Meeting des élus socialistes avec Ségolène Royal Porte de Versailles

Je suis intervenue Dimanche dernier à l'occasion du meeting des élus socialistes Porte de Versailles. 4.000 maires, conseillers généraux, régionaux et députés étaient venus soutenir Ségolène Royal et son Pacte présidentiel. Comme une dizaine d'autres élus locaux, j'ai été invitée à intervenir pour présenter les convergences entre une politique locale et les ambitions et propositions du Pacte présidentiel. Une occasion pour moi de revenir sur l'exigence d'excellence éducative dans le projet de Ségolène Royal et sur le rôle de l'école dans l'école des chances.

devant les élus socialistes

Ségolène Royal, la Présidente de la réussite éducative

Ce week end sur les marchés à votre contact, dans la 4ème circonscription, vous avez été nombreux à me dire que vous vous intéressiez plus aux idées qu'aux sondages, un point de vue que je partage avec vous. Je profite donc de ce blog, pour revenir sur un sujet souvent abordé lors de nos rencontres, l'école. J'animerai vendredi prochain à Lyon, un débat de restitution du pacte présidentiel consacré à ce sujet auquel je vous invite à participer.

Sur les marchésVous le savez, les débat participatifs ont donné lieu à de très nombreuses remontées qui témoignent de l'importance que les Français accordent à la question scolaire. Ségolène Royal a décidé d'en faire le coeur de son pacte présidentiel.

L’école n’apparaît en effet plus comme un lieu sacralisé, les élèves semblent perdre, peu à peu, leurs repères. Pourtant, l’école joue un rôle essentiel en tant que lieu de socialisation. C’est le lieu où doit s’apprendre le respect des règles du bien vivre en société. Les élèves sont des citoyens en puissance qui doivent être formés.

Les ZEP ont été beaucoup débattues. L’individualisation du parcours scolaire, le soutien personnalisé aux devoirs permettraient de remédier à l’échec scolaire. La création de classes à « géométrie variable » avec un maximum de 25 élèves par classe a été régulièrement évoquée.

La formation des enseignants est également abordée. Repenser totalement l’IUFM, encourager la formation continue, telles sont quelques unes des suggestions concrètes des internautes.

Sur la carte scolaire, certains pensent qu’une utilisation différente permettrait de résoudre certains problèmes, d’autres citent à plusieurs reprises l’exemple de la ville de Tours, qui a réintégré dans le centre ville les ZEP afin de favoriser la mixité sociale.

La nécessité d’un lien très fort entre l’école et les parents est soulignée pour réinstaurer la confiance réciproque. La multiplication des rencontres entre les parents et les professeurs est souhaitée tant la responsabilisation des parents est perçue comme un levier essentiel.

Se dégage le sentiment que le temps de la réforme est arrivé. Que l’école revienne aux fondamentaux ou qu’elle s’engage résolument dans la modernité, la réforme paraît essentielle pour réduire les inégalités sociales, pour permettre à tous les enfants de trouver leur place dans la société.

L'enjeu aujourd'hui est clair : 150 000 élèves sortent du système scolaire sans qualification. L’école doit tenir la promesse républicaine d’égalité scolaire. Je vous propose ici de revenir sur les principales propositions de Ségolène Royal en matière d'éducation et d'en expliquer les fondements et les attentes.

Compenser les émissions de CO2 de ma campagne

Le Salon Primevère ouvre aujourd’hui ses portes à Eurexpo (Lyon). Depuis 21 ans, l’association Primevère organise le salon autour de trois idées fortes :

  • sensibiliser le grand public à la question de l’environnement,
  • promouvoir les démarches alternatives,
  • développer une meilleure communication entre les partenaires de l’écologie,


C

C'est l'occasion pour moi de revenir sur cet enjeu fondamental et de vous parler aussi d'Action Carbone.

2007-2012 : pour une nouvelle politique culturelle.

Après l’ambition des années Malraux puis Mitterrand, et après les trop longues années de désengagement et d’inaction qui ont marqué la dernière décennie, il est plus que temps d’ouvrir une nouvelle ère pour la politique culturelle en France.

En 20 ans, tant de choses ont changé dans la vie artistique et les pratiques culturelles que nous assistons aujourd’hui à une véritable révolution sans que ses immenses conséquences, notamment sociales et économiques, soient prises en compte par l’Etat.

2 293 573 enfants de moins de 3 ans pour 260 000 places de crèches…

à la crèche Pour ceux d’entre vous qui ont lu mes propositions, vous le savez, j’attache de l’importance à la question de la petite enfance. Derrière cette question se révèlent bien des enjeux de société, comme l’égalité des chances, puisqu’on estime qu’une bonne part des écarts dans la réussite scolaire est acquise avant même l’entrée en CP, ou l’emploi des femmes, puisque la question des modes de garde peut obérer la recherche d’un emploi.

Jaurès, Blum et Sarkozy

Mon sentiment sur l’utilisation outrancière que fait Nicolas Sarkozy, ces jours-ci, de l’héritage politique de Jean Jaurès et de Léon Blum est celui d’un grand malaise, et d’une grande tristesse.

Il ne s’agit pas, croyez-moi, de me plaindre parce que la gauche se serait fait volé la flamme éternelle du socialisme par le camp d’en face … si seulement le sens des paroles du Président de l’UMP pouvait être celui-là !

1...1020...253254255256...257