Visite un centre d’hébergement et de réinsertion sociale pour les femmes de l’Ardèche

Droits des femmes Presse Publié le 30 juin 2012

Capture d’écran 2012-06-30 à 13.09.43

En Ardèche, le 29 juin, la ministre des Droits des femmes a souhaité visiter un centre d’hébergement et de réinsertion sociale pour les femmes de l’Ardèche.

La Dauphiné libéré était présent lors de cette rencontre :

Journée ardéchoise hier pour la ministre du Droit des femmes et porte-parole du Gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem. Après une rencontre au Teil (lire ci-dessous), la ministre s’est rendue à la mi-journée au centre d’hébergement et de réinsertion sociale spécialisée du “Grand Saint-Jean” à Saint-Péray.

Un centre unique en France qui accueille huit femmes – souffrant d’alcoolisme et en grande difficulté sociales – et leurs enfants de moins de 6 ans qui sont scolarisés dans les écoles de Saint-Péray. Outre cet accueil de femmes alcoolo-dépendantes, le centre propose un accueil d’urgences pour les femmes victimes de violence conjugales avec ou sans enfants.

Ne pas couper le lien familial

La ministre a souhaité dialoguer avec les résidentes en toute discrétion. À la sortie de cette entrevue « émouvante et intense » aux dires de la ministre, Najat Vallaud-Belkacem a constaté « cette similitude entre tous les témoignages, où la violence est la résultante de l’alcoolisme », cette tendance à « culpabiliser les femmes et à les considérer comme étant de mauvaises mères ».

La ministre a dit tout son intérêt pour cette structure saint-pérollaise, très originale, qui « vise à reconstruire l’estime de soi sans couper le lien familial avec les enfants. Cette expérimentation est exemplaire et permet aux femmes de retrouver des joies simples dans ce cadre de nature où l’on peut découvrir le jardinage, la randonnée pédestre et reconstruire sa vie. » En se rendant sur place, Najat Vallaud-Belkacem a ainsi pu mesurer tout l’impact du dispositif pour, peut-être, le reproduire ailleurs en France.
« Il serait coupable de malmener ce centre »

Consciente du dévouement de tout le personnel de ce CHRS, la ministre a déclaré tout son soutien aux responsables de la structure, le président Olivier Chastagnaret et la directrice Martine Finiels, qui doivent faire face à des difficultés financières. « Il serait coupable de réduire ce centre, de le malmener », a déclaré la ministre.

Pour découvrir ce centre d’hébergement tout particulier, la ministre a été accueillie par le député de la circonscription Olivier Dussopt, le maire de Saint-Péray Jean-Paul Lasbroas et son adjointe et conseillère régionale Valérie Malavieille qui lui ont offert deux souvenirs de Saint-Péray : son incontournable vin blanc et des copeaux de Malavieille.

En marge de cette visite ministérielle, les groupes de l’opposition régionale et départementale de la droite et du centre se sont émus, dans un communiqué de presse, de ne pas avoir été invités. Les élus réaffirment « leur légitimité à représenter les habitants de l’Ardèche et à participer à l’accueil républicain réservé aux membres du Gouvernement. »