Françoise Collin, l’association de la philosophie et du féminisme

Droits des femmes Publié le 4 septembre 2012

Capture d’écran 2012-09-05 à 02.14.15J’ai appris cet après-midi la mort de l’essayiste, philosophe et féministe d’origine belge, Françoies Collin. Elle fut la fondatrice des Cahiers du GRIF – groupe d’initiatives féministe- , travaillant sur le « différend des sexes » comme elle aimait le décrire. Cette femme de convictions a beaucoup apporté à la pensée grâce à ses publications en imposant la liberté de ton et la liberté du débat.

Ses cahiers, à retrouver en version numérisées par ici (http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/revue/grif), sont des documents importants pour comprendre la pensée féministe depuis ses premiers balbutiements dans les années 70 jusqu’à son institutionnalisation grâce aux « études de genre ».

Nous perdons aujourd’hui une actrice engagée de la marche vers l’égalité entre les femmes et les hommes. Une marche que nous poursuivrons avec élan.

Un commentaire sur Françoise Collin, l’association de la philosophie et du féminisme

  1. Jean Louis PRIME

    Madame la Ministre
    Bonsoir Najat

    C’est vraiement passionnant ces cahiers merci de nous faire connaître les travaux de Françoise Collin. Je retiens une phrase de son texte « feminité et féminitude » :
    « être feministe c’est inévitablement une autre socièté »
    Les femmes de ce pays attendent toute que vous construisiez cette autre socièté.
    Je pense que c’est également vôtre souhait et que vous y mettrez toute vôtre énergie.

    Bien à vous

Commentaires fermés.