Ensemble en Europe contre les discriminations et les violences liées à l’orientation sexuelle et l’identité de genre

Droits des femmes Publié le 28 mars 2013

Ce mardi 26 mars 2013, Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, porte-parole du Gouvernement, a reçu, au nom de la France et conjointement avec l’Union Européenne, les représentants de 56 états du continent européen et 200 représentants de la société civile pour échanger et construire ensemble un projet commun sur la protection des droits fondamentaux des personnes lesbiennes, gays, bi et trans (LGBT), en Europe et dans le monde.

Photo de famille autour de Najat Vallaud-Belkacem - conférence LGBTDe gauche à droite les ministres Vesna Batistic Kos (Croatie),  Téa Tsouloukiani  (Géorgie), Najat Vallaud-Belkacem (France), Elsa Fornero (Italie), Birgitta Ohlsson (Suède).

Najat Vallaud-Belkacem a rappelé qu’aujourd’hui encore, il est dangereux d’être soi-même, dans la plupart des pays du monde, lorsqu’on est homosexuel. Elle s’est inquiétée des menaces et des interdictions qui pèsent sur les marches des fiertés dans plusieurs pays, et qui constituent une atteinte aux libertés fondamentales d’expression et de réunion, protégées par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

La ministre a appelé de ses vœux la définition d’une véritable stratégie européenne contre les discriminations à raison de l’orientation sexuelle et en a dessiné les contours.

Les tables-rondes et ateliers de travail ont amené tous les représentants des Etats, des organisations internationales et de la société, à alimenter ce travail. Sept ministres ont notamment pu présenter des méthodes nationales et régionales efficaces pour mettre un terme aux violations de ces droits fondamentaux. Najat Vallaud-Belkacem a pu ainsi échanger au cours des rencontres bilatérales ou bien lors des tables rondes avec Vesna Batistic Kos, ministre adjointe pour les questions multilatérales et de sécurité (Croatie), Elsa Fornero, ministre du Travail et des Politiques sociales, en charge de l’Egalité des Chances (Italie),  Kathleen Lynch, Ministre déléguée en charge de l’égalité (Irlande), Téa Tsouloukiani, ministre de la Justice (Géorgie), Gordana Stamenić, secrétaire d’Etat auprès du ministère de la justice et de l’administration publique (Serbie), Birgitta Ohlsson, ministre des Affaires européennes et de la Démocratie chargée de la Promotion des Droits de l’Homme (Suède).

Les résultats de ces travaux, au même titre que ceux des conférences de Katmandou pour l’Asie et de Brasilia pour les Amériques, seront présentés à Oslo le 15 avril.

Retrouvez ici le discours d’ouverture de la Conférence prononcé par la ministre « Contre les discriminations et les violences liées à l’orientation sexuelle et l’identité de genre » ainsi que la tribune publiée par Libération et co-signée par Elsa Fornero, ministre italienne du Travail et des Politiques sociales, Joëlle Milquet, ministre belge de l’Intérieur et de l’Egalité des chances et Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement.

Ainsi qu’un diaporama photo de la conférence :

Tags : , , ,

3 commentaires sur Ensemble en Europe contre les discriminations et les violences liées à l’orientation sexuelle et l’identité de genre

  1. JISA,PRESIDENT DIRECTEUR GENERAL

    nous soutenons toutes vos actions communes
    ensemble en europe contre toutes discriminations et les violences liées à l’
    orientation sexuelle et l’identité de genre !

    société kolwezi technigue industrielle france
    sport d’entreprise.servisede l’égalité des femmes et hommes
    9,place laurent bonnevay 38100 grenoble europe.tél;0476030971.

  2. dassoul

    il faudrait déjà que le gouvernement oblige tous les fonctionnaires, les notaires, les huissiers etc…à appeler les femmes par leur nom de naissance (et pas de jeune fille!!!), même si certaines femmes utilisent leur nom d’épouse, rien ne les y oblige, et dans ce cas il suffirait de demander êtes vous mariée, utilisez vous le nom de votre mari, alors que c’est toujours le contraire, et que tous demandent quel est votre nom de jeune fille!
    les notaires vont encore plus loin puisqu’ils ont un logiciel qui met systématiquement le nom du mari, même si l’on est divorcée, et j’ai du chaque fois me battre pour qu’on m’appelle par mon nom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>