2012, les retraites, la social-écologie, le PS : Royal éclaire le débat

Questions de société Publié le 31 mai 2010

cpolitique_sego

Hier, en fin d’après-midi, j’ai accompagné Ségolène Royal sur le plateau de France 5 où elle était l’invitée de l’émission « C Politique ». Cette émission conduite avec grand professionnalisme et pertinence par Nicolas Demorand a le mérite de laisser à l’invité le temps d’expliquer précisément sa pensée jusqu’au bout : fait assez rare dans les autres émissions politiques soumises à la cadence de la dernière dépêche AFP.

Combative, responsable, solidaire de Martine Aubry, sincère et fidèle à elle-même, Ségolène Royal a tour à tour expliqué ses prises de positions sur le dossier des retraites où elle souhaite un referendum d’initiative populaire, sur la politique de communication brutale du gouvernement, sur le Parti Socialiste, la Convention Nationale, le non-cumul des mandats et les primaires où elle dessine le dispositif gagnant qu’elle souhaite voir émerger… Autant de prises de position que je partage, notamment pour ce qui concerne la primaire dont je pense depuis toujours qu’elle doit être une clé de la victoire en 2012, une étape essentielle de la rénovation du PS, mais aussi un moment de rassemblement pour les leaders comme pour le peuple de gauche. Un grand moment d’interview politique.

Pour voir ou revoir l’intégralité de l’interview, je vous invite à cliquer sur ce lien.

Participez à la large consultation populaire sur le sujet sur les retraites sur le site http://www.desirsdavenir.org/.

Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,

13 commentaires sur 2012, les retraites, la social-écologie, le PS : Royal éclaire le débat

  1. philgi

    Tout à fait d’accord avec toi Najat quand tu dis que Demorand et son emission permet à l’autre de s’exprimer et de le laisser argumenter tout à son aise, sans un temps imparti comme c’est le cas dans le grand journal de Denisot, avec en prime l’analyse très souvent trompeuse et impertinente d’ Apathie.
    Sinon,j’ai bien aimé la prestation de Ségolène moi aussi, qui m’a paru plus determinante et convaincante que jamais (comme en 2007) pour dénoncer la mauvaise politique de Sarko, tout en énonçant ce qu’elle proposerait si elle était au pouvoir. Elle n’a rien perdu de ce pouvoir là, et bien sûr qu’il faut continuer à la soutenir quand elle s’exprime comme cela, car on sent à ce moment là une autre politique qui serait elle beaucoup plus proche de la realité quotidienne des français, qui attendent beaucoup d’un quelconque changement.
    Pour ce qui est des primaires, nous ne pouvons que laisser faire le vote des militants voire sympathisants, ce qui me paraît fort démocratique pour un aussi gros parti comme le nôtre. Ne commençons pas déjà à nous quereller alors que rien n’est encore joué.
    Par contre continuons à soutenir ses valeurs qui nous rassemblent sur ce blog, comme le dit si joliment notre chère Najat.
    Amitiés segolenistes et..fraternité, égalité, liberté,..à tous

  2. Emily

    @ Daniel,

    Je te comprends parfaitement, et il ne me viendrait jamais à l’idée de soutenir le libéral DSK plus qu’ un Sarkozy !

    Mais, même après cette très intéressante émission, il me semble qu’il ne saurait en aucun cas être question de « militer » pour DSK.

    Car Ségolène souhaite, plutôt que des querelles de personnes, qu’il y ait un projet, projet sur lequel le PS, DA,…continuent de travailler.

    Et elle ne cautionne évidemment pas n’importe quel projet : elle insiste sur « les valeurs qu’elle défend ».

    Evidemment, pour avoir une synthèse de ces valeurs (pour lesquelles nous militions déjà en 2007), il faut réécouter attentivement l’émission, pour ne pas perdre le fil de ses idées. ( C’est vrai, Ségolène n’a pas toujours l’esprit de synthèse…)

    Je cite en vrac : « croissance verte, économie-écologie, social, autrement dit sociale écologie,  » éducation, santé,… ».

    Important aussi son point de vue sur les retraites :
    -les cotisations pour les retraites dépendent…des cotisations des jeunes. Donc, il est temps de lutter contre le chômage des jeunes !
    -il faut « prendre le fric là où il y en a ». Et Ségolène désigne clairement les banques, les spéculateurs, les traders, les grosses fortunes aux niches fiscales indécentes.

    Ce projet doit être, pour elle, un nouveau choix de société pour le futur, car le capitalisme n’a laissé que des ruines…

    Etant donné la manière dont il laissé le FMI continuer à caresser les traders et autres prédateurs dans le sens du poil, je ne vois pas un DSK capable d’incarner ce grand projet humaniste.

    ( J’avoue aussi que je ne vois pas pourquoi Ségolène a cru bon en parler ?)

    Bref, un projet de société rénovée ( croissance verte, éducation, dignité, services publics,…), je suis pour.
    Et que ce projet soit porté par Ségolène, Najat,…ou…, je militerai avec un enthousiasme sincère.

  3. Gérard Eloi

    @ Rbella,

    Pour ce qui est de DSK, je suis évidemment entièrement de ton avis.
    Mais, comme je l’ai écrit dans un comm précédent, je crois que la question de ce triste sire ne se posera pas, puisque Ségolène ne s’engagera que pour un projet avec les valeurs qu’elle défend. Tout à fait incompatible avec l’envoyé de Sarkozy à Washington, puisque le rôle de son FMI est resté de rendre les riches plus riches et les pauvres plus pauvres, en continuant à pratiquer l’étatisation des pertes pour la privatisation des profits.

    Face à un programme bâti sur de saines valeurs, le DSK ( je ne comprends pas pourquoi Ségolène a eu besoin de le citer ?) est donc tout à fait disqualifié. D’ailleurs, son pote Bruno-Roger Petit vient de publier un papier plein d’amertume sur le Post…

    Bon courage, nous en avons besoin.
    Et, pour ma part, plus les années passent, plus je vieillis…Je m’étais engagé à DA pour gagner en 2007, je comptais ensuite profiter de ma retraite bien méritée…J’ai rempilé, et je suis toujours là ! Souvent las aussi, mais il faut assumer…Encore deux ans…

  4. MOZER

    @ Rbella24,

    Je ne vois aucune différence entre DSK et SARKO et si DSK est bon dans les sandages c’est grace à la droit et les médias , et il ne passera pas à gauch tous seul .
    Et je ne me tracasse pas pour ségolene parcqu’elle est le highlander des politiciens français, il faut tous simplement donné du temps au temps et parceque la route et longue….

  5. rbella24

    Bonjour à tous!
    Moi aussi j’ai eu un haut le corps en entendant le nom de DSK; mon compagnon a eu plus qu’un haut le corps.
    Ensuite, j’ai re-visionné l’interview.
    Il faut bien noter que si elle s’est « rapprochée » de Martine Aubry, elle a pris « contact » avec DSK, pour voir comment ils vont mener cette campagne.
    J’ai tiré comme première conclusion: Ségolène va se présenter aux primaires et elle veut signer un pacte de non agression avec ses concurrents avant les Primaires pour que l’on ne retombe pas dans les conflits personnels de 2007.
    Deuxièmement, elle nous oblige tous à confronter désormais les projets et les idées, et non plus les personnes.
    Par ailleurs, elle a bien balisé le terrain en parlant non pas de personnalité susceptible de gagner, mais un dispositif gagnant qui impose l’alliance arc-en-ciel: DSK acceptera-t-il cela?
    Elle définit par ailleurs les rôles de chacune: DSK est au FMI, (qu’il y reste), Aubry dirige et contrôle l’appareil(c’est son rôle), elle, Ségolène, est proche du peuple, des jeunes des cités et des banlieues, et elle a l’expérience de terrain et a le privilège d’avoir déjà affronté un ministre de l’Intérieur en exercice qui a utilisé tous les moyens de l’Etat et qui avait de son côté tous les pouvoirs(médias, argent, etc..), donc qui peut bien composer un dispositif gagnant parmi les trois?
    L’Homme de Washington? La Femme d’appareil? ou la Femme qui est capable de drainer derrière elle, sinon les appareils, mais le peuple de Gauche des campagnes, des banlieues et des cités sans compter les Républicains de progrès?
    Alors, j’ai compris que Ségolène Royal maîtrise le langage et une stratégie de l’Aikido qui consiste à utiliser la force de l’adversaire pour le déstabiliser: les Médias et les Instituts de sondages ont décidé de marginaliser Ségolène Royal et de l’exclure du jeu politique; ils se sont rangés pour le moment derrière DSK et Aubry: en se plaçant entre les deux, Ségolène Royal va obliger les Médias à, prendre en compte ses prises de parole et ses positions politiques. Le PS ne trouvera plus de prétexte pour la marginaliser elle et ses amis, qui pourront passer régulièrement dans les Médias eux aussi.
    La Bande à Aubry ne se permettra plus de faire toute seule le tour de France des fédérations en occultant l’existence de Ségolène Royal.
    Je pense que Ségo et son équipe ont bien joué et je les en félicite.
    Mais de grâce, gonflons les rangs des Désirs d’avenir pour que le dispositif gagnant soit le nôtre conduit par Ségolène Royal.
    De grâce, Najat, pas de DSK(je ne voterai jamais pour lui), pas d’accord bizarre dans notre dos. Il faut que tout se fasse dans la transparence la plus totale et en accord avec nous,, parce que notre candidate, c’est Ségolène Royal.

  6. surmely alain

    A propos d’ « intelligence politique »,

    J’ai écouté et regardé avec beaucoup d’attention la vidéo issue de l’émission politique de France 5 animée,il est vrai,par un journaliste de qualité,excellent connaisseur des débats et de la vie politiques.Ségolène Royal y est apparue,par les arguments,les informations,les démonstrations qu’elle développe,plus convainquante POLITIQUEMENT que Martine Aubry et Dominique Strauss-Khan.Elle n’est pas seulement brillante.Elle fait mouche,elle tient un vrai discours de gauche,elle démontre,elle convainc et ce avec une aisance qui laisse assez admiratif et songeur.Sur ce point très précis je ne varie pas et n’ai pas varié :je crois cette dame,avec tout le respect que je lui dois,TRES capable.Mon métier est l’enseignement(ainsi que la recherche,étant en thèse)et,c’est pourquoi,je me permets de faire mention de cette donnée concernant les qualités intellectuelles de Mme Royal.C’est un peu de « déformation professionnelle » je l’avoue mais,étant donnée l’avalanche d’insultes que Ségolène Royal continue à subir,il convient de dire ce que l’on pense,l’évidence de ce qui est.Il est question d’intelligence politique bien sûr.Sur les traits de caractère,de la personnalité,l’humeur et autres considérations sur les individus je n’ai guère plus de compétences que n’importe qui.En matière d’intelligence politique j’ai en revanche quelques compétences que je veux bien mettre à profit pour le plus grand nombre.Intelligence politique disais-je:

    1) Protection de l’enfance et des personnes atteintes de handicap :Ségolène Royal a souvent été en première ligne et a souvent défendu ces dossiers avec une constance réelle depuis ses responsabilités ministérielles jusqu’à la défense (lors de la campagne électorale de la présidentielle)d’un service public de la petite enfance.Défendre les plus vulnérables et surtout l’avenir d’une nation contre un certain eugénisme rampant et un malthusianisme obscurantiste c’est faire preuve d’une belle clairvoyance.
    2)Au moment où la démocratie française ne cesse de s’enfoncer dans des blocages de plus en plus inquiétants en matière de dialogue et de débats(pratiquement disparus)sans même parler de la montée en puissance des idéologies intégristes,racistes et fascisantes,promouvoir et illustrer la « démocratie participative » c’est faire preuve d’audace et de sens des responsabilités.
    3) Lorsque le Grenelle de l’environnement 1,2(etc…) accouche d’une souris,lorsque le réchauffement climatique n’est déjà plus qu’un vieux souvenir pour nombre de représentants des élites françaises…Ségolène Royal persiste en soutenant la construction de la voiture électrique,l’idée d’une transition écologique(le PS aussi au demeurant),la nécessité de préserver l’environnement(écosystèmes,qualité de l’eau,énergies..etc) par un développement SOUTENABLE ainsi que notre alimentation(en dégradation continuelle).Une université populaire (avant-gardiste) était d’ailleurs consacrée à cette question d’une importance capitale.
    4) La Méditerranée n’est pas seulement l’occasion de dépenser des sommes inconsidérées (somptuaires ?) qu’il n’aurait pas été malvenu d’économiser.A l’inverse de l’inutile et très coûteux sommet de l’Union pour la Méditerranée de juillet 2008 l’Université populaire consacrée à cette question essentielle pour notre avenir commun était absolument remarquable, d’une tenue intellectuelle et morale rare.Il y a là matière à tracer des perspectives,dessiner des projets qui ne peuvent naître que d’idées et d’êtres humains qui les porteront.A la lumière de la récente tragédie de Gaza les interventions de cette Université n’en gagnent que plus d’intérêt et de pertinence.
    5)Les questions sociales et plus précisément le droit à la retraite:c’est un problème de partage des richesses en premier lieu.Et Ségolène Royal se fait l’écho de ce que pensent des millions et des millions de personnes en France,avec des arguments,des chiffres,des idées clairement exposés.
    6)La crise financière vient de loin.Il y a quelques années Mme Royal demandait fermement que l’on reconsidère les frais de découvert (et autres frais bancaires)encaissés par les banques à la lumière du montant des agios comme à l’accumulation des centaines de milliers de dossiers de surendettement des ménages français.Mme Royal a vu juste bien avant les autres dirigeants politiques et du point de vue des « Français moyens » ce qui n’est pas tout à fait anecdotique.
    6)Politique internationale et démocratie:voilà une dirigeante politique occidentale qui a eu le courage et l’intelligence(excusez-moi ce terme veut dire quelque chose)de se rendre au Sénégal,à Dakar pour tenir l’admirable discours que l’on sait(après les « errements » de M.Guaino)qui nous honore du titre de Français(j’en ai été très ému…du discours) ;de nouer des liens avec le président brésilien Lula,avec la présidente argentine Cristina Fernandez de Kirchner,comprenant parfaitement que le continent latino-américain est un partenaire pour la France et riche d’enseignements politiques.C’est très clairvoyant.
    7) La politique est souvent affaire de symboles et de marqueurs idéologiques:la patrie,la nation,l’internationalisme,le justice sociale,l’égalité,la culture..etc.La retraite,dans le contexte actuel de crise profonde du travail et de l’économie,est incontestablement un marqueur très significatif.Mme Royal l’a parfaitement compris et je l’en remercie très sincèrement.Les salariés,qui n’ont que leur travail pour seule richesse ici-bas,savent fort bien que de l’argent il y en a,que les inégalités sont devenues insolentes et que le « système dominant » n’a fait que les renforcer.Pas besoin d’expertise pour les en convaincre et nombreux sont prêts à marcher à nouveau pour le faire savoir.

    La politique est au plus mal en France depuis 10/15 ans et les causes en sont nombreuses.La gauche ne parvient pas à revenir au pouvoir national depuis 1995.Ce ne serait pas une perte de temps de comprendre exactement pourquoi.Ce que je sais c’est que tout ce que j’ai lu et entendu sur le site « désir d’avenir »(concept on ne peut plus pertinent)était inspiré par la justice sociale(ou la justice tout court),la volonté de construire du neuf et la ferme intention de relever les défis nationaux et internationaux auxquels nous sommes confrontés.Vous participez incontestablement à la renaissance de la politique en France et cette créativité grandit,fortifie et redonne de l’espoir.Quant à l’intelligence politique évoquée plus haut que l’on démontre le contraire!

  7. Gérard Eloi

    @ Daniel,

    Je te comprends parfaitement, et il ne me viendrait jamais à l’idée de soutenir le libéral DSK plus qu’ un Sarkozy !

    Mais, même après cette très intéressante émission, il me semble qu’il ne saurait en aucun cas être question de « militer » pour DSK.

    Car Ségolène souhaite, plutôt que des querelles de personnes, qu’il y ait un projet, projet sur lequel le PS, DA,…continuent de travailler.

    Et elle ne cautionne évidemment pas n’importe quel projet : elle insiste sur « les valeurs qu’elle défend ».

    Evidemment, pour avoir une synthèse de ces valeurs (pour lesquelles nous militions déjà en 2007), il faut réécouter attentivement l’émission, pour ne pas perdre le fil de ses idées. ( C’est vrai, Ségolène n’a pas toujours l’esprit de synthèse…)

    Je cite en vrac : « croissance verte, économie-écologie, social, autrement dit sociale écologie,  » éducation, santé,… ».

    Important aussi son point de vue sur les retraites :
    -les cotisations pour les retraites dépendent…des cotisations des jeunes. Donc, il est temps de lutter contre le chômage des jeunes !
    -il faut « prendre le fric là où il y en a ». Et Ségolène désigne clairement les banques, les spéculateurs, les traders, les grosses fortunes aux niches fiscales indécentes.

    Ce projet doit être, pour elle, un nouveau choix de société pour le futur, car le capitalisme n’a laissé que des ruines…

    Etant donné la manière dont il laissé le FMI continuer à caresser les traders et autres prédateurs dans le sens du poil, je ne vois pas un DSK capable d’incarner ce grand projet humaniste.

    ( J’avoue aussi que je ne vois pas pourquoi Ségolène a cru bon en parler ?)

    Bref, un projet de société rénovée ( croissance verte, éducation, dignité, services publics,…), je suis pour.
    Et que ce projet soit porté par Ségolène, Najat,…ou…, je militerai avec un enthousiasme sincère.

  8. HEURTAULT Daniel

    J’ai bien apprécié sa prestation. Mais j’ai été un peu dérouté par son explication sur les primaires quand elle a parlé d’un choix concerté avec Aubry, DSK et elle. Pour moi les primaires doivent se dérouler comme les militants l’auront décidé….
    Je me vois mal défendre la candidature de DSK!

  9. Gérard Eloi

    @ Olivier,

    Je suis de l’avis de Cécile : il ne s’agit pas de « laisser tomber ».
    Il s’agit en priorité de s’engager aux valeurs du programme.

  10. Cécile

    Personnellement je n’ai pas eu la même impression, je ne pense pas qu’elle laisse « tomber » car quelque chose de plus important est en train de naître et pour elle faire gagner la gauche c’est le plus important à ses yeux, (en candidate ou aux cotés de celui ou celle qui sera choisi aux primaires…)
    mais quoi qu’il en soit ce combat de reconquête ne se mènera pas sans elle …
    Cela démontre combien elle est une femme d’Honneur et une Grande de ce monde qui travaille et avance…

  11. Annie

    Mais non, elle ne laisse pas tomber, au contraire, elle revient, et son intervention est une réussite. Par contre, son entente à trois avec Aubry et DSK, je n’y crois pas vraiment. Quand on est trois, il y en a souvent deux qui s’allient contre l’autre.

  12. Olivier

    Excellente prestation de Mme Royal qui a été pugnace et combattive. En revanche, déception quant à sa candidature, j’ai l’impression qu’elle laisse tomber alors que ce sont les primaires qui doivent départager les candidats et non les candidats entre eux.

Commentaires fermés.