La Ministre des Droits des femmes s’exprime devant les préfets

Droits des femmes Publié le 14 novembre 2012

Intervention à la réunion des Préfets au ministère de l’Intérieur

A l’invitation de Manuel Valls, ministre de l’intérieur, je me suis adressée ce mardi 13 novembre 2012 à l’ensemble des Préfets réunis Place Beauvau.

Après mon discours fin août lors de la conférence des ambassadeurs, « pour une nouvelle diplomatie des Droits des femmes », cette rencontre avec les préfets est une étape importante pour réaffirmer la dimension interministérielle de la politique des droits des femmes et mobiliser tous les services de l’Etat dans la perspective du Comité interministériel que présidera le Premier ministre à la fin du mois.

Avec les Préfets, nous avons évidemment échangé sur les rencontres mensuelles avec les Français, que j’ai voulues dans mes fonctions de porte-parole pour expliquer les réformes du Gouvernement mais aussi pour écouter les Français, mieux comprendre leurs attentes et leurs besoins. Après les quatre premières rencontres, le dispositif est bien en place et se poursuivra ce mois-ci en Ile-de-France.

Représentants de l’Etat et de l’ensemble des ministres, les préfets occupent une place essentielle pour organiser la mise en œuvre de la politique des droits des femmes, favoriser les partenariats et mettre en œuvre concrètement, avec l’appui des déléguées et chargées de mission des droits des femmes la dimension interministérielle et transversale de la politique publique des droits des femmes. Ils sont déjà à l’œuvre puisque l’essentiel des régions disposent depuis cette année d’un plan stratégique régional pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

Durant notre échange, j’ai pu les informer de l’organisation que nous avons mise en place au niveau central (études d’impact, haut-fonctionnaire à l’égalité des droits et référents dans les cabinets ; séances de sensibilisation des ministres, etc..) et leur donner les priorités de mon ministère pour rendre effective l’égalité entre les femmes et les hommes.

Egalité professionnelle, violences faites aux femmes, démarche globale pour favoriser la santé des femmes ou encore lutte contre les stéréotypes sexistes… Tous les grands chantiers du ministère ont été passés en revue et nous avons pu aussi échanger sur la méthode et la mobilisation du réseau  des déléguées régionales et chargées de mission départementale  aux droits des femmes pour mettre en œuvre la feuille de route qu’arrêtera le Premier ministre. Je leur adresserai une circulaire sur la base des décisions prises par le Comité interministériel.

Evidemment, en ce mois de novembre, en préparation de la journée internationale des violences faites aux femmes, nous avons eu un long échange sur ce sujet. Les préfets sont pleinement mobilisés et alertés sur la campagne de sensibilisation contre le harcèlement sexuel que nous avons lancée avec Christiane Taubira comme sur la manifestation sur la formation des professionnels que j’organise, en partenariat avec la région Ile-de-France le 23 Novembre.

Avec cette rencontre et la circulaire à venir, c’est l’ensemble des services territoriaux de l’Etat qui se mobilisent pour décliner dans les territoires les mesures qui feront l’égalité entre les femmes et les hommes.

Intervention à la réunion des Préfets au ministère de l’Intérieur

Tags : , , , ,

5 commentaires sur La Ministre des Droits des femmes s’exprime devant les préfets

  1. jacqueline spire

    trop de femmes ignorent encore àù elles peuvent s’adresser pour obtenir du soutien.

    il faudrait faire plus de publicités dans à partir des préfectures sous-préfectures,mairies

  2. jacqueline spire

    C’est iportant de cécentraliser les informations;
    personnellement,j’ai créé un réseau d’adresses mail constitué au fil de mes rencontres et déplacements;
    Les associations féminines ou féministes sont très nombreuses mais dans certaines régions,c’est parler « chinois »J’ai plusieurs inscriptions à Paris et suit les colloques;ainsi,je répercute vos informations qui parviennent difficilement.
    Le préfet des ARdennes s’est montré attentif

  3. charles ramain

    Bonsoir
    au niveau des injustices qui touchent les femmes je voudrais signaler la questions des emplois d’aide à domicile (c’est en majorité des femmes qui occupent ces emplois)j’ai découvert que les temps de déplacements pour se rendre d’une personne a une autre étaient
    pas pris en compte ni pour les couts entrainés ni pour le payement des heures passées a se rendre d’une personne a une autre je pense qu’il y a là quelque chose a creuser…….cordialement

  4. CANDIDE

    Je pensais que  » l’ ennemi est la finance  » , mais notre président normal a changé d’ avis, tout comme son adhésion
    intégral sur le mécanisme européen de stabilité crée par son prédécesseur.
    Aucun spéculateur n’ est inquiété, tout continue,  » on verra … ».

    Pour résumer son discours, les chômeurs actuels et les sans logis de cet hiver verront  » dans 5 ans  » une solution à leurs problèmes …

    J’ avais compris AUSSI que les efforts lors de ses promesses électorales , ne devaient porter que sur les riches, mais l’ augmentation de la TVA va frapper tout le monde !!!

    Si c’ est le changement, merci.

  5. jean louis prime

    Madame la ministre
    Bonjour Najat

    C’est avec bonheur que je vois votre politique se deployer sur l’ensemble du territoire.

    Une question demeure : Avez vous pu aborder avec le ministre de l’intérieur la question de l’égalité entre les femmes et les hommes et la question du harcelement au sein des forces de police, question qui selon certains témoignages, semble particulierement présente dans cette administraton ?

    Bien à vous

Commentaires fermés.