cp > Pour un Internet libre et non censuré.

En campagne Presse Publié le 21 février 2012

Plusieurs comptes twitter parodiant Nicolas Sarkozy ont été fermés, dont certains à la demande d’un conseiller du candidat de l’UMP.

Une fois de plus, la droite cherche à restreindre la liberté d’expression et le droit à la caricature, alors même qu’il y a deux ans, Nicolas Sarkozy déclarait : « Je préfèrerai toujours les excès de la caricature à l’absence de droit à la caricature ». Le candidat permanent n’est pas à une contradiction près.

Une fois de plus la droite cherche à restreindre la neutralité du Net, garantissant l’égalité de traitement de tous les flux sur le web, après avoir organisé la surveillance de l’Internet avec la loi Hadopi.

Alors qu’Internet est un formidable outil au service de la liberté d’expression et de la démocratie, comme l’illustrent les révolutions arabes, il n’est pas acceptable qu’une censure sur les réseaux s’organise dans l’une des premières démocraties du monde.

François Hollande rappelle son engagement pour un Internet neutre et pour le respect de la liberté d’expression.

Tags :

6 commentaires sur cp > Pour un Internet libre et non censuré.

  1. Roquet François

    Il serait bien que vous sortiez des postures au PS et que vous appliquiez pour vous-meme ce que vous préconisez pour les autres…Tous les commentaires que l’on peut faire sur les blogs du PS ( Gérard Collomb par exemple ) sont systématiquement effacés dès que l’on n’est pas d’accord avec vous…Il est impossible d’avoir confiance en vous ….

  2. Nozdus

    Autant je suis totalement d’accord avec vous sur la dénonciation des méthodes de censure des parodies qui sont inacceptables.

    Autant, techniquement, vous confondez « Neutralité du Net » et « Neutralité de Twitter »

    - Internet est un système d’interconnexions de réseaux utilisant des protocoles ouverts et dont la neutralité est à préserver coûte que coûte.
    - Twitter est une entreprise proposant un service de réseau social centralisé ayant comme principal défaut de justement concentrer beaucoup de pouvoir en un seul point (comme Google, Facebook ou Apple). Il existe de possibles alternatives un petit peu moins populaires comme statusnet.

    Voici un extrait d’un billet de Tristan Nitot sur son blog :
    http://standblog.org/blog/post/2012/02/20/Sarkozy-censurerait-Twitter

    « Je suis moi même très préoccupé par ce problème de censure sur Internet. Mais il y a une chose que tout le monde semble oublier en criant à la censure : on pense que Twitter, c’est du Web ouvert, mais non. Twitter, c’est l’exemple type du Minitel 2.0 : un machin centralisé, contrôlé par une société commerciale qui décide de ce qui s’y passe.

    J’aime beaucoup Twitter, j’ai plusieurs amis qui y travaillent, mais il ne faut pas prendre ce service propriétaire, centralisé et commercial pour ce qu’il n’est pas, à savoir un protocole ouvert et décentralisé, comme le sont http (le Web) ou smtp/pop/imap (le mail), pour lesquels n’importe qui peut avoir un serveur et participer sans demander l’autorisation à qui que ce soit… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>