Egalité femme/homme : de la volonté politique à la mise en pratique !

Droits des femmes Publié le 27 août 2012

signe-egalCe week-end, au milieu du tourbillon politique, il s’est passé quelque chose d’important pour les droits des femmes et l’égalité femmes  – hommes. L’événement a été peu relayé et pourtant, il n’est pas anodin. A travers deux textes, le Premier ministre a demandé à l’ensemble des ministres du gouvernement d’intégrer l’égalité femmes – hommes dans chacune des politiques publiques qu’elle ou il mettra en œuvre dans les mois et années qui viennent.

J’imagine qu’en lisant ces lignes, quelques lectrices et lecteurs de ce billet s’étonnent : « ah bon, ce n’était pas déjà le cas ? ».  Et bien non.  

Force est de constater que la France avait un retard assez impressionnant à rattraper par rapport à nos pays voisins. Qu’il s’agisse des pays nordiques comme de la Grande Bretagne ou de l’Espagne, nos partenaires européens sont rentrés depuis 10 ans dans le « gender mainstreaming », que l’on traduit en France par « approche intégrée de l’égalité ». Cette approche intégrée, c’est considérer que les inégalités entre les sexes se logeant dans tous les domaines de la vie publique ou privée, le rôle du politique est donc d’agir partout. C’est affirmer la dimension universelle de la domination que subissent les femmes et la volonté politique d’en faire un sujet de débat et d’action prioritaire.

Ces deux circulaires signées par Jean-Marc Ayrault sont plus qu’une simple affirmation de sa volonté et de celle du Président de la République de faire de l’égalité femmes – hommes un enjeu du quinquennat. Les deux textes en question détaillent les outils dont se dote la puissance publique pour faire passer l’égalité des textes à la réalité : études d’impact des projets de loi à venir, nomination d’un haut fonctionnaire dans tous les ministères ou encore réalisation de l’égalité professionnelle dans la haute fonction publique.

Je suis particulièrement fière de préparer la réunion du Comité Interministériel qui aura vocation à tracer la feuille de route du gouvernement pour les droits des femmes. Ce comité, créé par Yvette Roudy dans les années 80, ne s’était pas réuni depuis 12 ans. Cette réunion un peu solennelle, qui rassemblera en octobre l’ensemble des ministres autour de Jean-Marc Ayrault, sera l’occasion de détailler nos objectifs et notre calendrier pour les droits des femmes. Au programme : l’égalité professionnelle bien sûr mais également la lutte contre les violences, l’éducation non-sexiste, l’accès à la contraception et à l’avortement ou encore l’image des femmes dans les médias.

Pour mener cette action transversale, je sais que je peux compter sur des collègues ministres sensibilisés et volontaires. Nous le serons d’autant plus que nous allons organiser – sur le modèle de la Suède – des formations au sein du gouvernement pour comprendre et combattre les stéréotypes. Nous l’avons vu ces dernières semaines : le sexisme n’a pas de frontières, ni géographiques, ni sociales, ni politiques.

Je suis à la fois enthousiaste de cette mission que me confie le Premier Ministre et déterminée. Je le sais bien : les droits des femmes n’ont jamais avancé de manière automatique. Il nous faudra beaucoup d’énergie et de volonté politique. Je n’en manque pas, le gouvernement non plus.

Circulaire du 23 août 2012 relative à la prise en compte dans la préparation des textes législatifs et réglementaires de leur impact en termes d’égalité entre les femmes et les hommes

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000026310492&dateTexte=&categorieLien=id

Circulaire du 23 août 2012 relative à la mise en œuvre de la politique interministérielle en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000026310494&dateTexte=&categorieLien=id

12 commentaires sur Egalité femme/homme : de la volonté politique à la mise en pratique !

  1. Pierre BESSON

    Bonjour,

    dans le cadre de la reforme de la loi sur la famille, l’egalite hommes-femmes dans le cadre de la residence alternee par defaut,

    nous organisons des conferences debat sur Lyon le vendredi 26 avril a 18h a l’udaf et le 8 juin a Paris.

    pourriez-vous faire passer le message et me donner les emails des personnes interessees pour que je leur fasse parvenir une invitation ?

    Je vous remercie par avance.

    Pierre BESSON
    tel 0608045335

  2. Minarii GALENON

    Félicitations madame la ministre pour vos interventions.Nous ne pouvons que vous encourager dans vos missions.Pensez aussi à l’équilibre des familles.
    L’information et la formation des femmes de mon association VAHINE PIRI RAVA sont mes missions
    Bravo encore!!

  3. Minarii GALENON

    Félicitations à mme la ministre des droits des femmes NAJAT VALLAUD BELKACEM
    Je ne peux que vous encouragez dans votre mission.Vous devez aussi oeuvrer pour l’équilibre des familles pour que la génération future se respecte mutuellement.
    Bravo au gouverment actuel!!!
    Minarii GALENON
    Présidente d’une association féminine VAHINE PIRI RAVA oeuvrant pour l’information et la formation des femmes.

  4. charles ramain

    Bonjour
    j’ai lu attentivement l’article et les commentaires 2 choses 1/ je partage ce qu’a écris la camarade sur les hommes qui occupent des métiers « féminisés » je me rappel des lazzis dont a été victime a l’Opéra le premier homme qui a travaillé comme »couturière » 2/il semble qu’il y est de plus en plus de pression des antis avortement
    et qu’il soit plus difficile pour une femme qui veux se faire avorter que cela l’était il y a 10 ans….a surveiller

  5. Fabienne Sartori

    Il serait bien aussi que les femmes aient de vrais emplois et ne soient pas cantonnées dans des emplois subalternes où elles risquent de rester durablement. Le non-cumul des mandats qui peine à s’imposer chez les socialistes permettrait de redistribuer la parole et les responsabilités davantage en la faveur des femmes.

  6. Philippe Sagnes

    L’égalité hommes/femmes comme un pré requis pour l’abolition de la prostitution. Travailler a l’émancipation totale de la femme n’est ni plus ni moins que d’entamer enfin la désalienation de l’homme a sa propre condition.Mes respects infinis Madame,je serais toujours a vos côtés ideologiques et devant la parole de mes congénères.

  7. Montamat

    pour reprendre Léa ,la parité sera-t-elle obligatoire pour les ENSEIGNANTS (de tous niveaux),comptabilisés par degré d’enseignement ?
    Qu’on cesse d’avoir une majorité de femmes à éduquer les élèves en maternelle,élémentaire ,collègeet renverse l’équilibre dans les « classes nobles » des lycées ,prépas ,facs ,grandes écoles!
    MERCI NAJAT

  8. Elue Opposition

    Bonjour,

    A quoi servent ces circulaires ?

    Et je repense à un texte, une possibilité pour que les frais de garde soient remboursées pour les élu.es non indemnisé.es… ce qui permet, implicitement aux femmes de pouvoir s’impliquer dans la vie politique, au niveau local – ce qui est déjà un début.

    C’est simple, c’est juste une délibération… qui n’est jamais votée dans les communes. Enfin, si ! Dans la ville où j’habite après deux ans de combat.

    Les textes et circulaires ou encore les lois sont de bien piètres outils…

  9. Biton

    Bonjour Mme,

    Il est nécessaire de rendre la retraite après le décès d’un des membres du couple EGALE que le bénéficiaire soit une femme ou un homme. Ce qui n’est pas actuellement le cas ! ….et ceci peut être fait sans aucun surcoût global pour l’Etat et les organismes de retraites !
    A votre disposition pour échanger sur le sujet….

  10. Léa

    ferez-vous aussi la même chose pour l’égalité hommes-femmes dans les fonctions féminisées?
    Il est essentiel que les hommes accèdent aux métiers féminisés, sans subir ni discriminations ni moqueries.

    C’est important pour les hommes, mais aussi pour les femmes.

  11. Fabre Emmanuelle

    Bonjour,

    Allez-vous également mettre en place des mesures pour l’abolition de la prostitution?

    Merci,
    e.f

Commentaires fermés.