Copé « instrumentalise le vivre-ensemble »

En campagne Publié le 7 octobre 2012

LePointLa porte-parole du gouvernement a réagi aux propos du secrétaire général de l’UMP sur le pain au chocolat arraché en raison du ramadan.

La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a dénoncé samedi « la volonté manifeste de Jean-François Copé d’instrumentaliser le vivre-ensemble », à propos des déclarations de celui-ci sur un jeune qui se serait fait « arracher un pain au chocolat par des voyous » au motif « qu’on ne mange pas au ramadan ». « Il y a une volonté manifeste de Jean-François Copé d’instrumentaliser un sujet beaucoup trop important pour être instrumentalisé [qui est] la question du vivre-ensemble », a déclaré sur RTL Najat Vallaud-Belkacem.

« Il faut en prendre chacun des aspects ? Il faut se poser sérieusement la question : comment on fait pour que les Français vivent bien ? Le jour où Jean-François Copé voudra s’exprimer sereinement au lieu de chercher à exploiter les peurs et les fantasmes, alors, je serai prête à l’écouter », a ajouté la porte-parole.

Le secrétaire général de l’UMP a déclenché samedi une polémique sur la Toile pour avoir déclaré la veille en meeting à Draguignan (Var) : « Il est des quartiers où je peux comprendre l’exaspération de certains de nos compatriotes, père ou mère de famille, rentrant du travail le soir, apprenant que leur fils s’est fait arracher son pain au chocolat par des voyous qui lui expliquent qu’on ne mange pas pendant le ramadan. » Nombre d’internautes y ont vu un appel du pied aux électeurs du Front national.