Une semaine charnière pour l’emploi

Najat-Vallaud-Belkacem-Emploi-Villiers-Le-Bel
Porte-parolat Publié le 12 mars 2014

Entre l’écume, les chroniques et les crises, nos attentions, ces derniers jours, se sont largement détournées des tendances de fond qui se dessinent sur le front de l’emploi.

Le président de la République recevait ce mardi à l’Elysée 100 jeunes en emploi d’avenir, 100 jeunes bénéficiant désormais de vrais emplois, autour de vrais projets. L’occasion de revenir sur les réformes. Des réformes importantes avancent, aboutissent, se concrétisent. Ces politiques, si elles ne font pas l’actualité, changent aujourd’hui la France et produisent des résultats.

Mars n’avait pas commencé qu’aboutissait d’abord la réforme de la formation professionnelle. Le texte la traduisant dans la loi a été préparé en un délai record, un peu plus de deux mois après l’accord des partenaires sociaux, un peu moins d’un an après l’aboutissement d’une autre réforme majeure, celle  du marché du travail. La formation professionnelle dans notre pays va profondément changer dans le sens de la transparence, de la simplification et de la solidarité. Chaque individu qui entre sur le marché du travail aura désormais un « compte personnel de formation ». Ce compte sera formé de droits qu’il acquerra, conservera et mobilisera tout au long de sa carrière. La réforme réoriente aussi les fonds de la formation vers ceux qui en ont le plus besoin : les demandeurs d’emplois, les salariés les moins qualifiés, les jeunes en alternance, les salariés des petites entreprises. Près d’1 Md € sera désormais consacré à la formation des demandeurs d’emploi et des salariés les plus fragiles.

Mercredi dernier, c’est l’accord sur le pacte de responsabilité, entre et avec les partenaires sociaux, qui marque une avancée décisive. L’engagement des partenaires sociaux de fixer des objectifs en termes d’emplois dans les branches, à la fois quantitatifs et qualitatifs, a été précisé. Dans ce pacte, le gouvernement lui aussi s’engage : il baissera encore davantage le niveau des prélèvements sociaux sur le travail et apportera des simplifications dans la vie des entreprises. Cette étape est une nouvelle victoire du dialogue sur le conflit, pour le plus grand bénéfice de l’emploi.

Jeudi, c’est la signature des premiers contrats en CDI dans l’intérim qui a concrétisé une disposition clé de la loi sur la sécurisation de l’emploi. Alors qu’il a été clairement affiché que les contrats courts devaient être plus que jamais l’exception, Randstad et Adecco ont signé les deux tous premiers « CDI intérimaire », nouveaux contrats donnant accès à un CDI à des intérimaires qui jusqu’ici n’y avaient pas droit. En l’occurrence, un électricien et un technicien spécialisé dans la transformation des plastiques. 20 000 suivront dans les 3 prochaines années. Soit autant de Français qui verront leur emploi sécurisé et leur vie quotidienne facilitée, par exemple pour obtenir un crédit ou un logement.

Jeudi, à l’issue de cette semaine de réforme, les chiffres du chômage au sens du BIT, établis par l’Insee, sont venus confirmer ce que l’on savait de l’évolution du chômage : il s’est stabilisé en France, en 2013. L’engagement d’inverser la courbe du chômage a été tenu. Ces chiffres, les seuls reconnus au niveau international, font aussi état d’une baisse du chômage en général, particulièrement significative chez les jeunes. Le taux d’emploi des femmes a continué de progresser, signe que notre économie est déjà sur le chemin de la création d’emplois. L’Insee a ainsi démenti ce qui fut longtemps son pronostic, elle qui tablait sur une hausse continue du chômage. Ces tendances nouvelles et convergentes sont le fruit de la mobilisation du gouvernement, des 100 000 emplois d’avenir mis en œuvre, au CICE, qui a créé, toujours d’après l’Insee, 30 000 emplois au cours de l’année passée. La preuve que la politique et le dialogue ne sont pas vains, mais changent les choses.

Avancées, aboutissement, concrétisation, tendance d’ensemble : nous changeons la société à travers une méthode nouvelle, désormais définitivement installée: le dialogue social au service de l’emploi. Et nous poursuivrons dans cette voie.

Tags : , , ,