Appel du Conseil National de la Résistance

Questions de société Publié le 20 mai 2010

Prenez donc deux minutes pour écouter cet appel si vous ne l’avez déjà fait. Rien de mieux pour ouvrir les yeux sur le detricotage systématique, par notre président, des progrès sociaux si chèrement acquis. Rien de mieux aussi pour vous redonner du cœur à l’ouvrage.

Tags : , , , , , , , ,

5 commentaires sur Appel du Conseil National de la Résistance

  1. Gérard Eloi

    Très belle initiative, Najat, d’avoir remis en ligne ce documment qui est plus que jamais d’actualité.

    Bravo et merci aussi à Bertrand et Christophe pour leurs compléments (liens…) du plus grand intérêt.

    Sarkozy, Kessler et d’autres ont commencé à démolir ce programme d’humanisme. Mais une résistance s’organise.

  2. Christophe Paquien

    Bonjour,

    Bravo pour cette référence qui est à la base de toutes les avancées sociales, économiques et culturelles qui ont permis les 30 glorieuses et qui sont chaque jour depuis mises à mal.

    Mais attention, citer des références ne suffit pas.

    Dans le CNR, les résistants s’engageaient à défendre une « véritable démocratie économique et sociale, impliquant l’éviction des grandes féodalités économiques et financières de la direction de l’économie », une « économie assurant la subordination des intérêts particuliers à l’intérêt général et affranchie de la dictature professionnelle », un « droit au travail et le droit au repos », « d’un niveau de salaire et de traitement qui assure à chaque travailleur et à sa famille la sécurité, la dignité et la possibilité d’une vie pleinement humaine », « une retraite permettant aux vieux travailleurs de finir dignement leurs jours », « la possibilité effective pour tous les enfants français de bénéficier de l’instruction et d’accéder à la culture la plus développée, quelle que soit la situation de fortune de leurs parents, afin que les fonctions les plus hautes soient réellement accessibles à tous ceux qui auront les capacités requises pour les exercer et que soit ainsi promue une élite véritable, non de naissance mais de mérite, et constamment renouvelée par les apports populaires ».

    Tout ceci est en train de disparaitre aujourd’hui parce que les « grandes féodalités économiques et financières » ont repris la « direction de l’économie ».

    C’est ainsi que plus que jamais, il est temps de remettre en cause le pouvoir des banques privées sur l’économie en réinstaurant un système de banque nationale (c’est à dire contrôlée par les représentants de la population), des règles du genre de celle du 2 décembre 1945 en France, etc.
    Tout ceci est bien expliqué ici: http://www.solidariteetprogres.org/article6594.html

    Qu’en pensez-vous ?

Commentaires fermés.