Entretien avec Olaf Scholz, ministre d’Allemagne chargé des relations culturelles franco-allemandes

Ce mercredi 17 juin 2015, Najat Vallaud-Belkacem a reçu M. Olaf Scholz, ministre plénipotentiaire de la République fédérale d’Allemagne chargé des relations culturelles franco-allemandes.

Au cours de la réunion de travail qui s’est tenue rue de Grenelle, Najat Vallaud-Belkacem et Olaf Scholz ont abordé toutes les questions relatives coopération renforcée entre la France et l’Allemagne en matière d’éducation : l’apprentissage de la langue du partenaire, la formation professionnelle (lycées professionnels, apprentissage, etc…) ainsi que la coopération universitaire et notamment l’université franco-allemande.

Entretien de la ministre Najat VALLAUD-BELKACEM, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la recherche; avec M. Olaf Scholz, ministre plénipotentiaire de la République fédérale d'Allemagne chargé des relations culturelles franco-allemandes, au Ministère de l’Éducation nationale, le mercredi 17 juin 2015 - © Philippe DEVERNAY

Entretien de la ministre Najat VALLAUD-BELKACEM, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la recherche; avec M. Olaf Scholz, ministre plénipotentiaire de la République fédérale d'Allemagne chargé des relations culturelles franco-allemandes, au Ministère de l’Éducation nationale, le mercredi 17 juin 2015 - © Philippe DEVERNAY

Entretien de la ministre Najat VALLAUD-BELKACEM, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la recherche; avec M. Olaf Scholz, ministre plénipotentiaire de la République fédérale d'Allemagne chargé des relations culturelles franco-allemandes, au Ministère de l’Éducation nationale, le mercredi 17 juin 2015 - © Philippe DEVERNAY


Photos © Philippe Devernay / MENESR

Tags : , ,

11 commentaires sur Entretien avec Olaf Scholz, ministre d’Allemagne chargé des relations culturelles franco-allemandes

  1. Cilou

    Je voulais vous remercier, Madame la Ministre, pour votre réforme qui supprimera les seules filières offrant un peu plus de langues vivantes aux élèves qui le souhaitent! Il est vrai qu’en embrassant la belle carrière d’enseignant je ne pensais pas qu’un jour l’ Education Nationale me reprocherait mon ambition envers chacun, y compris les plus volontaires!
    Merci de m’avoir ouvert les yeux sur mon enseignement « elitiste ». Vous pouvez être fière de cette réforme qui est une vraie avancée pour nos enfants: à n’en pas douter grâce à leurs très nombreuses heures de langue vivante ils sauront appréhender l’autre dans sa langue, mais aussi dans sa culture et sa diversité!
    Ils seront heureux qu’on leur propose de poursuivre en LV2 av des camarades qui n’ont que 2 ans d’apprentissage de langue et 2 fois moins d’heures, ils comprendront leur intérêt!
    oui à l’égalitarisme pour TOUS , non à l’ambition pour CHACUN!

  2. Frédéric AURIA

    Encore un lecteur de votre projet de réforme du collège qui voit bien que vous menez dans le mur les relations franco-allemandes. C’est plus l’avenir des jeunes Français que des jeunes Allemands qui est menacé par votre pensée unique… Agathe Cagé a l’air passionnée par les échanges, un peu de mal à comprendre peut-être ?

  3. Delphine

    Vous n’avez oublié ceci:

    Scholz déclara :
    «
    L’apprentissage de la langue du pays du partenaire a toujours été au cœur
    des relations franco-allemandes. Le marché du travail transfrontalier, les projets universitaires communs et les rencontres de la société civile en vivent. En Allemagne, beaucoup d’amis de la langue française sont inquiets en raison de la réforme des collèges envisagée en France. Les inquiétudes du gouvernement fédéral et les miennes ont été exposées en France.»

  4. W. Minart

    Madame,
    vous êtes décidément entrée de plein pied dans le nouveau millénaire: votre communication repose davantage sur l’image (beaucoup de beaux sourires sur cette page) que sur le texte, comme le fait remarquer PF. Pour ce qui est de l’écrit, vous semblez privilégier Twitter, réseau connu pour traiter les questions de fond en 140 caractères. Vous avez bien raison de renvoyer vos détracteurs au rang d’affreux passéistes rétrogrades défendant des valeurs archaïques.
    Puisque de mon côté, j’ai appris à lire les textes avant les images, je me permets deux remarques au sujet de cette page:

    1. Le titre: « Entretien avec Olaf Scholz, ministre d’Allemagne… »; la syntaxe est pour le moins surprenante.

    2. Monsieur Scholz n’est pas ministre, il est plénipotentiaire du gouvernement allemand. Ce n’est pas la peine de le flatter, il semblerait que, comme vous omettez brillamment de le mentionner (voir mon post précédent sur cette page), votre réforme ne passe pas outre-Rhin.

  5. Froschkönig

    Sur ce site, je lis: « Laisser un commentaire. »

    Mon commentaire d’hier soir a été enlevé. J’y ai rappelé les inquiétudes exprimées par M. Scholz quant à l’affaiblissement de l’enseignement de l’allemand, en indiquant les deux liens renvoyant au site de communication de M. Scholz.

    D’autres commentaires vont dans ce sens, ils n’ont pas été enlevés, eux.

  6. Odile Chaumeton

    On ne se demande même pas comment vous avez répondu à ses inquiétudes. Vous avez dû faire comme d’habitude: ne pas répondre à ce qui vous est demandé et réciter toujours le même couplet ( le mensonge absolu du renforcement de l’allemand en supprimant des heures). Et si pour une fois, vous répondiez vraiment aux questions qui vous sont posées …

  7. Luise

    Scholz erklärte: „Das Erlernen der Sprache des Partnerlandes hat in den deutsch-französischen Beziehungen schon immer eine wichtige Rolle gespielt. Der grenzüberschreitende Arbeitsmarkt, die gemeinsamen Hochschulprojekte und die zivilgesellschaftlichen Begegnungen leben davon.

    In Deutschland sind viele Freunde der französischen Sprache wegen der geplanten Reform des Collège in Frankreich besorgt. Diese Sorgen sind von der Bundesregierung und mir nach Frankreich weitergetragen worden.“

    Et Olaf Scholz va être bien au courant de la situation concernant l’allemand lors Etats-Généraux du franco-allemand à Hamburg, les 23 et 24 juin
    prochains.

    Et où est le Secrétaire d’État aux Affaires européennes, dans ces rencontres?

  8. W. Minart

    Pour être complet, il faudrait ajouter ceci:

    sur le site de la ville d’Hambourg dont Monsieur Scholz est le maire SPD, on signale effectivement que ces thématiques ont été abordées, mais également que Monsieur Scholz a fait part des craintes de nombreux francophiles allemands relayées par sa voix et celle du gouvernement fédéral quant aux effets de la réforme du collège.

    http://www.hamburg.de/pressearchiv-fhh/4535844/2015-06-17-pr-olaf-scholz-in-paris/

  9. PF

    Beaucoup de photos mais peu d’informations au final…Défendre votre réforme et faire passer la suppression des sections euros et bilangues pour un renforcement, faut dire que faut oser !!! Hâte de lire la presse allemande pour et leur analyse de la situation…

Commentaires fermés.