2 décrets pour faire avancer la 3ème Génération des Droits des femmes

Droits des femmes Publié le 5 janvier 2013

CIDF-Decrets-JO

J’ai eu le plaisir au premier Conseil des ministres de l’année de présenter deux textes d’application des décisions du Comité interministériel aux droits de femmes :
un décret créant le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes et un décret créant la mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains.
Ces deux textes mettent en œuvre plusieurs engagements importants du plan d’action « une troisième génération des droits des femmes : vers une société de l’égalité réelle ».

Les voici publiés au Journal Officiel ce samedi :

Décret n° 2013-8 du 3 janvier 2013 portant création du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes

Décret n° 2013-7 du 3 janvier 2013 portant création d’une mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains

Le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes se substituera notamment à l’Observatoire de la parité pour animer le débat public sur les grandes orientations de la politique pour l’égalité, dans toutes ses dimensions : lutte contre les violences de genre, place des femmes dans les médias et diffusion de stéréotypes sexistes, santé génésique, égal accès des femmes et des hommes aux responsabilités politiques sociales et professionnelles, et enfin, la dimension internationale de la lutte pour les droits des femmes. Avec ce Haut Conseil, notre pays se dote enfin d’une instance en capacité de faire des propositions et d’évaluer la politique des droits des femmes.
Ce Haut Conseil qui sera installé le 8 janvier par le Premier ministre. Il réunira des élus nationaux et locaux, des personnalités qualifiées, des représentants des associations et des administrations de l’Etat.
Le second décret crée une mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains (MIPROF) qui répond à un double engagement : celui du Gouvernement de créer une instance d’observation et d’animation en matière de violences faites aux femmes, pour améliorer nos connaissances, pour former les professionnels, pour animer et mettre en réseau aussi les politiques locales et partager plus vite les bonnes pratiques. Celui de la France de créer une instance de coordination nationale en matière de lutte contre la traite des êtres humains, conformément à la convention du Conseil de l’Europe de 2005. Cette mission sera installée en janvier.

Tags : , , , , , ,

12 commentaires sur 2 décrets pour faire avancer la 3ème Génération des Droits des femmes

  1. Armelle

    Bonjour Najat et merci pour ton engagement et ton travail, heureusement qu’il y a des femmes pour aider et défendre les conditions des femmes.

    Il y en a eu dans le passé qui ont osé lutter contre vents et marées, pour l’IVG entre autre, on les appelait des « salopes » ces femmes-là… tu te rends compte !

    Pourtant c’est grâce à ce qu’elles ont obtenu que certaines en profitent aujourd’hui, parfois sans même se douter combien ça a été difficile.

    Toi aussi, Najat, tu fais partie des gens qui font avancer les choses, n’écoute pas les messages de haine, oui tu peux te regarder dans une glace et oui tu y verras une jolie jeune femme pleine de courage et de persévérance. Je t’en félicite et te remercie.

    Quant au sieur Gérard CHRISTOPHE (message ci-dessus), je ne sais pas où il travaille, lui qui a fait grève pendant 30 ans pour obtenir l’égalité des traitements et salaires dans son entreprise.

    J’aimerais lui poser une question : avez-vous réussi à obtenir l’égalité dans votre entreprise, si oui, il faudrait le faire savoir, c’est rare vous savez !

    Moi je suis femme, j’ai 62 ans, et je sais que, malheureusement, si on la réclame encore cette égalité, c’est qu’elle n’existe toujours pas !

    Amitiés

  2. Richard T.

    Bonsoir Mathilde,

    Juste un mot pour vous dire que cette idée des « villes amies » du droit des femmes ou de l’égalité professionnelle est excellente.

    L’idée rejoint d’ailleurs ce que Najat Vallaud-Belkacem a mis en place pour faire progresser les Droits des femmes :
    Les territoires d’excellence en matière d’égalité femmes-hommes.

    Ainsi 9 Régions ont été choisies pour devenir territoires d’excellence en matière d’égalité femmes-hommes. Parmi elles, le Nord, la région Centre, la Bretagne, Poitou-Charentes, Rhône-Alpes etc…
    Chacune dans un domaine particulier innove avec l’appui de la ministre pour faire progresser l’égalité femmes-hommes. Les innovations, expérimentations réussies seront alors généralisées à tout le territoire national via le Ministère des Droits des femmes.

  3. Mathilde Jamier

    Bonjour,

    merci pour ces prémices en les espérant prometteuses de grands changements !

    Au-delà de ce Haut-Conseil et de la mission interministérielle, tous deux investis d’une mission hautement nécessaire, pensez-vous pouvoir – dans un délai raisonnable – infléchir les discours et pratiques discrimants, tels que « c’est dingue, aujourd’hui les femmes veulent tout : faire des enfants et avoir des responsabilités » ? Si les termes sont choquants en eux-mêmes, ils sont – de surcroît – généralement rapidement suivis par une évolution professionnelle contrariée.

    Comment pensez-vous arriver à agir dans les PME, dans lesquelles il n’y a généralement pas de représentants syndicaux et où la pression interne est trop forte pour « porter plainte », même avec la protection d’une loi renforcée ?

    Vous aurez compris que je suis assez pessimiste sur ces questions, mais que je ne demande qu’à être convaincue que le rêve est possible…

    Ainsi, l’UNICEF a créé les « villes amies des enfants » ; pourquoi ne pas créer les « villes amies des femmes », ou « amies de l’égalité professionnelle » (qui permettrait d’inclure d’autres engagements que la seule cause des femmes et éviterait de froisser les hommes qui n’auraient pas de villes amies).

    Bien à vous,

  4. Camille L'Océan

    Élevé dans un milieu où ces questions ne se posaient pas, même dans les années 50-60, j’ai l’impression que les lois sont faites pour ne pas être respectées par tout le monde (lire « L’assemblée des femmes », d’Aristophane).
    En espérant que ça va changer, merci de vous y consacrer.

  5. BONNOT

    Mme Le Ministre =
    Je suis au regret de vous indiquer que vous faites FAUSSE ROUTE =
    L’égalité que vous clamez ne s’applique DEJA pas dans notre Constitution vers bien des coatégories de de nos concitoyens
    + Par exemple les DETENUS n’ont PAS la liberté d’aller et de venir car notre République estime que le isque social et d’insécurité serait +grand avec des détenus institutionnellement en cavale plutôt que derrière les barreaux…
    Idem avec certains malades schizophrènes, ceux là non plus n’ont pas les même « droits » que les autres citoyens Français…(Cf le cas de cette infirmière découpée au sabre il y a qq années par un malade shizo…)

    Il est donc ET moralement ET juridiquement possible d’avoir des catégories de citoyens pour lesquels les droits sont différenciés ( c’était d’ailleurs déjà bien le cas en Afrique du Sud du temps de l’Apaztheid)

    Il suffira donc de considérer que les gens ayaant des pratiques et moeurs sexuelles « originales »(on peut pârler des homos mais aussi des zoophiles, des nécrophiles, des pédophiles…) sont des gens ayant un problème de nature psychiatrique (Vérifiez avec la Sté Française de Psychiatrie) et ne peuvent donc etre elligibles pour les même droits…CQFD

    En effet la Nation a INTERET à une natalité confortée ; A accroitre son avantage démographique sur les autres nations viellissantes d’Europe de façon à se rapprocher encore davantage des pays du Sud de la Méditerrannée et à se donner une chance de résoudre durablement notre problème des retraites…
    Il serait donc LOGIQUE que les Français aux moeurs décrites ci dessus ne soient PAS elligibles aux même droits que les couples hétéros qui eux peuvent contribuer à l’Interêt National comme décrit plus haut…

    NB = a lan différence de certaines des pathologies que j’ai décrites + haut, l’hosexualité et la zoophilie ne constituent pas des risques majeurs de trouble de l’ordre public ; en conséquence de quoi, il n’est pas opportun de limiter leur liberté d’aller et de venir…
    Par contre ça constitue bien une entrave à l’Interet National de faire des miriades de petits Français et donc à ce titre, ils ne pourront avoir accès au mariage, à l’adoption…ni aux parts fiscales associées…

    Bon Courage à vous , Madame le Ministre

    Ernestine BONNOT
    La Flotte en Ré

  6. Paulette Janoux-Bouffard

    Chère Najat,

    Merci pour toutes les mesures prises en direction des femmes pour arriver à l’Egalité Réelle, pour lutter contre les violences, contre le sexisme…Je trouve à travers ton action, la concrétisation d’une vie de militante. Bravo et continue.
    Paulette

  7. ritarapidissima

    vous avez reçus ces messages de soit disant de haine
    à vous de vous regarder dans une glace
    c’est pas possible ? votre regard se détourne ?

  8. Phil B.

    Chère Najat,
    Lors de mon passage à la retraite, j’ai pu constater combien le système de REVERSION est inégalitaire entre les hommes et les femmes , alors que l’on pourrait facilement le réformer sans surcoût pour le pays.Je suis à votre disposition pour en discuter….

  9. Gerard CHRISTOPHE

    je ne comprend pas pourquoi des droits de la femme .il y a la déclaration universelle des droits de la femme et de l’homme.Il suffit de faire appliquer la loi pourquoi en créer une nouvelle en nous faisant passer nous les hommes pour des affreux et des salauds.J’ai toujours respecté comme la grande majorité des hommes les femmes. alors pourquoi nous faire passer pour ce que nous ne sommes pas a cause d’une minorité d’abrutis, c’est contre productif et cela commence a m agacer moi qui est fait gréve il y a plus de trente ans pour l’égalité de traitement et de salaire dans mon entreprise .

  10. arnaud

    en espèrant du fond du coeur que le travail de la MIPROF aboutissent sur des décisions concrètes et rapides. Et surtout, que cela soit éfficace.

  11. poussant.hebert genevieve

    Bon courage chère Najat !
    Et merci pour ton engagement auprès des femmes !

Commentaires fermés.