Le Gouvernement français exprime sa solidarité à la jeune tunisienne violée par des policiers

Droits des femmes Publié le 2 octobre 2012

logoLa  ministre des droits des femmes et porte -parole du gouvernement, Najat Vallaud Belkacem fait part de sa grande émotion et de sa solidarité avec la jeune Tunisienne violée par des policiers qui  pourrait être  inculpée pour « atteinte à la pudeur » et a comparu aujourd’hui devant un juge d’instruction.

Cette femme souhaite garder l’anonymat.

Najat Vallaud-Belkacem contactera dans les jours qui viennent son homologue tunisienne, Sihem Badi,  ministre des affaires de la femme et de la famille, pour s’enquérir de l’évolution de cette affaire et lui indiquer que la France était prête à envisager tout soutien utile à cette jeune femme.

Le grand courage de cette jeune femme, qui a brisé le silence en dénonçant ses violeurs,  participe au combat mené par les femmes tunisiennes pour leurs droits et, au-delà,  au combat mené partout dans le monde contre les violences faites aux femmes. Les femmes tunisiennes, qui ont été aux avant-postes du printemps arabe, ont un rôle particulier à jouer dans les transitions politiques, économiques et sociales en cours. Leur prise en compte dans les politiques de développement et de modernisation des pays arabes est essentielle. Leur dignité et leurs droits doivent être préservés.

Tags : , , , , , ,

9 commentaires sur Le Gouvernement français exprime sa solidarité à la jeune tunisienne violée par des policiers

  1. Pingback: Le fiancé de la jeune fille violée par des policiers, un Tunisien comme on les aime ! | Le milieu autorisé

  2. Pingback: قضية الفتاة المغتصبة في تونس تشكك في القطع مع المنظومة القمعية | الصحوة

  3. lahmar hosni

    cela fait plaisir aux democrates liberaux tunisiens de constater la solidarité effective exprimée par des officiels francais…devant le silence complice des irresponsables locaux.

  4. lahmar hosni

    cela fait plaisir aux democrates liberaux tunisiens de constater la solidarité effective exprimée par des officiels francais…devant le silence complice des irresponsables

    locaux….

  5. Gérard Eloi

    @ Pacha…

    1) En s’adressant à la Ministre, on lui apporte la preuve qu’on est opposé aux dérives de son administration actuelle ;

    2) En s’adressant à la ministre, le message est répecuté dans la société civile ;

    3)Il est dit aussi que :

    « La France^[est] prête à envisager tout soutien utile à la jeune tunisienne violée »

    Alors, Pacha, quand on n’a rien à dire, il vaut mieux se taire que débiter des inepties.

  6. mahmoud Bédoui

    La situation est vraiment explosive partout en Tunisie. Les agressions contre toute personne qui s’oppose à la main-mise du fascisme islamiste ne se comptent plus. La France a le devoir de prendre une position qui soit conforme aux idées et principes démocratiques. Merci de votre soutien. Il faut savoir qu’après chaque agression les agresseurs sont relâchés et les agressés passent en jugement. L’affaire de cette jeune fille est d’une gravité extrême mais elle est loin d’être un acte isolé.

  7. Mori Moriana

    Les 2 flics , incarcérés, risquent la peine de mort (ce qui ne sera pas appliqué, celle ci n’a pas été appliquée depuis 20 ans)Pour viol avec violence.
    Le trisième qui n’a pas participé mais a été complice, le verdict sera vraisemblablement, non assistance à personne en danger. Celà va peut couter 10 ans .

Commentaires fermés.