Twitter s’engage à lutter plus efficacement contre les propos haineux

Droits des femmes Publié le 11 février 2013

Retrouvez-ici les reportages que France Culture et l’AFP ont consacré à la réunion rassemblant responsables de Twitter et des associations organisée par Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes le 8 février 2013 en vue de lutter contre les déferlements de haine sur le réseau social.

Les associations de lutte contre l’homophobie ou d’autre formes de discrimination pourraient bénéficier d’un « régime privilégié » lors du signalement des tweets ou mots-clés haineux, a déclaré la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, à l’issue de la première réunion rassemblant des responsables de Twitter et des associations.

« Nous avons eu une écoute attentive de la part de Twitter. L’entreprise nous a fait un certain nombre de propositions qui nous semblent intéressantes. Les associations pourraient bénéficier d’un régime privilégié qui ferait que lorsqu’elles signaleront des tweets ou des hashtags (mots-clés, ndlr) haineux, leur signalement serait traité de façon prioritaire », a déclaré à la sortie de la réunion Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement.

« Les associations se sont vu proposer par Twitter de bénéficier d’un statut qui leur permette d’envoyer des messages de rappel à la loi. Ces messages bénéficieraient d’une très grande publicité et arriveraient tout en haut d’une page (sur Twitter, ndlr) concernant un sujet, comme par exemple l’homophobie », a-t-elle ajouté sans préciser de délai.

« Ce sont des choses assez intéressantes qui ne se pratiquaient pas jusqu’alors en France et que Twitter est disposé à mettre en place », selon Najat Vallaud-Belkacem.

Par ailleurs et de manière plus globale, « un travail va s’engager, en particulier avec le ministère de l’Intérieur, mais aussi avec celui de la Justice, de l’Economie numérique et nous-mêmes, pour faire en sorte que l’entreprise puisse adapter ses procédures de signalement à la loi française ».

De leur côté, les associations se sont dites plutôt « satisfaites » de cette première rencontre tout en déplorant le caractère « peu précis » des réponses de Twitter ou l’absence de délai concret pour la mise en place de ces mesures.

« On est satisfait de cette première prise de contact mais on est un peu frustrés parce qu’on a l’impression qu’ils se reposent un peu sur nous. On attend de voir si ça va être efficace », a déclaré à l’AFP Mathieu Nocent, co-secrétaire de la commission politique de l’Inter-LGBT.

« C’est une avancée même si je n’ai pas entendu de date, ce qui est une interrogation. Nous aurions pu espérer des réponses plus précises à des questions qui avaient été posées depuis pas mal de mois », a déclaré de son côté Jean-Bernard Geoffroy, président du RAVAD (Réseau d’assistance aux victimes d’agressions et de discriminations).

Fin décembre, en réaction à une série de messages homophobes, racistes ou antisémites sur Twitter, Mme Vallaud-Belkacem avait publié une tribune dans le journal Le Monde dans laquelle elle annonçait son intention de débuter un « travail » avec les « acteurs associatifs les plus concernés » pour mettre en place des « procédures d’alerte et de sécurité ».

Une mission de lutte contre les discriminations en raison de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre a été confiée en septembre à Najat Vallaud-Belkacem par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

Source AFP.

Tags : , , , , ,

3 commentaires sur Twitter s’engage à lutter plus efficacement contre les propos haineux

  1. Sarra

    Ces bonnes femmes qui nous gouvrnent!..

    Au secours Ami-es féministes,

    A quand des communiqués officiels pour dénoncer le traitement médiatique unilatéral, déséquilibré et pour tout dire emprunt de sexisme,que les média réservent à ce père perché sur une grue, pour faire pression sur la justice.

    Sa démarche est très suspecte surtout qu’il est soutenu par la non moins suspecte association « SOS Papa ».

    Il obtient tout de go une réunion de la Ministre de la Justice et de celle de la famille, ordonnée par Monsieur le Premier Ministre him self, qui oublie de convier la Ministre des Droits des Femmes…
    Et ça ne rate pas, ce monsieur Serge CHARNAY (qui a enlevé son fils à deux reprises) descend de sa grue. Les micros se tendent et voici la teneur de ses propos entendus à la radio, à la télé:

    « …Ces BONNES FEMMES qui nous gouvernent se foutent toujours de la gueule des papas!.. » en parlant des ministres et « …ces femmes qui nous assassinent!.. » en parlant des juges femmes…

    Il n’est pas possible que les micros se tendent pour qu’un obscure personnage sorti de nulle part, parle avec autant de mépris et de machisme, de deux ministres et des juges parce qu’elles sont femmes, sans que cela ne soulève notre indignation!..

    Des propos repris par les journalistes sans recul ni distance!..Et voilà l’Inégalité à front renversé…Justice de femmes rendue par des femmes…aux dépens des hommes!..

    Faut-il attendre comme pour l’affaire STRAUSS KHAN des jours et des jours, pour contrer ces propos infâmes?!.

    Amitiés féministes

  2. Richard E.

    @ Pauline
    Le gouvernement s’est exprimé par la voix de Manuel Valls, Ministre de l’Intérieur en charge de l’ordre public comme des cultes.
    Et Najat Vallaud-Belkacem ce mercredi matin au Point Presse de l’Elysée a déclaré à propos de l’action des Femen : nous ne sommes pas dans un pays ou une situation qui rendrait nécessaire de telles actions radicales. Le Ministre de l’Intérieur a eu raison de dénoncer des provocations inutiles.

  3. Colin

    Madame,

    Très bonne nouvelle !
    Et comptez-vous, entant que porte-parole du gouvernement, dénoncer et condamner l’attentat des Femens à Notre Dame ?
    J’aimerai bien que l’égalité de traitement prônée et réclamée à tort et à travers soit pour tous, si c’est ce que veut le gouvernement . Insulter en direct plus d’un milliard de personnes, cela demande une réponse de la part de mon gouvernement.

    Car pour moi silence vaut acceptation et cela serait grave.

    Cordialement,

    Pauline Colin

Commentaires fermés.