Najat Vallaud-Belkacem définit les éléments d’une politique abolitionniste

Droits des femmes Publié le 29 mars 2013

Ce jeudi 28 mars, le Sénat a adopté la proposition de loi abrogeant dans le code pénal l’article qui punissait le délit de racolage public. Najat Vallaud-Belkacem, ministre des droits des femmes, porte-parole du gouvernement est intervenue en séance pour définir les éléments de la politique abolitionniste de la France en matière de prostitution.

Retrouvez ici en vidéo, l’intégralité de son discours au Sénat :

« Une politique abolitionniste repose sur deux piliers : la fermeté pénale et l’insertion sociale. Cela a des conséquences très concrètes, que nous devons aborder sans posture moralisante et avec pragmatisme.
La création en 2003 du délit de racolage passif a conduit, là où il a donné lieu à des poursuites, à des situations inacceptables. Avec ce délit, on marche sur la tête en punissant les victimes. Ce sont bien les victimes qui en ont subi les effets, les violences se multipliant lorsque, pour échapper à la sanction, les personnes prostituées disparaissent dans les zones les plus reculées.

On ne règlera aucun problème en passant les menottes aux personnes prostituées. Et on provoque de nombreux drames en éloignant les personnes prostituées des structures d’accompagnement. […]

A cette tribune, je dis cependant aujourd’hui les choses en toute clarté. La France n’est pas un pays d’accueil de la prostitution. Nos portes doivent rester fermées au vent mauvais des trafics et de la traite. […].

Les pouvoirs publics ont longtemps été piégés dans leurs hésitations et dans leurs contradictions. Nous n’avons pas d’hésitation. Nous sommes portés par une conviction. La conviction que la prostitution est une violence. Cela doit nous encourager à lutter contre l’entrée en prostitution. Cela doit nous encourager à protéger les personnes prostituées, et à développer leur accompagnement sanitaire et social. Cela doit nous encourager à faciliter la sortie de la prostitution, par un travail d’insertion à renouveler […] ».

Tags : , , , , ,

10 commentaires sur Najat Vallaud-Belkacem définit les éléments d’une politique abolitionniste

  1. Didier Bois

    En Suède la prostitution a diminuée de 70%. Seuls les lois abolitionnistes protègent les personnes prostituées comme en témoigne, les femmes prostituées en Suède et en Norvège.
    « [les femmes prostituées qui viennent des pays baltes ou d’Afrique] disent d’ailleurs aux policiers de l’unité du détective Haggstrom qu’elles sont beaucoup plus susceptibles d’être victimes de violences dans les pays où la prostitution a été légalisée.
    Les hommes suédois veulent des fellations et des coïts, rien de plus », me dit le flic en civil. «ILS SAVENT QU’ILS DOIVENT BIEN SE COMPORTER OU ILS PEUVENT ÊTRE ARRÊTÉS. ILS SE RETIENNENT D’ÊTRE VIOLENTS. »

    C’est une observation fascinante. parce que l’une des critiques adressées d’avance à la nouvelle loi était qu’elle allait rendre la prostitution plus dangereuse. Tous les policiers suédois à qui j’ai parlé m’ont bien dit qu’il s’agissait d’un mythe, tout comme l’idée que la prostitution allait devenir clandestine. « Si un acheteur de sexe peut trouver une femme prostituée dans un hôtel ou un appartement, la police peut le faire aussi », observe ironiquement Haggstrom. par Joan Smith, le mardi 26 mars 2013, The Independent (Royaume-Uni)

  2. Didier Bois

    90% de la prostitution de rue est issue de la traite par des réseaux mafieux (rapport parlementaire n°3334, avril 2011), cela signifie que ces femmes sont contraintes à la prostitution par la violence de proxénètes, après un circuit de « dressage » avec viols collectifs, menaces de mort ou de représailles…(Yves Charpenel, magistrat intervenu sur des centaines d’affaires de proxénétisme). Donc, LE CLIENT EST COMPLICE D’ACTIVITÉ CRIMINELLE. Les amendes du délit de racolage ne changeaient rien pour la majorité des péripatéticiennes car tout l’argent allait directement dans la poche des proxénètes.
    Sa suppression est juste mais PÉNALISONS LES CLIENTS COMPLICES DE CET ESCLAVAGE.

  3. Galanakis

    Cela aboutira au même résultat que la loi contre le racolage passif. La prohibition n’a jamais rien résolue. Bien au contraire !
    Le soi_disant exemple suédois n’en est pas un, loin de là.

    En conclusion : -273°C.

  4. PARADIS

    Très étonné que les rapports fait par Madame Ségolène Neuville ( 40000 Euro pour un rapport mais zéro pour les réinsertions) ont été pris en compte, cependant elle ne vous a pas expliqué que nous nous sommes entretenu(e)s le 29 Octobre 2012 lui expliquant nos envies et nos craintes,à savoir des répressions sans cesse nous n’en voulons pas , comment ne pas confondre une ambition électorale comme elle le souhaite aux municipales ici même à Perpignan alors qu’en même temps nous n’avons pas eu droit à la parole , nous les travailleuses et travailleurs du sexe , Perpignan compte 129 personnes TDS qui n’ont pas été consultées pour ce rapport, ce rapport je tiens à le dire a été fait pas des étudiantes en université et ont été fait dans les lieux de prostitution Esapgnoles, comment pouvez vous donc à ce moment là prétendre nous protéger si nous qui avons demander la parole vous nous la refusez ? Esce là un socialisme que représente Ségolène Neuville moderne , cette même politique menée par monsieur Sarkozy pendant plus de 10 ans de répressions racolage, ? sachant que son but est de pénaliser les clients ? c’est simplement du haut proxénétisme que font nos élu(e)s en se faisant de l’argent sur notre dos /…/.

  5. Michel

    @Bertrand Jullien

    Je ne savais pas que les écolos avaient la majorité au Sénat. Dommage de voir ces mêmes écolos défiler en soutien à une association le STRASS qui soutient 2% de prostituées en ignorant que 98% vivent un esclavage et une violence inouïe.

  6. Bertrand JULLIEN

    Il y a 1( jours des centaines de prostituées ont défilé à Paris contre la loi contre le racolage, contre la répression et aussi contre les prpjets de pénalisation du cient.
    Associations de terrain (Buse des Femmes, Bus Lotus, Cabiria etc., les associations de lutte contre le sida (Act Up , Aides… ), le conseil national du sida, le Planning familial, Medecins du Monde, et bien sûr le Strass, le syndicat des travailleuse du see se battent contre ce projet. ,

  7. Bertrand JULLIEN

    Marrant ça, il aura fallu un texte des écologistes pour que cette loi inique soit abrogée. Sans l’initiative deEsther Bembassa les prostituées seraient tjs sous la pression répressive de cette loi.

  8. BENOLIEL Anita

    Je n’ai plus rien à ajouter Joël Pasquier a exactement traduit ma pensée que je n’aurai pas su formuler aussi clairement. Bravo et bien entendu, on peut le dire, Najat On vous aime.

  9. Joël Pasquier

    Merci et bravo pour vos interventions et votre engagement. Continuez sans relâche votre combat magnifique. Ne vous laissez pas démoraliser par les sondages débiles.
    j’ai toujours voter à gauche depuis 1975 et suis de plus en plus déterminé à 56 ans.
    nous avons besoin de belles personnes comme vous…………encore Merci.

    Joël Pasquier, membre du PS suisse.

Commentaires fermés.