« Nous vivons dans un climat xénophobe… » Entretien.

Presse Publié le 21 septembre 2010

Le 10 septembre dernier, je répondais à un entretien au sujet des discriminations dont sont victimes les Roms. Je vous invite à le lire sur le site d’information AFIAVI.com

screen

Tags : , ,

3 commentaires sur « Nous vivons dans un climat xénophobe… » Entretien.

  1. Cécile

    voilà aussi le risque majeur : qui de celui de la montée des votes d’extrême droite …
    ou du désengagement du peuple à aller voter.
    signes alarmants tout autant comme l’usure , commencement d’une séparation inévitable entre ….citoyens et république ?

    tout ceci sont les reflets d’une société en péril.
    alors attention. Je n’ai pas de leçon à donner sauf que le risque est trop grand pour bon nombre de personnes et je pense qu’on peut être juste et ferme (pas fermé) à la fois.

    voilà une bonne analyse à mon point de vue :
    car non il n’est jamais trop tard… pour l’instant

    http://www.jd-giuliani.eu/
    amicalement

  2. Gérard Eloi

    Ton intervention est remarquable, comme toujours, Najat.

    D’autant plus que tu trouves, avec un sens de l’interception et de l’anticipation formidable, l’occasion de rappeler ceci :

    « …A dire vrai, son bilan est si mauvais que les occasions -( de dénoncer les manquements du gouvernement)- ne manquent pas : déficits publics, chômage, perte du pouvoir d’achat, reforme injuste des retraites, étrange financement des collectivités locales, échecs scolaires, fermetures de services publics, délinquance… Il n’y a pas grand-chose à sauver… »

    Et tu as l’élégance de ne pas émettre une sordide hypothèse, je vais donc me permettre de le faire à ta place :

    -Le bilan de 3 ans de sarkozysme est tellement en-dessous de zéro qu’il a besoin de camoufler les problèmes essentiels ( pauvreté galopante,…) en réussissant à faire parler d’ « autre chose ».

     » Autre chose », ce sont donc les Roms. Ou les autres  » étrangers ». Ce ne sont plus des personnes. Ce sont donc des « choses ». Des « choses » dont le pouvoir en place espère quelque chose : que l’inconscient collectif rende ces « choses » responsables de tout ce qui ne va pas…

    Et que l’électeur pense :

     » Bravo, M. Sarkozy, d’expulser ces Roms qui font des branchements sauvages qui ont fait augmenter le prix de l’électricité… », ou

     » Bravo,M. Sarkozy, d’expulser ces Etrangers qui viennent manger le pain des Français… »

    Il avait déjà réussi le coup en 2007. En annonçant son ministère immigration-identité nationale. N’oublions pas que ça avait convenu à 53 % de l’électorat…

    Sarkozy ne change pas une ignominie qui a déjà gagné.

Commentaires fermés.