Avec La Réunion engagée pour les Droits des femmes

Mixité dans le batiment, Najat Vallaud-Belkacem visite SBTPC à La Réunion - le 22 février 2013
Droits des femmes Porte-parolat Publié le 1 mars 2013

On m’avait dit : « à La Réunion, tu verras, la République est très attendue » : c’était vrai. Tout comme il est vrai que La Réunion est très attendue par la République, car elle n’est pas seulement une part de son territoire, une part de sa culture, de son histoire et de son identité, elle est une part de son âme, qui donne du sens à son idéal, et une exigence bien réelle à ses ambitions.

C’est vraiment ce que j’ai ressenti pendant ces deux jours de visite à La Réunion, vendredi 22 et samedi 23 février. Deux petits jours pour rencontrer les acteurs du tissu associatif des droits des femmes, les services de l’Etat qui agissent quotidiennement, les élus des collectivités, la population autour de mon 7e porte parolat décentralisé… Deux jours intenses dans un contexte de fortes tensions et de fortes attentes, alors que les jeunes de La Réunion laissent éclater leur colère et leur impatience.

Une heure après avoir atterri, direction le chantier de l’entreprise SBTPC a la rencontre de jeunes femmes formidables. Anaël, la conductrice de travaux, Maud son assistante-chantier, Vanessa la grutière, Marie Lucile et Nancy les coffreuses … Elles nous ont raconté leur parcours et leur motivation mais surtout leur fierté d’exercer ces métiers aujourd’hui encore si  masculins. Belle illustration de cette mixité des métiers que je ne cesse de promouvoir : les femmes ont toutes leur place dans le secteur du bâtiment dont les conditions de travail se sont nettement améliorées grâce à la mécanisation, aux engins de levage, aux matériels et conditionnement plus légers.

Forte de cette rencontre, je suis ensuite allée au Conseil Régional où m’attendait le Président pour signer la convention Etat-Région pour l’égalité professionnelle. La Réunion fait partie des 9 régions pilotes auxquelles le ministère des Droits des femmes a proposé une expérimentation inédite autour de l’égalité professionnelle. La Réunion innovera sur trois sujets qui me tiennent particulièrement à cœur : accompagner concrètement  les TPE/PME dans la mise en œuvre de cette égalité, développer la mixité des filières de formation et de métiers, et enfin lutter contre l’éloignement de l’emploi des bénéficiaires du congé parental.

Signature de la convention Egalité f-h à La Réunion

C’est ensuite  à l’hôtel de police de Saint Denis que m’attendaient  deux assistantes sociales, en fonction l’une en commissariat, l’autre en gendarmerie. Elles m’ont présenté leur travail, la façon dont elles accueillaient des femmes victimes de violence, notamment intra-familiales. Je suis persuadée que ce partenariat entre l’Etat et le Conseil Général (les assistantes sociales sont prises en charge financièrement par le CG) est une bonne réponse à l’accueil des femmes victimes de violence qui souvent ont peur de franchir la porte du commissariat ou de la gendarmerie pour porter plainte . La confiance est le premier pas vers la sortie du cercle infernal  de la violence. Et c’est pourquoi nous veillerons à développer ces dispositifs sur tout le territoire.

Najat Vallaud-Belkacem à l’hôtel de police de Saint Denis

Les associations impliquées dans la lutte contre les violences faites aux femmes, m’ont  présenté leurs activités en s’appuyant notamment sur les  indicateurs de suivi des violences faites aux femmes réalisées par l’observatoire régional de santé : conclusion: des violences intra familiales préoccupantes certes dans ce territoire mais une société civile extrêmement mobilisée grâce à un tissu associatif remarquable qui mérite d’être soutenu.

Étape suivante, après un rapide déjeuner autour de femmes créatrices d’entreprise au CFA le Centhor, le Lycée professionnel Isnelle Amelin (femme politique réunionnaise connue pour son engagement féministe !), ou m’attendaient des lycéens et collégiens qui participent depuis des mois à une action spécifique de sensibilisation sur l’égalité entre les femmes et les hommes à travers le cinéma. Comment résumer cette rencontre ? Du plaisir à l’état pur ! Ils avaient choisi pour introduire la discussion de passer un extrait du film « Fleur du désert » ou l’histoire de Waris Diries, excisée à 3 ans et demi, devenue mannequin et surtout ambassadrice de la lutte contre l’excision. S’est engagée une discussion à bâtons rompus sur l’égalité fille/garçon, sur la représentation de la femme, sur les stéréotypes véhiculés quotidiennement. La maturité des lycéens m’a impressionnée. Cette génération me donne espoir d’avancer plus vite vers l’égalité…

Les femmes, actrices de développement de La Réunion Centre de formation d'apprentis

Samedi matin, c’est sur les événements de ces derniers jours et la colère de beaucoup de jeunes réunionnais, a 60% au chômage , que je suis revenue. D’abord en rencontrant l’association des maires de La Réunion, avec lesquels nous avons échangé sur  l’origine des violences récentes, leurs causes et les réponses à imaginer. Un peu plus tard, dans la commune du Port,  j’ai eu un entretien  passionnant avec le maire qui porte avec énergie des propositions ambitieuses de développement de son territoire.

Huguette Bello, députée-maire de Saint Paul, m’a ensuite accueillie dans sa belle mairie pour rencontrer des acteurs du monde associatif mobilisés pour lutter contre les stéréotypes sexistes, un travail indispensable pour lutter, à la racine, contre les violences faites aux femmes.

Dernière étape et non des moindres : un porte-parolat décentralisé, ces rencontres mensuelles que j’organise  partout en France pour répondre aux questions des Français sur l’action que  le gouvernement mène depuis 8 mois, au service de notre pays. La rencontre au parc des expositions de Saint-Denis était la 7eme et elle a fait apparaître une soif de débat, une envie de participer très forte des Réunionnais. Nous avons parlé de l’emploi bien sûr  et de la jeunesse, mais aussi de fiscalité, des conditions de vie des étudiants, des violences faites aux femmes,  de la rénovation de la vie politique en France, de l’accueil de la petite enfance, des requins…  J’ai appelé à tracer de vraies perspectives d’avenir pour La Réunion, à une mobilisation de tous pour trouver des réponses locales que l’Etat pourra accompagner: emplois d’avenir et contrats aidés bien sur mais aussi contrats de génération, mobilité des ultramarins, formation etc.

7ème Porte-parolat décentralisé à La Réunion
Interpellée par des jeunes dans le public, nous avons improvisé une rencontre impromptue pour continuer l’échange sur l’avenir de la jeunesse à La Réunion. Un échange passionnant avec des jeunes débordants d’énergie et de projets et trop souvent frustrés de ne pouvoir les mettre en œuvre. La mobilisation du gouvernement est entière pour répondre a cette préoccupation.

7ème Porte-parolat décentralisé à La Réunion

Tags : , ,

2 commentaires sur Avec La Réunion engagée pour les Droits des femmes

Commentaires fermés.