La théorie du genre n’existe pas !

Ce jeudi 6 juin 2013, Najat Vallaud-Belkacem répondait en direct aux questions des internautes lors du 1er porte-parolat numérique du Gouvernement, auquel s’est joint le premier ministre Jean-Marc Ayrault.

L’occasion d’une mise au point sur une pseudo-théorie du genre et l’éducation à l’égalité dès le plus jeune âge. Retrouvez en vidéo la question et la réponse de la ministre.

A partager largement !

Droits des femmes Publié le 9 juin 2013

Tags : , , , ,

23 commentaires sur La théorie du genre n’existe pas !

  1. Oh_my_gauche_!

    Madame la Ministre,

    Ayant quitté l’école maternelle depuis 25 ans maintenant, je n’ai pas eu la « chance » de profiter des cours de sensibilisation aux stéréotypes de genre qui gangrènent notre société. De fait j’aimerai que vous m’éclairiez sur certains de ces stéréotypes : la galanterie, par exemple, est-elle considérée comme un horrible stéréotype sexuel ? Je vous pose la question car dans mon inconscient sociétal, il s’agit d’un effort de courtoisie sincère et gratuit, le plus souvent provenant d’un homme en direction d’une femme, aussi je comprendrai que cela puisse être perçu comme un stéréotype à sens unique rappelant à une femme… qu’elle est une femme. Il me semblait aussi qu’il s’agissait là d’une fierté nationale, un trait de caractère reconnu au peuple français (tout comme son côté râleur et un peu chauvin…) oulà je m’égare : ce que je viens d’écrire est-il raciste envers moi-même ? Donc pour revenir à ce qui me préoccupe, où puis je m’adresser afin d’obtenir cette fameuse liste de stéréotypes sexuels ? je demande parce que les principes de salaire égal à travail égal ou bien encore les ambitions professionnelles des femmes à devenir astronaute, policière, catcheuse ou hurleuse de Heavy Metal, ce sont des choses que j’ai déjà intégré depuis très très longtemps… mais le reste…
    Cordialement, Madame LA Ministre veuillez agréer mes sincères condoléances

  2. Jean-Loup Desamaison-Cognet

    Une citation de vous extraite de votre interview à 20 minutes en juin 2013 :
    « La théorie du genre, qui explique «l’identité sexuelle» des individus autant par le contexte socio-culturel que par la biologie, a pour vertu d’aborder la question des inadmissibles inégalités persistantes entre les hommes et les femmes ou encore de l’homosexualité, et de faire œuvre de pédagogie sur ces sujets.

    « N’existe pas » ou « N’existe plus » ? »

    http://www.20minutes.fr/politique/778750-theorie-genre-il-essentiel-enseigner-enfants-respect-differentes-formes-didentite-sexuelle-afin-batir-societe-respect

  3. Jérôme

    Madame,

    La théorie du genre sera bien au programme pour endoctriner les enfants. Comme le rappelle le syndicat SNUipp, cet endoctrinement doit se faire sans l’aval des parents, si possible.
    Il est curieux que vous oubliez également l’origine pédophile de la théorie du genre.
    Bref, les parents ne veulent pas de théorie pédophile en cours pour faire plaisir à des lobbies proches de parti politique ou pour faire avancer une cause.

    Cordialement.

  4. Michel

    Les sociologues récusent l’expression « théorie du genre », mais en français « théorie » peut être employé dans le sens d’énoncé non démontré. Dans ce sens, cette expression peut être employée à bon escient pour désigner la théorie queer selon laquelle la différence biologique des sexes ne serait à l’origine qu’une différence physique parmi d’autres et serait devenue une source d’inégalité à cause de la domination de l’homme sur la femme. C’est cette domination qui serait première et construirait le genre, puis l’idée qu’il faudrait différencier les sexes. Cette théorie mérite tout au plus d’être abordée pendant 1/4 h en cours de philo en terminale, mais pas en sciences et encore moins à l’école primaire.

  5. Bruno M

    Najat, dire que la théorie du genre n’existe pas c’est comme dire qu’il ne pleut jamais en France, que la faim a disparu de l’Afrique, que la violence dans les rues n’est qu’une exagération des médias ou que l’opposition à Hollande ne vient que d’une incompréhension passagère. Bref, une absurdité énoncée par quelqu’un qui ne lit plus que des éléments de langages et oublie de s’informer sur les « idées en vogues » auprès des syndicats d’enseignants.

    Najat, tu as mauvaise mine, mauvaise conscience, retourne à des occupations plus saines et quitte donc ce radeau de la méduse avant qu’un plus méchant ne te dévore pour survivre…

  6. Maelgar

    @André : D’après wikipédia, que je vais utiliser comme un dictionnaire, on peut définir une théorie (scientifique, puisque nous parlons de sciences humaines) comme un objet qui « doit répondre à plusieurs critères, comme la correspondance entre les principes théoriques et les phénomènes observés. Une théorie doit également permettre de réaliser des prédictions sur ce qui va être observé. Enfin, la théorie doit résister à l’expérience ».

    En quoi ce que vous appelez « théorie du genre » permet d’expliquer des phénomènes observés ? En quoi cela permettrait de réaliser des prédictions sur des phénomènes sociaux ? Quelles expériences (sur des adultes conscients et volontaires) pourriez vous faire pour tenter de mettre à l’épreuve votre prétendue théorie ?

    Vous affirmez que la « théorie du genre » existe ? Mais je vous en prie. Démontrez le.

  7. Damia

    Okay.

    Certes la « théorie du genre » est une mauvaise interprétation des « études de genre » (Gender studies).

    Mais toutefois : les trans dans cette affaire ?

    Je suis moi-même une trans, et j’ai l’impression que c’est de plus en plus improbable le fait qu’une loi soit promulguée de façon à faciliter le changement d’Etat-Civil, et ce, sans droit de regard sur le stade de transition de l’individu-e. Le mariage ouvert à tous, c’était une chose, le droit des trans devrait être le prochain combat pour plus d’égalité.
    Aussi, dans cette optique, faciliter l’accès au soins et aux ressources pour aider les trans dans leur parcours.
    Enfin, puisque l’on parle d’éducation, il serait bon, voire salvateur, de parler de transidentité dès le collège. Croyez-moi, nombreux-ses sont les personnes qui souffrent sans savoir ce qu’elles sont vraiment et sans avoir même le début d’idée de réflexion quant à sortir de cette mauvaise passe.

    En espérant, Madame Vallaud-Belkacem, que ces lignes soient portées à votre connaissance.

  8. Mathilde P.

    Madame,

    Permettez-moi de m’insurger contre votre réponse et votre réfutation de l’existence d’une « théorie du genre ».
    Le dossier monté par le syndicat Snuipp-Fsu* à la demande de monsieur Peillon, sous couvert de lutte contre l’homomphobie assène une théorie contestée parmi certains scientifiques, mais dont vous avez fait votre cheval de bataille, que vous nommerez comme vous voulez, puisque vous aimez jouer avec les mots. Mais elle est appelée en général « théorie du genre ». Elle veut dissocier le sexe biologique de l’orientation sexuelle.
    Sous prétexte de lutter contre les inégalités homme/femme dans la société, vous voulez carrément (et vous le dites dans la vidéo ci-dessus à mots couverts) supprimer les différences entre les hommes et les femmes. Mais nous sommes différents les uns des autres, nous avons chacun nos qualités, nos défauts, nos difficultés, nos forces, différentes de celles de nos voisins, et certaines de ces différences viennent du fait d’être de sexe masculin ou féminin. Cette différence bien comprise et bien assumée est une force dans la société.
    Vous n’avez pas le droit de déconstruire ce qui est donné par la nature, beaucoup de psychologues le disent : ne pas donner à un enfant de repère en lui disant qu’on choisit d’être un homme ou une femme, c’est assurément le faire partir de manière bancale dans la vie…

    Ayez au moins le cran, s’il vous plaît, de répondre avec honnêteté aux citoyens à qui vous donnez la parole.
    J’espère que mon message sera publié.
    Cordialement

    (*http://www.snuipp.fr/IMG/pdf/document_telechargeable-2013-30-05.pdf)

  9. andre

    Si la théorie du genre n’existe pas-ce qui reste à prouver- la confusion des rôles que vous voulez instiller dès le plus jeune âge me semble tout autant pernicieuse car elle débouchera sur une uniformisation des comportements qui ne me semble pas épanouissante pour la société. Le progrès aujourd’hui visible, selon cette théorie, est qu’on peut être mannequin qu’on soit homme ou femme à condition pour les premiers d’être bodybuildés et pour les secondes étiques. Qu’on se prostitue quel que soit son sexe. Et bien sûr qu’on puisse se marier! Que l’approche de l’éducation quelle soit familiale ou institutionnalisée soit essentiellement maternante avec les dégâts que l’on peut aujourd’hui constater, etc.etc.

  10. Christophe Mauro

    Est-ce moi qui suis idiot ou les commentaires de lefebvre arlette et M&M’s qui n’ont aucun sens? L’égalité ça existe, encore faut-il s’en donner les moyens. L’égalité des chances entre hommes et femmes ça se travaille, et dès le plus jeune âge. Merci Mme la ministre d’insister sur ce point et de dissiper les peurs infondées quant à la « théorie du genre ».

  11. Jules HUVIG

    Merci M&M’s de ne pas mélangé des concepts et des publications, personne n’a publié de théorie du genre, personne n’en a formulé. Merci de ne pas mettre en cause la mémoire d’une personne sur la base de quelque chose qui n’existe pas. Vous vous souvenez de la théorie de la suprématie du vin sur le lait dans la croissance des jeunes enfant? moi non plus. Enfin merci d’arrêter de vous servir de Nietzsche pour maquiller la pauvreté de vos arguments, malgré l’affection de celui-ci pour Shoppenhauer.

  12. M&M's

    [...] Chère Najat,pour la mémoire,il faut manger du chocolat,c’est excellent,et à ce qu’a écrit,Lefebvre Arlette,c’est tout à fait juste.
    « L’homme de l’avenir est celui qui a la plus longue mémoire ». Friedrich Wilhelm Nietzsche (15/10/1844-Röcken-Saxe-Anhalt / Weimar-25/08/1900-Allemagne).

  13. lefebvre arlette

    bonjour, et merci de m’avoir ignorer dans vos réponses en direct avec les internaute, je m’y attendais, ce ne fut donc pas une grande surprise, l’égalité des chances n’a jamais existé et est d’autant plus d’actualité, et la loi du démerdes toi le ciel t’aidera aussi…. et comme on le dit si bien dans la ville UMP ou je suis « chacun sa merde », bonne journée a vous lefebvre arlette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>