Bravo aux championnes de l’Olympique Lyonnais !

Droits des femmes Publié le 3 juin 2012

Capture d’écran 2012-06-03 à 12.15.29 Najat Vallaud-Belkacem a eu le plaisir de recevoir le dimanche 3 juin 2012, les championnes de l’Olympique Lyonnais avec Jean-Michel Aulas, au Ministère des Droits des femmes. Dans une ambiance aussi chaleureuse que victorieuse, la Ministre a tenu à féliciter les joueuses pour leur triple exploit : « C’est toute la France qui découvre aujourd’hui ce que représente le football féminin. Grâce à elles, on peut un peu plus qu’hier, conjuguer au féminin des mots comme attaquantes, meneuse de jeu, defenseuse ! Elles libèrent une énergie extraordinaire, elles libèrent les esprits de nombreux stéréotypes et de blocages ! »

Allocution de Najat Vallaud-Belkacem

Ministre des Droits des femmes, porte parole du Gouvernement

Réception de l’équipe OL féminin au Ministère

Dimanche 3 juin 2012 / 11h30

__

Monsieur le Président, Cher Jean-Michel, (Aulas)

Chère Sonia (Bonpastor, capitaine)

Madame la Directrice Générale Adjointe, Chère Valérie (Bernis, gdf-suez)

Mesdames les joueuses,

Monsieur l’entraîneur, Cher Patrice (Lair)

Mesdames, Messieurs les membres de l’équipe technique,

Chers Amis,

Avec votre magnifique victoire sportive d’hier soir contre Juvisy, vous vivez un moment de bonheur sportif et personnel exceptionnel ; avec votre triplé en Coupe de la Ligue, en Ligue des Champions, et maintenant, en Championnat de France, nous vivons tous un moment historique dans le football français, un moment rare, aussi, pour le sport français, et sans doute une première qui je l’espère suivie de nombreuses victoires éclatantes, pour le sport féminin tout court.

La Lyonnaise que je suis ne pouvait rester indifférente à ce triple exploit.

L’amie de l’Olympique Lyonnais que je suis aussi ne pouvait rester éloignée de cet instant phare pour tout le club.

La Ministre des Droits des Femmes que je suis depuis quelques jours avait le devoir, enfin, de vous exprimer immédiatement les félicitations les plus chaleureuses pour ce que vous avez accompli, pour ce que vous incarnez désormais dans toute la société française.

Bien sûr, pour vous, la reconnaissance est avant tout sportive, car c’est sur ce terrain et sur ce terrain seulement que vous avez engagé le meilleur de vous-mêmes : c’est par vos qualités, vos valeurs et votre parcours sportifs que vous êtes aujourd’hui de très grandes championnes. 6 fois championnes de France d’affilée, deux ligues des champions remportées coup sur coup : que dire de plus qu’un immense bravo, et vous dire tout le respect que cela nous inspire à toutes et tous ?

119 buts marqués, et 3 buts encaissés dans toute la saison : ah ! Si je pouvais finir moi aussi ma première année de responsabilités avec un tel bilan, je signerais tout de suite !

Je tiens à le dire tout de suite : Madame la Ministre des Sports aurait aimé être parmi nous ce matin et m’a demandé de vous transmettre toutes ses félicitations, Monsieur le Sénateur Maire de Lyon également, et je crois qu’il saura vous exprimer la reconnaissance de notre ville, très vite.

Le calendrier politique est malheureusement aussi strict que le calendrier sportif d’un Championnat, et il y a des combats démocratiques devant lesquels on ne peut pas se dérober, la campagne pour donner une majorité au gouvernement bat son plein, et chacun est à la rencontre des électeurs, loin de Paris…  Nous sommes, nous aussi, au Gouvernement, une équipe solidaire, chacun à son poste, et disons que ce week-end, il y a beaucoup de monde dans la surface de réparation car nous jouons, d’une certaine manière, notre maintien en première division de la politique française…

Mais, sachez-le, si j’ai tenu à vous recevoir ici, c’est parce que vous incarnez désormais un peu plus que d’immenses athlètes et d’artistes du ballon rond : vous êtes aussi des symboles pour toutes les femmes – et tous les hommes – qui pensent encore que certaines activités sont interdites aux femmes, ou qu’elles ne sauraient jouer qu’un rôle mineur, anecdotique !

Vous faites ce matin la Une du Progrès, la Une du cahier sports, et l’Equipe vous rend un hommage appuyé : c’est toute la France qui vous regarde avec admiration aujourd’hui, c’est toute la France qui découvre aujourd’hui ce que représente le football féminin, et je pense à toutes les petites filles qui se disent : on a le droit de faire ça ! Nous aussi, nous pouvons aller jusqu’au bout de nos rêves en repoussant les frontières de ce que la société attend de nous…

Toutes ne seront pas, demain, des footballeuses ou des sportives, mais votre exemple les aideront à se dire que tout est possible, aucun métier, aucune gloire, aucun exploit ne leur est interdit !

Votre aventure collective dans une équipe qui se construit et se serre les coudes dans la solidarité depuis près de quatre ans, votre aventure collective dans un sport encore perçu comme très masculin pour faire reconnaître votre talent, est une aventure collective qui a du sens dans notre société.

Sarah, Céline, Wendie, Laura, Corinne, Sabrina, Aurélie, Amandine, Shirley, Rosana, Lara, Camille, Louisa, Lotta, Elodie, les deux Sandrine, Eugénie, Sonia… j’espère que n’oublie personne : vous êtes désormais des symboles et des ambassadrices pour toutes les femmes qui voudront affirmer leur droit de vivre leur vie et leur passion jusqu’au bout, sans se préoccuper de savoir si, oui ou non, la société est prête ; elles le feront , elles gagneront, et la société s’adaptera, changera et deviendra plus égalitaire !

Car si vous êtes ici aujourd’hui, sous les feux des projecteurs, c’est parce que des générations de femmes et d’hommes, avant vous, avant moi, ont mené le combat pour l’égalité, mené le combat pour les droits des femmes, le combat pour avoir toute leur place dans la société.

On le sait pour tous les métiers qui leur ont longtemps été interdits – presque tous les métiers d’ailleurs – on le sait peut-être moins pour le sport. Même si les choses progressent : il y 40 ans, 9% des femmes pratiquaient un sport, elles sont aujourd’hui près de 90%… même si un tiers seulement des licenciés en club sont des femmes.

Faire du sport est un droit reconnu et défendu par l’ONU et l’UNESCO au plan international, faire en sorte que les femmes soient à l’égal des hommes dans le sport est une priorité du Comité Olympique, et de toutes les instances sportives internationales.

Mais les clichés ont la vie dure : seules des championnes comme vous peuvent les abattre, et faire plier les lieux communs les plus enracinés dans les esprits. Rappelons que seules une dizaine de femmes dirigent une fédération sportive sur presque 120 dirigeants, et que pas une seule femme ne siège dans les 31 fédérations du Comité Nationale Olympique dirigé par des hommes depuis 1894 !

Vous savez ce que la République attend de vous dans les prochaines années, quand vous quitterez les terrains, et qu’il vous faudra trouver une autre forme d’engagement pour le sport féminin : prendre vos responsabilités avec d’autres compétences que vous avez aussi à l’égal des hommes, dans un monde encore très masculin… Valérie Bernis qui est à mes côtés doit en savoir quelque chose…

Jean-Michel, ne t’inquiète pas, ce n’est pas pour demain matin, mais rêvons ensemble qu’un jour, et faisons tout pour que ce soit une possibilité réelle, le club soit dirigé par une femme !  Quant à l’égalité salariale entre les joueurs et les joueuses, c’est important, mais nous saurons y venir quand nous aurons abordé la question ailleurs, pour les millions de femmes qui sont aujourd’hui dans la grande difficulté.

Les dirigeants du monde du sport, les médias, les sponsors, les politiques et responsables publics et l’opinion suivront ils finiront par s’incliner devant l’évidence que vous leur mettez sous les yeux, comme c’est déjà le cas, sans doute, pour le tennis ; l’athlétisme ou l’escrime parmi tant d’autres disciplines sportives dans lesquelles de grandes championnes ont montré qu’elles faisaient jeu égales avec leurs homologues masculins.

Je veux aussi insister pour dire qu’au-delà du sport professionnel de très haut niveau, il y a surtout l’ensemble de ce que votre exploit va permettre dans toutes les écoles de France, sur tous les gazons des clubs dans les quartiers de toutes nos villes : vous êtes en train de libérer une énergie extraordinaire, de libérer les esprits de nombreux stéréotypes et de blocages chez tous les parents, chez tous les animateurs, et chez tous les jeunes.

Réussir et s’épanouir dans le sport qu’on aime, c’est ouvrir la porte à la réussite et à l’épanouissement dans tous les domaines de la vie : l’école, les études, un métier, une émancipation de soi en dépit de tous les préjugés.

On commence par marquer des buts le dimanche matin pour le plaisir, et on finit par penser au fond de soi qu’on pourrait réussir ailleurs, et faire le métier de ses rêves, même si on croit qu’il est réservé aux hommes.

C’est ça la magie de votre triple victoire !  C’est ça que je voudrais voir tous les jours dans ce Ministère : des femmes qui enfoncent les portes des lieux interdits aux femmes par la seule force de leur passion, de leur talent et de leur volonté.

Voilà, je ne veux pas être trop longue : je voulais vous dire ma fierté de Lyonnaise, ma fierté de Ministre au nom de la République, ma fierté pour notre pays aussi qui doit, je le dis souvent, redevenir une nation phare pour le droit des femmes dans le monde.

Il y a trop de pays dans lesquels tout cela est encore impossible : je compte sur vous pour m’accompagner dans cette longue marche vers l’exemplarité de la France pour le respect des droits de l’Homme, l’égalité entre les sexes, et l’émancipation de tous : vous avez un message à porter, des valeurs à défendre.

Le socle de vos valeurs sportives seront essentielles : ce qui vous a permis de réaliser l’exploit dans vos vies personnelles comme dans votre carrière de joueuses est ce que nous avons de plus précieux pour progresser tous ensemble, dans tous les domaines.

Permettez-moi, quand même, de rendre hommage au Président du Club et à travers lui à tout le groupe OL ainsi qu’aux dirigeants du foot français pour ce qu’ils ont rendu possible : je sais que c’est un engagement de tous les jours, un vrai combat aussi, dans un monde ultra compétitif qui ne laisse pas beaucoup de place pour autre chose que la victoire à tout prix, celle qui se voit et qui permet d’avancer à long terme. Les enjeux sont immenses, et malgré tout, je sais ce que vous faites pour les jeunes dans les quartiers, ce que vous faites à l’international avec la Fondation OL, ce que vous faites pour que les femmes soient au premier rang de la vie du club.

Vous me trouverez toujours à vos côtés : nous avons un Président de la République très engagé sur ce plan, et qui, du reste, est un passionné de football, nous pouvons nous dire que tous les espoirs sont permis, y compris dans le foot féminin.

Je rêve déjà du jour où nous nous retrouverons au Grand Stade Lumière : je serai attentive à ce que nous soyons présentes en force, ce jour-là aussi !

Merci, bravo, et longue route à vous !

5 commentaires sur Bravo aux championnes de l’Olympique Lyonnais !

  1. Pingback: Juvisy-OL, le web s’anime: « l’exemple » Lyonnais | Foot d'Elles

  2. Tanguy COHEN

    Pardonnez-moi d’emprunter ce moyen détourné pour m’adresser à Mme Vallaud-Belkacem. Les personnes qui gèrent ce blog pourrons peut-être lui transmettre ce message:
    Journaliste à La Provence pour l’édition des Alpes j’ai réalisé recemment l’itw politique d’un candidat FN aux législatives, m Diedrich dans la 2e du 04. Ce dernier, s’attaquant à la double nationalité, s’en est pris à mme Belkacem en posant cette question stupide: « Que ferait-elle en cas de guerre avec le Maroc. Quel pays choisirait-elle? » Certains diront que le niveau de l’attaque ne mérite pas qu’on s’y attarde. Moi je pense qu’il est de notre devoir de journaliste et de politique de ne pas laisser dire ce genre de chose. Si mme Belkacem acceptait de réagir cela permettrait de remettre les choses à leur place.

  3. Jean Louis PRIME

    Je viens d’ecrire un long commentaire qui ne se publie pas. En esperant que vous le retrouverer

    Bien à vous

  4. Jean Louis PRIME

    Madame la mInistre
    Bonjour Najat

    Je partage le point de vue de Cecile quand à la qualité de votre discours et je vous remercie d’avoir ainsi honorer le foot féminin que pour ma part je suis depuis plus d’un an, mais avec difficulté tant les retransmissions de match sont rares. Il me semble en effet, que seule la chaîne Direct 8 a fait le pari du football féminin. Je pense que les autres chaînes font une grave erreur, car c’est un spectacle fort agréable à regarder, le sport reprenant le dessus sur l’agressivité excessive que l’on peut hélas constater dans le foot des hommes.

    J’espère que vous aurez également l’occasion d’honorer l’équipe de France féminine parmi laquelle on trouve d’ailleurs beaucoup de joueuses lyonnaises. Je pense en particulier à celles qui ne sont pas professionnelles et qui doivent assurer à la fois une activité professionnelle pour vivre, et consacrer le reste de leur temps à l’entrainement. On est loin des millionnaires du foot masculin. Je pense que le football est le plus grand chantier de l’égalité salariale entre les hommes et les femmes, celui où il est impossible de ne pas avoir de résultats probants, tellement la portée symbolique d’un tel changement serait grande, et porteuse d’espoir dans toute la société.

    Je vous remercie pour le dynamisme qui caractérise vôtre action. Il y a une vraie femme de gauche au ministère des droits de la femme. Qu’on se le dise !

    Bien à vous

  5. Cecile

    Quel beau discours Najat !
    En plus du courage que tu donnes a toutes les femmes c’est une immense joie de te voir si bien entourée en ce beau jour de la fête de toutes les mamans !
    Bonne journée !
    Je te suis…

Commentaires fermés.