Pour l’emploi dans les métiers de l’autonomie et du grand âge

20140327-NajatVB-Sapin-Grand-Age
Droits des femmes Publié le 28 mars 2014

Les métiers du grand âge et de l’autonomie représentent un investissement d’avenir tant les besoins sont croissants. Face à cet enjeu, il est essentiel de mobiliser tous les leviers de la politique de l’emploi pour stimuler cette économie au service des plus fragiles.

C’est pour cette raison que le 27 mars 22014 un engagement de développement de l’emploi et des compétences (EDEC) a été signé entre l’Etat et les partenaires sociaux. Pour cette action, l’Etat s’engage à participer aux cofinancements des mesures de l’accord à hauteur maximale de 1 800 000 €, ce qui représente un appui de l’ordre de 30 à 50% selon les actions. Il s’agit d’un véritable défi intergénérationnel où les besoins des âgés peuvent créer plusieurs milliers d’emplois et notamment des emplois pour les plus jeunes, dans l’esprit du contrat de génération et des emplois d’avenir portés par l’ensemble du Gouvernement.

C’est la traduction d’un engagement déterminé et volontariste du Gouvernement pour  accompagner le développement du secteur, et permettre aux entreprises et associations de recruter les salariés dont elles ont besoin pour répondre ainsi aux aspirations de nos concitoyens, et améliorer les services rendus.

Pour cela il faut rendre ces métiers plus attractifs, et à cet effet développer la mixité des métiers sera un des objectifs structurants de cet engagement. Il n’y a aucune raison que ces métiers restent le seul fait des femmes, d’autant que ce secteur joue un rôle important d’insertion professionnelle qui bénéficierait aussi bien aux hommes.

Le Gouvernement a fixé comme objectif général qu’un tiers de salariés, contre 12 % aujourd’hui, travaillent dans un métier mixte en 2025. La ministre des droits des femmes, Najat Vallaud Belkacem, qui est en charge du chantier sur la mixité des métiers a souhaité qu’un objectif de même soit fixé concernant le secteur des métiers du grand âge en tenant compte des spécificités et des exigences du secteur de l’aide à l’autonomie. L’engagement signé le 27 mars sera accompagné du plan pour la mixité des métiers du grand âge qui sera présenté à l’automne prochain.

Plan-pour-les-metiers-de-lautonomie---_25_


Crédit photo DICOM Travail-Emploi / Jacky D. Frenoy

Un commentaire sur Pour l’emploi dans les métiers de l’autonomie et du grand âge

  1. Bossart Sylvie

    Madame,

    Engagée depuis plus de 20 ans dans la gestion d’une association d’aide à domicile, appartenant au plus grand réseau national, je lis avec intêret votre projet de rendre plus attractifs les métiers de l’aide à domicile et d’augmenter la mixité. Le préalable est d’augmenter la valeur du point qui reste inchangé depuis 2009, de facilité l’accès à la formation car les salariés se sentent laissés pour compte, et les éventuels candidats ne sont pas nombreux, si ce n’est des personnes en recherche d’emploi, qui voient souvent dans cette branche, une solution de proximité et de « facilité » (faire le ménage c’est à ma portée, entend ton souvent), mais le secteur de l’aide à domicile auprès des personnes âgées et/ou handicapées, ce n’est pas cela. Ces métiers réclament une vraie formation, une réelle reconnaissance. Les associations que nous sommes doivent avoir les moyens certes de recruter des personnels formés et mixtes mais aussi d’accompagner dans les meilleurs conditions nos personnels dèjà en place
    Bien cordialement

    Sylvie Bossart-Dudouet

Commentaires fermés.