Libé : Du lancement des ABCD de l’Egalité dans 500 classes

20130416-ABCD-Libé
Droits des femmes Presse Publié le 17 avril 2013

Le journal Libération a consacré, dans son édition du 16 avril, une double page aux ABCD de l’Egalité, le dispositif expérimental initié par Vincent Peillon, ministre de l’Éducation Nationale et Najat-Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes pour lutter contre les stéréotypes de genre. Ces stéréotypes non seulement limitent l’orientation, le devenir professionnelle des filles comme des garçons mais sont aussi à la racine de bien des inégalités et des violences. Les dispositifs «ABCD de l’égalité» seront mis en place de manière expérimentale à la rentrée 2013 dans 10 académies et concerneront au minimum, 500 classes de primaire, c’est-à-dire plusieurs milliers d’élèves.

Retrouvez ici l’article nourri de nombreux chiffres sur le site de Libération :

Tags : , , , ,

2 commentaires sur Libé : Du lancement des ABCD de l’Egalité dans 500 classes

  1. virginie

    Bonjour,
    j’espère de même que mon message sera publié. L’école doit nous préparer à la société n’est ce pas ? à travers la formation ? et donc si une femme devient policière, c’est bien parce qu’on le lui a autorisé en un sens, et si on veut que chacun fasse vraiment ce qu’il veut, il faut donc laisser le choix, et donc justement leur faire exprimer leur sensation en tant qu’enfant qu’ils n’ont pas à rester dans les stéréotypes des pubs ou des films, etc. les hommes ont bien sûr tendance à être plus violent, et les femmes à s’occuper des autres mais doit on enfermer tout le monde dans ces généralités et quand on est policier, justement, on s’occupe aussi des autres. Je pense que la diversité est une richesse, et l’école là justement apprend à éveiller notre esprit critique. Aujourd’hui, internet peut nous donner beaucoup de savoirs, mais l’école doit donner à nos enfants les moyens de s’en servir et de critiquer ( en bien et en mauvais) ce qu’ils y trouvent, d’en faire de vrais citoyens, et pas juste des pantins (qui suivent les extrêmes, il y a moins à réfléchir et à lire, lisez donc les études sur les inégalités hommes/femmes, vous serez surpris de ces conséquences néfastes sur notre société) , c’est pour ça que c’est vraiment bien cette initiative,

  2. Violaine

    Bonjour,

    Mon message personnel qui j’espère sera validé. Déjà l’article s’appuie sur des données d’un journal (pas de l’insee). Dans la forme l’idée peut paraître bonne, dans le fond elle est très dangereuse pour l’avenir de nos enfants. Une raison de plus pour faire progresser les extrêmes qui vont dénoncer cette mesure. En effet, vous créerez encore plus de stéréotypes en essayant de faire passer des informations erronées dans la tête des enfants. Est-ce une avancée de faire passer une fille pour un garçon et un garçon pour un fille à travers une propagande scolaire ? Il serait plus sage de laisser les enfants faire leur métier souhaiter sans les influencer, et vous le savez, il y a des femmes dans la police comme des garçons sage-femme de nos jours. Que voulez-vous de plus ?
    Avec la crise il y a d’autres priorités.

    Merci par avance pour la diffusion de mon message.

    Violaine.
    Lyon 8ème

Commentaires fermés.