La pauvreté se conjugue au féminin: mon communiqué à la presse.

Droits des femmes Presse Publié le 11 novembre 2012

Le rapport publié cette semaine par le Secours Catholique montre que depuis dix ans, le visage de la pauvreté s’est sensiblement féminisé. Il confirme que les femmes subissent particulièrement la crise. Cumulant insuffisance de revenu et isolement, ces familles subissent une pauvreté durable.

Cette situation que soulignent d’autres associations est le reflet de 10 ans d’inaction contre la pauvreté. Le taux de pauvreté de l’économie française a atteint en 2010 un niveau qu’il n’avait plus connu depuis 1997, avant l’arrivée au pouvoir du gouvernement Jospin, qui avait réussi à le faire durablement reculer.

Les difficultés des familles monoparentales sont spécifiquement prises en compte par le Gouvernement en préparation du comité interministériel des Droits des femmes du 30 novembre 2012 et de la conférence de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale.

La pauvreté des femmes renvoie à la difficulté pour un grand nombre de femme d’accéder à un emploi procurant un revenu suffisant, trois quart des salariés en sous-emploi étant des femmes. La lutte contre le temps partiel subi est une priorité. Lors de la table ronde « égalité professionnelle » de la Grande conférence sociale, le gouvernement mais aussi les partenaires sociaux en ont fait une priorité d’action, notamment pour réduire la précarité des salariés à temps partiels. La ministre des droits des femmes organisera le 16 novembre 2012 dans ce cadre une conférence de progrès avec les partenaires sociaux des secteurs de la propreté et du commerce et de la distribution.

Tags : , , , ,