Conférence de RIO + 20 : Placer les femmes au cœur du développement durable

Droits des femmes Publié le 20 juin 2012

A l’occasion de la Conférence des Nations-Unies sur le développement durable qui se tient actuellement à Rio de Janeiro au Brésil, la Ministre des droits des femmes, Porte-parole du Gouvernement, Mme Najat VALLAUD-BELKACEM, souhaite rappeler l’importance de l’égalité femmes-hommes et du pilier social du développement durable comme condition d’un développement inclusif et équitable. Elle salue en particulier la tenue du « Sommet des femmes leaders » qui se réunira ce jeudi 21 juin sous l’égide d’ONU Femmes et de sa Directrice générale, Mme Michèle Bachelet. La construction de l’égalité entre les hommes et les femmes est en effet une condition essentielle pour bâtir un mode respectueux de
l’environnement et qui favorise le développement humain.

Les femmes sont des actrices incontournables du développement durable. Or, elles sont trop souvent absentes des espaces décisionnels et sont exclues de la définition des politiques environnementales et de développement durable. La ministre des Droits des
femmes, Porte-parole du Gouvernement, souligne la nécessité de repenser la gouvernance mondiale en matière de développement, de soutenir l’accès des femmes aux espaces décisionnels politiques et économiques à tous les niveaux. Elle soutient la mise en place de politiques de parité qui permettront une représentation équilibrée des femmes et des hommes dans les organes de gestion du développement durable, dans les viviers d’experts nationaux et internationaux et dans les délégations nationales chargées de négocier les textes internationaux La France a beaucoup milité en ce sens et continuera à le faire dans toutes les instances internationales traitant de ces sujets.

Plus largement, elle rappelle son engagement universaliste en faveur du respect et de la défense des droits des femmes et notamment des droits sexuels et reproductifs Elle entend être particulièrement active s’agissant du respect et de la réaffirmation des engagements pris dans le cadre des conventions internationales en matière d’égalité femmes-hommes, et notamment des Plan d’Action du Caire sur la population et le
développement et de Pékin sur l’autonomisation des femmes et le développement de la lutte contre toute les discriminations à l’égard des femmes et de toute les formes de violences faites aux femmes.

Quelques chiffres clés :
http://www.unwomen.org/the-united-nations-conference-on-sustainable-development-rio20/facts-and-figures/

2 commentaires sur Conférence de RIO + 20 : Placer les femmes au cœur du développement durable

  1. Chris7

    Bonjour à tous et à toutes,

    Source: http://www.maxisciences.com

    Des milliers de femmes appartenant à trente mouvements sociaux et paysans ont défilé hier matin à Rio pour manifester contre « l’économie verte » prônée au sommet de l’ONU sur le développement durable Rio+20.

    C’est en direction de l’Aterro do Flamengo où se déroule le Sommet des peuples, organisé par la société civile en marge du sommet de l’ONU sur le développement durable Rio+20 que des milliers de femmes ont parcouru lundi plusieurs kilomètres. Celles-ci arboraient une grande banderole de Via Campesina, le mouvement international paysan, sur laquelle était inscrit « Les peuples sont contre la marchandisation de la nature ». En effet, pour les militants du sommet des peuples « l’économie verte » est un terme « trompeur » pour désigner une autre étape d’accumulation capitaliste, après la faillite du modèle actuel.

    Un camion laissait d’ailleurs entendre : « Cette marche est une marche de femmes de la ville et de la campagne contre cette farce qu’est Rio+20 !. Non au capitalisme vert ! Oui à l’économie solidaire, oui à la souveraineté populaire ! ». « On est dans la rue pour donner de la visibilité à notre lutte mondiale pour la fin de la violence contre les femmes, la paix et la démilitarisation, l’accès aux biens communs et l’autonomie économique des femmes. Au Brésil s’ajoute la lutte pour la dépénalisation de l’avortement », a expliqué à l’AFP, Célia Alldridge du secrétariat de la Marche des femmes.

    Dans l’après-midi des centaines d’écologistes ont pris la relève pour manifester dans le centre-ville devant le siège de la Banque nationale de développement (BNDES) et celui de Petrobras, le géant pétrolier. Les militants dénoncent la « marche arrière » opérée par le gouvernement brésilien de la présidente Dilma Rousseff en matière de protection de l’environnement.

    En effet, en mai dernier, le Parlement a voté l’assouplissement de la loi de protection des forêts réclamée par le puissant secteur de l’agroalimentaire. Mme Rousseff a mis un veto partiel jugé « insuffisant » par les manifestants. Greenpeace estime pour sa part qu’avec ce nouveau code forestier on revient « à un niveau législatif de protection des forêts des années 30 ».

  2. Chris7

    Bonjour à tous et à toutes,
    Suite au commentaire à propos de la crise qui arrive .
    http://www.najat-vallaud-belkacem.com/2012/06/14/zoom-sur-le-projet-de-loi-sur-le-harcelement-sexuel/

    Communiqué public GEAB N°66 (18 juin 2012)

    1. Récession globale (plus aucun moteur de croissance nulle part / fin du mythe de la « reprise US ») (5)
    2. Insolvabilité croissante et partiellement reconnue comme telle désormais de l’ensemble du système bancaire et financier occidental
    3. Fragilité croissante des actifs financiers clés comme les dettes souveraines, l’immobilier et les CDS à la base des bilans des grandes banques mondiales
    4. Chute du commerce international (6)
    5. Tensions géopolitiques (notamment au Moyen-Orient) approchant du point d’explosion régionale
    6. Blocage géopolitique global durable à l’ONU
    7. Effondrement rapide de tout le système occidental de retraites par capitalisation (7)
    8. Fractures politiques croissantes au sein des puissances « monolithiques » mondiales (USA, Chine, Russie)
    9. Absence de solutions « miracles », comme en 2008/2009, du fait de l’impuissance croissante de plusieurs grandes banques centrales occidentales (FED, BoE, BoJ) et de l’endettement des Etats
    10. Crédibilité en chute libre pour tous les Etats devant assumer la double charge d’un endettement public et d’un endettement privé excessifs
    11. Incapacité à maîtriser/ralentir la progression du chômage de masse et de longue durée
    12. Echecs des politiques de stimulus monétaristes et financiers comme des politiques d’austérité « pure »
    13. Inefficacité désormais quasi-systématique des enceintes internationales alternatives ou récentes, G20, G8, Rio+20, OMC, … sur tous les thèmes-clés de ce qui n’est plus en fait un agenda mondial (8) faute de consensus : économie, finance, environnement, résolution de conflits, lutte contre la pauvreté, …
    ______________________________

    LES BANQUES FRANÇAISES SONT EN MANQUES DE LIQUIDITÉS
    ______________________________
    Air France: 5.122 emplois supprimés
    Conforama: La suppression de 288 postes

    TF1 pourrait supprimer 300 emplois
    SFR: Vers la suppression de 800 emplois
    Nokia lance un nouveau plan d’économies avec suppression de 10.000 emplois
    RUAG supprime 62 emplois dans son unité d’affaires Land Systems
    HP Supprime 27 000 emplois dans le monde
    Carrefour:3000 suppressions de postes en France
    Jet aviation supprime 250 emplois à l’EuroAiport
    MERCK KGAA : va supprimer 267 emplois en France

    …etc.
    ‎http://www.lyonmag.com/article/40551/plans-sociaux-suppression-d-emplois-rhone-alpes-ne-sera-pas-epargnee
    Olympus va supprimer 2.700 emplois
    Le groupe pharmaceutique Teva va supprimer jusqu’à 258 emplois en France
    Obernai : Supra supprime 96 emplois

    Le Crédit Agricole supprime 254 emplois dans le crédit à la consommation
    Hewlett-Packard supprime 27000 emplois malgré des bénéfices
    la banque UBP supprime une centaine de postes
    La Poste prévoit des suppressions d’emplois supplémentaires
    Le fabricant de véhicules militaires Mowag biffera d’ici à la fin de l’année 270 postes sur 900.
    Plus de 600 emplois supprimés chez PSA
    Renesas pourrait supprimer 10.000 emplois
    ..etc



Commentaires fermés.