Une condamnation regrettable des trois jeunes femmes du groupe punk rock féministe Pussy Riot

Droits des femmes Publié le 17 août 2012

Capture d’écran 2012-08-17 à 20.44.58La ministre des droits des femmes, porte-parole du Gouvernement, regrette profondément la décision rendue par le tribunal de de Khamovnitcheski condamnant pour « hooliganisme » et « incitation à la haine religieuse » les trois jeunes femmes Nadejda Tolokonnikova, Maria Alekhina et Ekaterina Samoutsevitch, toutes trois membres du groupe punk féministe Pussy Riot.

Cette condamnation sanctionne trois jeunes femmes dont le tort est d’avoir chanté en février une « prière punk » dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou. A travers cette sentence, c’est la liberté de création et la liberté d’expression qui se trouvent remises en cause.

Tout en espérant que les voies d’appel permettront de revenir sur cette sanction, la ministre des droits des femmes, porte-parole du Gouvernement, rappelle l’attachement de la France à la liberté d’expression, valeur essentielle de nos démocraties.

12 commentaires sur Une condamnation regrettable des trois jeunes femmes du groupe punk rock féministe Pussy Riot

  1. Stéphane

    Pas le choix il fallait condamner ou au minimum réagir et c’est ce qui a été fait et on a eu le service minimum, politique internationale oblige!

  2. Elena de Moscou

    Tout à fait, Charles. Il faut manifester. Passez aux actes de soutien alors – mettez aussi le poulet dans votre vagin devant l’Elysée comme l’ont fait Pussy Riot dans un endroit public! Cela sera une vrai liberté d’expression (sans parler du Code pénal).

  3. Elena de Moscou

    Tout à fait, Charles! Il faut que Mme Belkacem montre un exemple et passe aux actes de soutien de ses chouchous – qu’elle introduise devant L’Elysée le poulet dans son vagin – exactement comme l’ont fait Pussy Riot dans un lieu public. Cela sera un vrai soutien, une vraie solidarité et un vrai exemple de la liberté d’expression! Vous pouvez aussi manifester un peu près de même façon dans un endroit public (je ne parle pas du Code Pénal).

  4. charles ramain

    bonjour
    cette condamnation montre bien que ce pays est encor loin du processus démocratique
    la réprobation c’est exprimé de toutes les parties du monde…sans s’ingérer dans les affaires internes de la Russie et de l’Eglise
    orthodoxe je pense que la France a à s’activer via son embassade!!!!
    cordialement

  5. Elena de Moscou

    Mme Belkacem fera mieux de défendre et de respecter les sentiments religieux des croyants déjà dans son pays, autant musulmans que chrétiens.

  6. Elena de Moscou

    A Patrice – il n’y avait pas de création comme il y a la tentative de présenter cette affaire. Il y avait des grossièretés et des injures à l’égard de ceux qui ont été à l’église. Il semblerait que pour Mme Belkacem c’est de la création si quelqu’un va traiter de m…e (un des mots utilisés pendant la « prière punk ») ses parents pendant la prière à la mosquée. Ou encore mieux – mettre le poulet dans le vagin (action précédente de Pussy Riot). Je pense que pour rester logique Mme Belkacem doit saluer ardemment les actions ci-dessus à l’égard de ses parents pendant leur prière. Mais si selon Mme Belkacem c’est bien fait pour ses parents pourquoi elle pense qu’il faut tolérer les actions pareilles pendant la messe à l’église chrétienne?

  7. patrice

    la question reste : peut on enfermer des personnes ( h ou f ) pour leurs créations , pour leurs cas cela vaut il 2 ans par personnes , en sachant qu’elles ne seront pas dans le luxe des prisons françaises…..

  8. Gérard Eloi

    @ Arnaud,

    Une idée des paroles :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Pussy_Riot

    @ Elena,

    On peut trouver l’endroit de la prestation déplacé, mais il n’y a aucun rapport avec ta comparaison d’uriner dans une église ou une mosquée ! (NB : et Depardieu n’a pas eu 2 ans de bagne quand il a uriné dans l’avion !)

    Le chant, « Ste Marie, deviens féministe, chasse Poutine », peut être considéré comme révolutionnaire. Mais la condamnation au bagne est, visiblement disproportionnée : les chanteuses n’ont même pas appelé le peuple aux armes,… seulement Ste Marie ! Alors, il y a opposition au régime de Poutine, bien sûr, mais opposition non armée. Réprimer ainsi ce fait condamne à deux ans de bagne un « délit d’opinion ». Ce qui caractérise un régime dictatorial.

    Prestation dans l’église = lieu mal choisi, on pourrait dire « envahissement »,…Mais, de nouveau, sans violence ni dégâts. Donc, au maximum, un blâme, ou une interdiction d’église, comme existe l’interdiction de stade pour certains vrais hooligans.

  9. Elena de Moscou

    Intéressant, quelle sera la réaction de cette ministre si en France certaines femmes commencent à uriner dans les églises catholiques ainsi que sur les tapis dans les mosquées pendant la prière des parents de cette ministre?
    P.S. La chanson punk a insulté la religion.

  10. Henricles

    Bravo madame la ministre des droits des femmes et porte-parole.
    Le régime de monsieur Poutine est, d’un point de vue français détestable.
    Merci, chère Najat de votre position officielle

  11. arnaud

    bonjour,quelles sont les paroles de la chanson en francais ??? est ce des paroles religieuses sur fond de musique punk ?? ou un chant punk sans relation avec la religion ??

Commentaires fermés.