Entrepreneuriat au féminin : construire une société d’égalité et de performance

Droits des femmes Publié le 6 décembre 2012

Ce mercredi 5 décembre à l’Assemblée Nationale, Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes a répondu à une question au gouvernement posée par la députée Dominique Orliac.
Après avoir souligné l’avancée considérable et l’ambition portée par le comité interministériel aux Droits des Femmes, Dominique Orliac, a posé la question des difficultés considérables auxquelles font face les femmes qui se lancent dans l’aventure entrepreneuriale et demandé à Najat Vallaud-Belkacem quelles étaient les propositions concrètes de son ministère et du gouvernement sur le sujet.

Voici la réponse de la ministre :

« Monsieur le Président,  Mesdames et Messieurs les députés, Madame la Députée Dominique Orliac,

Ce que vous dites est très juste. Les inégalités entre les sexes sont décidément partout y compris dans la création d’entreprise. Elles existent dans la confiance qu’ont les femmes en elles-mêmes ou qu’on leur donne pour construire leur projet professionnel. Elles existent ces inégalités dans l’accès au crédit, elles existent dans l’accès au financement Elles existent dans l’accès au financement des collectivités publiques ou de la Caisse des dépôts.

J’étais encore il y a deux jours avec les femmes des Atelières à Lyon, qui ont créé cette SCOP autour de la bonneterie. Une aventure incroyable dont elles m’ont raconté les détails. Un véritable parcours du combattant. Être mère, être femme n’a pas été une sinécure pour elles. Il leur a fallu deux fois plus d’énergie, deux fois plus de force de conviction, deux fois plus d’inventivité.

Et bien nous le gouvernement nous répondons qu’il faut deux fois plus d’égalité. Et c’est pourquoi dans le cadre du comité interministériel aux Droits des femmes, nous avons adopté un large plan pour le développement de l’entrepreneuriat féminin.

Ce plan passera par un appel à projet courant 2013 pour promouvoir entrepreneuriat pour les jeunes filles comme les jeunes garçons à égalité en s’appuyant sur des réseaux d’appui dédiés.

Ce plan passera par le fond de garantie à l’initiative des femmes qui verra ses moyens renforcés. Mais aussi par une action de notre part à l’adresse des banques pour promouvoir entrepreneuriat féminin.

Nous créerons des réseaux dédiés permettant aux femmes d’échanger leur expérience comme le font les réseaux existants dans les grandes entreprises aujourd’hui.

Surtout nous mettons les femmes dans les dispositifs de droit commun. La Banque Publique d’Investissement qui voit bientôt le jour doit permettre aux hommes comme aux femmes de créer leur entreprise. C’est pourquoi nous avons insisté pour que ses instances soient à parité. Nous veillerons à ce que les chambres de commerce et d’industrie aillent elles aussi vers cette parité.

Enfin dans le futur service public de l’orientation, l’égalité filles-garçons sera l’une des priorités.

Voilà, madame Orliac, la société que nous voulons construire est une société d’égalité et de performance. »

Ce mercredi 5 décembre à l’Assemblée Nationale, Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes a répondu à une question au gouvernement posée par la députée Dominique Orliac. Dominique Orliac, après avoir souligné l’avancée considérable et l’ambition portée par le comité interministériel aux Droits des Femmes, a posé la question des difficultés considérables auxquelles font face les femmes qui se lancent dans l’aventure entrepreneuriale et a demandé à Najat Vallaud-Belkacem quelles étaient les propositions concrètes de son ministère et du gouvernement sur le sujet.

« Ce que vous dites est très juste. Les inégalités entre les sexes sont décidemment partout y compris dans la création d’entreprise. Elles existent dans la confiance qu’ont les femmes en elles-mêmes ou qu’on leur donne pour construire leur projet professionnel. Elles existent ces inégalités dans l’accès au crédit, elles existent dans l’accès au financement Elles existent dans l’accès au financement des collectivités publiques ou de la Caisse des dépôts.

J’étais encore il y a deux jours avec les femmes des Atelières à Lyon, qui ont créé cette SCOP autour de la bonneterie. Une aventure incroyable dont elles m’ont raconté les détails. Un véritable parcours du combattant. Etre mère, être femme n’a pas été une sinécure pour elles. Il leur a fallu deux fois plus d’énergie, deux fois plus de force de conviction, deux fois plus d’inventivité.

Et bien nous le gouvernement nous répondons qu’il faut deux fois plus d’égalité. Et c’est pourquoi dans le cadre du comité interministériel aux Droits des femmes, nous avons adopté un large plan pour le développement de l’entreprenariat féminin.

Ce plan passera par un appel à projet courant 2013 pour promouvoir l’entreprenariat pour les jeunes filles comme les jeunes garçons à égalité en s’appuyant sur des réseaux d’appui dédiés.

Ce plan passera par le fond de garantie à l’initiative des femmes qui verra ses moyens renforcés. Mais aussi par une action de notre part à l’adresse des banques pour promouvoir l’entreprenariat féminin.

Nous créerons des rés

Ce mercredi 5 décembre à l’Assemblée Nationale, Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes a répondu à une question au gouvernement posée par la députée Dominique Orliac. Dominique Orliac, après avoir souligné l’avancée considérable et l’ambition portée par le comité interministériel aux Droits des Femmes, a posé la question des difficultés considérables auxquelles font face les femmes qui se lancent dans l’aventure entrepreneuriale et a demandé à Najat Vallaud-Belkacem quelles étaient les propositions concrètes de son ministère et du gouvernement sur le sujet.

« Ce que vous dites est très juste. Les inégalités entre les sexes sont décidemment partout y compris dans la création d’entreprise. Elles existent dans la confiance qu’ont les femmes en elles-mêmes ou qu’on leur donne pour construire leur projet professionnel. Elles existent ces inégalités dans l’accès au crédit, elles existent dans l’accès au financement Elles existent dans l’accès au financement des collectivités publiques ou de la Caisse des dépôts.

J’étais encore il y a deux jours avec les femmes des Atelières à Lyon, qui ont créé cette SCOP autour de la bonneterie. Une aventure incroyable dont elles m’ont raconté les détails. Un véritable parcours du combattant. Etre mère, être femme n’a pas été une sinécure pour elles. Il leur a fallu deux fois plus d’énergie, deux fois plus de force de conviction, deux fois plus d’inventivité.

Et bien nous le gouvernement nous répondons qu’il faut deux fois plus d’égalité. Et c’est pourquoi dans le cadre du comité interministériel aux Droits des femmes, nous avons adopté un large plan pour le développement de l’entreprenariat féminin.

Ce plan passera par un appel à projet courant 2013 pour promouvoir l’entreprenariat pour les jeunes filles comme les jeunes garçons à égalité en s’appuyant sur des réseaux d’appui dédiés.

Ce plan passera par le fond de garantie à l’initiative des femmes qui verra ses moyens renforcés. Mais aussi par une action de notre part à l’adresse des banques pour promouvoir l’entreprenariat féminin.

Nous créerons des réseaux dédiés permettant aux femmes d’échanger leur expérience comme le font les réseaux existants dans les grandes entreprises aujourd’hui.

Surtout nous mettons les femmes dans les dispositifs de droit commun. La Banque Publique d’Investissement qui voit bientôt le jour doit permettre aux hommes comme aux femmes de créer leur entreprise. C’est pourquoi nous avons insisté pour que ses instances soient à parité. Nous veillerons à ce que les chambres de commerce et d’industrie aillent elles aussi vers cette parité.

Enfin dans le futur service public de l’orientation, l’égalité filles-garçons sera l’une des priorités.

eaux dédiés permettant aux femmes d’échanger leur expérience comme le font les réseaux existants dans les grandes entreprises aujourd’hui.

Surtout nous mettons les femmes dans les dispositifs de droit commun. La Banque Publique d’Investissement qui voit bientôt le jour doit permettre aux hommes comme aux femmes de créer leur entreprise. C’est pourquoi nous avons insisté pour que ses instances soient à parité. Nous veillerons à ce que les chambres de commerce et d’industrie aillent elles aussi vers cette parité.

Enfin dans le futur service public de l’orientation, l’égalité filles-garçons sera l’une des priorités.

Tags : , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>