« Le changement, ça se construit »

Porte-parolat Publié le 5 septembre 2012

Capture d’écran 2012-09-05 à 09.33.06Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement, interrogée mercredi par RTL sur la baisse de popularité de l’exécutif dans le sondages, a répondu que le changement « se construit ».

Est-ce le résultat d’une sous-estimation de la gravité de la crise ? « Non, loin de là », a répondu la ministre. « Ce serait bien la première fois qu’on nous ferait le reproche de n’avoir pas suffisamment dit combien la situation de la France était grave » et « avait souffert de la présidence précédente ».

« Pendant toute la campagne présidentielle nous n’avons cessé de rappeler que nous avions un taux d’endettement, un manque de compétitivité de nos entreprises, un délitement de notre éducation tellement graves qu’il fallait prendre des mesures structurelles pour réformer le pays », a-t-elle dit. »La situation de fait est grave, c’est vrai, et les Français, bien qu’ils aient conscience depuis trois mois que les choses évoluent très positivement », sont « impatients de voir le changement », a-t-elle poursuivi

2 commentaires sur « Le changement, ça se construit »

Commentaires fermés.