,
    Et qui pleurent épars autour de ton beau front,
    Comme les feuilles sur le saule ?

    Qui pourrait dissiper tes chagrins nébuleux ?
    Est-ce d’avoir ce lys, bleu comme tes yeux bleus,
    Qui d’Iran borde le puits sombre ?
    Ou le fruit du tuba, de cet arbre si grand,
    Qu’un cheval au galop met, toujours en courant,
    Cent ans à sortir de son ombre ?

    Veux-tu, pour me sourire, un bel oiseau des bois,
    Qui chante avec un chant plus doux que le hautbois,
    Plus éclatant que les cymbales ?
    Que veux-tu ? fleur, beau fruit, ou l’oiseau merveilleux ?
    – Ami, dit l’enfant grec, dit l’enfant aux yeux bleus,
    Je veux de la poudre et des balles.

    plus ca viens et plus je vois que nos ideologe politique si ils continuent dans leur ideologie folle , ca risque de mal finir .
    je me demandais pourquoi les ideologes de l’institut montaigne raccorde tout a l’europe mais compare toujours l’immigration europeenne a l’immigration americaine et ils veulent faire une gestion des minorites a l’image de celle des usa ?

    pour terminer avec l’eruope comment les racailles c’est comme cela qu’ils nous aiment (hame la rumeur) demontrent que l’europe est la destruction de l’identite nationale et c’est de la que ca risque de chauffer car l’europe ne vends plus la democratie mais le regime totalitaire europeen .

    Le Piège de l’Europe. Fin de la démocratie et de la prospérité
    Article rédigé le 11 nov 2009, par Mecanopolis

    L’UE devient de plus en plus un Etat colossal, un Etat difficile à classer au point de vue du droit public. Elle ressemble davantage à un Etat féodal du bas Moyen Age ou à l’Arabie saoudite qu’à une démocratie. Il revient aux spécialistes en droit public de dire ce qui relève du loup autocratique et du mouton démocratique, tâche à laquelle ils doivent s’atteler. Hans-Peter Martin y fait brièvement allusion dans l’introduction de son ouvrage «Die Europafalle». Que cette tromperie soit dissimulée par des offensives de propagande est bien dans la nature de cette structure de pouvoir.

    euFace à la structure européenne et à ses Etats membres, tous les pères fondateurs d’une démocratie occidentale doivent se sentir trahis. Et à Bruxelles, comme à Strasbourg, le malaise grandit. Mais au lieu de relever le défi des défauts de construction de l’Union européenne, on préfère les camoufler.

    La devise est: La propagande plutôt qu’une réforme fondamentale. C’est l’option prise par la Suédoise Margot ­Wallström, commissaire chargée de la communication. Lors des élections au Parlement européen de juin 2009, elle a, dans une lettre personnelle, adressé une mise en garde à Hans-Gert Pöttering, président du Parlement européen: «La légitimité de votre

    Parlement et de toute l’Union européenne est en jeu.» La recette: une ­offensive médiatique comme on n’en a ­jamais vu.
    «Grâce à nos contacts, nous demanderons aux radios et aux télévisions de diffuser davantage d’émissions sur l’Union européenne et les questions européennes», écrit-elle.1 Les représentations de la Commission européenne dans les Etats membres mettront au point leurs «opérations de communication en conséquence». Le budget prévu à cette fin est de 17 millions d’euros. A la fin de sa lettre, la vice-présidente de la Commission européenne rassure le Président: «Comme vous pouvez le constater, les opérations prévues sont importantes.»

    La procédure à suivre figure dans un appel d’offres concernant les émissions consacrées à l’UE. Il y est notamment demandé que les chaînes candidates indiquent non seulement «les noms, fonctions et connaissances linguistiques de leur personnel, en particulier de leurs journalistes» mais aussi leur philosophie rédactionnelle et s’engagent «à diffuser les programmes européens régulièrement et à des heures de grande écoute.»2 Lorsque ce projet a été révélé, à l’automne 2008, la «Frankfurter Allgemeine Zeitung» a publié dans ses pages culturelles un article intitulé: «L’UE achète des reportages». Le sous-titre était: «A peine croyable: L’UE paie pour qu’on parle d’elle de manière favorable».3

    Pourtant, on n’est guère sensible à ce genre de critique à Bruxelles. Bien au contraire. Le Parlement européen avait voté, dans son budget officiel, en plus du montant de la proposition de Wallström, 11,3 millions d’euros pour une «campagne d’information et de communication» relative aux élections de 2009. Mais dès la fin 2008, le montant s’élevait à plus du double, soit 23,3 millions d’euros.4 La réalisation de ces opérations et leur financement sont de toute façon l’affaire des Etats membres. De même, les budgets des groupes parlementaires «pour le travail d’information relatif aux élections européennes ont-ils été augmentées de plus de 11 % pour atteindre 56,7 millions.»5

    L’astuce était la suivante: Ces augmentations reposaient sur des transferts budgétaires décidés au sein de la Commission du budget à la demande du Président et non pas en séance plénière. Ainsi, quasiment personne ne s’en est aperçu. Tout cela fait partie d’une nouvelle stratégie de propagande subtile censée donner de l’Union européenne une idée plus favorable que celle offerte par la réalité politique. Ainsi, selon un ambassadeur de longue date auprès de l’UE «certains médias, notamment le Financial Times, jouissent d’un accès privilégié à la Commission et sont favorisés pour le lancement d’informations exclusives à diffuser avant la publication de rapports», procédure tout à fait naturelle à Bruxelles.6

    On atteint des sommes considérables lorsqu’on additionne tout l’argent ­dépensé pour la propagande européenne. A cela s’ajoute le parrainage de manifestations culturelles visant à promouvoir un esprit européen, ou encore les innombrables cérémonies auxquelles participent les politiciens de l’UE. Pour 2008, on arrive à un montant de 2,4 milliards d’euros d’argent des contribuables dépensés pour soigner l’image de l’UE – davantage que ce que dépense annuellement le groupe Coca-Cola pour sa publicité à l’échelle ­mondiale!

    Extrait de: «Die Europafalle. Das Ende von Demokratie und Wohlstand.» [Le Piège de l’Europe. Fin de la démocratie et de la prospérité.]
    (Traduction Horizons et débats)

    Sur le même sujet, lire également L’UE ne convient pas à la Suisse

    Notes :

    1 Lettre de Margot Wallström à Hans-Gert Pöttering, 1/12/08.
    2 Focus, 29/9/08.
    3 Frankfurter Allgemeine Zeitung, 30/9/08, p. 42.
    4 Hans-Gert Pöttering, Request for transfer of appropriations C30, to Reimer Böge, Chairman of the Committee on Budgets, 27/11/08, no 320219.
    5 Hans-Gert Pöttering, Request for transfer of appropriations C31, to Reimer Böge, Chairman of the Committee on Budgets, 24/11/08.
    6 Gregor Woschnagg, in: Hinter den Kulissen der EU, Vienne, 2007, p. 69.
    7 Berechnungen von Open Europe, dépêche de DPA du 26/12/08.

  3. Apocalipse

    sosventdouest …

    Nous voyons la vrai face de sosventdouest …

    Tu sais tu ne me fait pas peur bien au contraire …

    Comme on dit on repond """au imbecile par le Silence """

    Jte conseil d’aller voir un PSY … ça devient grave …

    plus le temps de parler avec toi le clown …

  4. Corinne Arquillière

    SOS vent d’ouest a écrit:
    "BONNE SOUPE …MOI JE ME CASSE !!!!!! "

    Bon vent!

    et ne reviens pas hein ^^

  5. sos vent d' ouest

    Apocalyse …si jamais la République revient en France ….je t’accroche à un croc de boucher et je termine avec une vieille balle de mon flingue !!!!

  6. sos vent d' ouest

    PS ….. APOCALYPSE QUI NE SAIT LIRE QUE LE FIGARO ET ENCORE MEME PAS CORRECTEMENT ET NE SAIT QUE REGARDER TF1 EST UNE GROSSE MERDE ….

    LE PROBLEME C’ EST QUE CE SONT TOUS DES GROSSES MERDES A L’ UHEMEPE ….DES FRANCAIS ? ….NON DES MERDES FASCISTES GLUANTES ET BIEN COLLANTES !!!!

    HORTEFIEUX LE RACISTE …BESSON LE TRAITRE…LEFEBVRE LE POLITICHIEN…BERTRAND L’ AGENT D’ AFFAIRES….RAOULT MONSIEUR PROPRE ETC ….ETC ….

    CONTINUEZ A ABOYER AVEC LUI CORINNE ET CECILE….MAIS NE VENEZ PAS PLEURER APRES ….EN 2012 !!!!

    FINALEMENT DANS TOUTE CETTE HISTOIRE C’EST PEUT ETRE HAFRIT QUI A DU MERITE …CAR LUI AU MOINS CROIT EN CE QU’ IL DIT ….MEME SI JE SUIS SOUVENT EN DESACCORD AVEC LUI !!!!!

    MME ROYAL EN 2012 ….AU MIEUX 18 % ( MOTION E + QUELQUES NOSTALGIQUES DE 2007) DERRIERE MARINE LE PENN OU BESANCENOT !!!!

    IL EST TEMPS D’ OUVRIR LES YEUX …AVANT DE LES FERMER POUR TOUJOURS !!!!!

    BON COURAGE POUR 2012 DERRIERE LE PANACHE BLEU-BLANC -ROUGE DE SEGO LA ROYALE ….ON NE PEUT REVER PIRE CAUCHEMAR …SAUF POUR L’ USURPATEUR SARKOZY !!!!!

    PEUT ETRE QUE LE REGIME FASCISTE DE L’ UHEMEPE ET DU MERVEILLEUX APOCALYPSE ( ….une vraie saloperie dans le genre) VOUS FERA UNE PLACE AU SOLEIL ….

    BONNE NUIT … ET VIVE LA REPUBLIQUE !!!!!!

  7. Apocalipse

    @sosventdouest …

    Pfff tu tiens pas la route ts vraiment ridicule , sincérement CASSE TOI D’ICI …

    Respecte un peu les Blogueur STP merci …

    Ts vraiment ARCHINULLLLLLLLLLLLL

    Tu sais que critiqué dans le mauvais sens Pauvre Paysan …

  8. sos vent d' ouest

    Heu …il me semblait que je posais simplement une question à Najat et vous vous mettez tous à aboyer …qui plus est avec l’ UMPiste de service, le Eric Raoult de service …. qui cherche sans doute une virginité sur ce blog …mais comme pire nazi on fait pas mieux !!!!! comm 333 et précédents …

    VOUS ETES VRAIMENT PITOYABLES ….

    CORINNE PREFERE VOTER SARKOZY …CA M’ ETONNE PAS D’ ELLE ET SON BOUQUIN ELLE PEUT SE TORCHER AVEC …

    GERARD DETOURNE INTELLIGEMMENT LA CONVERSATION SUR DSK …

    LE DESERT D’ AVENIR AVEC DES BRANQUIGNOLES COMME VOUS IL EST LA ….POUR 2012 ….AUCUN PROBLEME …2017 ETC …

    SI VOUS N’ AVEZ PAS COMPRIS QUE SEGOLENE ROYAL EST LA MEILLEURE ALLIEE DE SARKOZY POUR 2012 VOUS POUVEZ TOUJOURS DEMANDER A APOCALYPSE …LUI IL A LA REPONSE …C’ EST UN MINABLE PETIT FASCISTE QUI ABBOIT DES QUE L’ OCCASION LUI EN EST DONNEE !!!!!

    BONNE SOUPE …MOI JE ME CASSE !!!!!!

  9. Gérard Eloi

    Belle démonstration, Corinne : considérer DSK comme "candidat PS aux présidentielles", c’est officialiser la mort de la Gauche, avec pour conséquence l’avènement de la dynastie sarkozyste sur le trône de France.

    Bon dimanche quand même…

  10. Corinne Arquillière

    bah DSK et Peillon ne peuvent que s’entendre comme cochons, vu qu’ils sont tous deux adeptes des mêmes pratiques politiques : le coup de poignard dans le dos. DSK, ce n’est plus un éléphant, c’est un mammouth. entre DSK et Sarkozy, je voterais plutôt sarko, parce que entre 2 gars de droite, je préfère celui qui s’assume et aussi le plus jeune.

  11. Gérard Eloi

    Peillon fait seulement le paillasson pour DSK.

    Voici le comm que j’ai posté sur son blog, où il n’a pas été édité, sous son billet " DSK une chance pour le PS"

    Désolé, Vincent, mais "DSK une chance pour le PS", c’est aberrant. Au contraire, rien que son éventuel retour pourrait créer un irréversible mouvement qui s’appellerait " Désespoir à gauche".
    Je m’explique.
    1) Il a été parachuté au FMI par Sarkozy. Ce genre de service en vaudra mathématiquement un autre à moyenne échéance.
    2) Du haut du FMI, il n’a rien vu venir de la crise ! Ce qui démontre son incompétence. (ou sa malhonnêteté ?)
    3)Il veut, malgré la crise qu’il a affirmé il y a quelques mois "bien gérée par NS" de nouvelles austérités en France :
    http://www.eitb.com/infos/econom...
    Nouvelles ponctions pour les contribuables, lesquels sont déjà devant ce deficit abyssal :
    http://www.eitb.com/infos/econom...
    4) Tu vas me dire qu’il fallait les aider, ces banques ?
    Quand on analyse ces données, on se pose la question :
    Banques : prêts à 3,5 % ?
    NB L’Etat a injecté dans les banques…de l’argent qui n’existait pas. Et va en récupérer un minable 3,5 %, pendant que les générations futures vont "casquer" pour le "capital"
    http://www.latribune.fr/entrepri...
    Et, pendant que l’Etat va recevoir (?) 700 millions, il y a déjà des milliards rien que pour les traders (tu ne vois pas une erreur ? Et DSK ne voit rien non plus ?):
    http://www.rfi.fr/contenu/200911...
    Je n’invente rien, morceau choisi :

    "A titre d’exemple, BNP Paribas avait provisionné pour 2009, 3,2 milliards d’euros qui devraient être répartis entre les 17 000 collaborateurs de sa division banque de financement et d’investissement."
    5) Pour couronner le tout, ton DSK "chance pour le PS…" a géré la crise en créant (pour les seuls profits des prédateurs financiers) trop de liquidités. Notre monnaie a ainsi été dévaluée, quasi démonétisée. C’est "l’effet bulle", dont DSK n’a apparemment jamais entendu parler :

    trends.rnews.be/fr/econom…

    DSK, une "chance" pour le PS ?
    Uniquement pour ceux au PS qui ont besoin de vivre la gestion des suites de la crise par la droite, en conservant leur mandat dans une confortable opposition !

  12. Apocalipse

    Biensur beaucoup de bruit pour rien , quel image quand même une fois de plus …

    J’en reviens pas sincérement de la part de mr peillon ,

    Pourquoi mais Pourquoi ,?

    C’est pas possible , !!!!!!!

  13. Corinne Arquillière

    Vincent Peillon… j’aimerais savoir dans quelle ville il a déménagé sa résidence principale. parce qu’en tant que député européen, j’espère au moins (c’est un minimum) qu’il habite quelque part dans le graaaaand territoire qu’il est censé représenter!

  14. Cécile

    Beaucoup de polémique pour finalement pas grand chose… encore le jeu des médias…
    Ségolène ROYAL EST LIBRE d’aller où elle veut.. qu’est ce que ça peut bien lui faire PEILLON ? alors lui on ne l’entend que pour "critiquer" en quelques peu de temps , mais ça n’ira pas forcément dans son intérêt…

  15. Apocalipse

    Bonjour ,

    Encore un choc au PS , pourquoi mr peillon changet-il de veste ?

    la fissure continu a avancer ?

    Regarder c’est 2 videos une preuve de + …

    Alors sos ventdouest revoit ta copie si c’est pas un malaise c ‘est quoi alors ?

    L’avertissement a mr peillon sera + q’une fissure ,,,

    Pourquoi tout ceux qui ont soutenu Mme Royal s’en écarte peu a peu on la bien vu a la Présidentielles , avec Mr mauroy , mr lang et autres hier c’était mr peillon ,

    TOUS AVEC SEGOLENE …

    videos.tf1.fr/infos/2009/…

    videos.tf1.fr/infos/2009/…

    Si c’est pas un malaise qu’est ce que C alors ?

  16. Corinne Arquillière

    moui, tu sembles oublier que ce que tu lui souhaites n’est pas focément ce qu’elle se souhaite. On dirait ces parents qui ne peuvent s’empêcher de projeter sur leurs enfants leurs propres rêves.
    les enfants n’appartiennent pas à leur parent, Najat ne t’appartient pas plus…
    Peillon est un ambitieux sans envergure, adepte du coup de poignard dans le dos, Najat est d’une autre trempe et d’un autre niveau bien au-dessus de cet opportuniste.

  17. sos vent d' ouest

    Je pense à un grand avenir (pas un DA) pour NAjat mais plus pour Ségo …voilà c’est tout !!!!

    Najat porte parole de Ségolène OK pour aujourd’hui… pour 2012 à voir ….

Commentaires fermés.