J’écris ton nom… Lucie Aubrac

Éditos Publié le 15 mars 2007

Lucie AubracJ’ai appris ce matin, comme vous sans doute, le décès de Lucie Aubrac. Je suis bouleversée par cette nouvelle. En ce moment douloureux, je pense à sa famille et en particulier à son mari Raymond. Je veux lui dire ma tristesse et mon admiration.

Lucie Aubrac, notre grande, notre immense résistante par-delà la guerre, était pour moi l’incarnation de la droiture, du courage, de la révolte mais aussi de la passion de l’espérance. Pour moi, elle était l’identité de la France au meilleur sens du terme. Une exigence morale de justice et de liberté.

A travers elle, à travers ses messages de tolérance, sa foi dans l’Europe, ses alertes perpétuelles sur les menaces du retour de « la bête immonde », chacun de nous pouvait trouver sens à l’engagement et au combat pour un monde meilleur. Nous resterons fidèles à sa mémoire et à son héritage.

Aujourd’hui, à l’heure d’échéances importantes et plus que jamais, j’écris ton nom… Lucie Aubrac.

Tags : ,

49 commentaires sur J’écris ton nom… Lucie Aubrac

  1. @S.

    Fort heureusement, les rêves et les espoirs, n’ont aucune barrière : de tous temps, des femmes et des femmes de valeurs ont su refuser la résignation. Leurs rêves et croyances, qui étaient trop grands,
    les ont portés. Grâce à des personnes comme Lucie Aubrac, le pire n’est pas. Hommage !!

  2. Gérard ELOI

    Réponse à S., message 1

    Le texte est très beau, mais je ne comprends pas ce qu’il vient faire dans l’hommage rendu par Najat à Lucie Aubrac.
    Vous signez S.
    Le même S. qui parlait de la CIA dans le forum précédent ?

    "Sortez du bois", si vous voulez gardez quelque crédibilité…

    Mais cela ne vous sera sans doute pas possible…

  3. RME

    Bonjour Najat,
    heureux de voir une jeune femme d’origine marocaine faire campagne pour, peut être, la futur présidente de France.
    Si vous voulez en savoir sur le bled 3006.aceblog.fr/ et http://www.nadialamlili.com et aussi amical.blog.fr
    Bon courage surtout.

  4. Gérard ELOI

    Réponse à Etienne :

    je ne vois pas ce que les intox d’Europe 1 ont à faire dans un hommage à une Résistante.
    Allez poser cette question sur Désirs d’avenir !

  5. Etienne

    D apres Europe 1 la candidate S Royale envisage un retrait de la campagne apres les propos tenu par E Besson et C Allegre et le manque de soutien des cadres de son parti au profit de Dominique Strauss Kahn, plus a meme d etre coherent sur une politique economique. Info ou Intox, en tout cas si c est le cas c est une bombe

  6. Marie-Hélène

    Je trouve déplacée cette instrumentalisation de l’armée des ombres au travers de l’hommage rendu à un de ces membres. Elle était remarquable, mais pas plus que les autres. La résistance était un combat collectif et les actions les plus efficaces étaient parfois les plus discrètes voire les plus ingrates (agent double, saboteur sncf, …).

  7. DOUDOU

    Alors on ne supporte pas la critique, dommage en politique il faut savoir tout supporter.
    A quand une vidéo sur votre suppléant Jérôme Maleski

  8. un lyonnais

    Je ne comprends pas en quoi il y a une récupération ? l’ensemble de la classe politique (et heureusement !) a rendu un hommage unanime à cette grande figure de la résistance. Qu’une lyonnaise d’adoption comme Najat lui consacre le jour de sa mort quelques mots me semble naturel. Cette grande dame appartient désormais au patrimoine commun de tous les Français et les mots utilisés ici et l’allusion à Eluard m’ont beaucoup touchés.

  9. vollory

    C’est cette propensation à la récupération par toute personne politique qui me gêne. Je compare plus le combat de Mme Najat VALLAUD à celui de Mme Faouzia ASSOULI : l’intéressée comprendra (cette personne se bat actuellement pour la condition des femmes au MAROC). Voir l’expo actuelle sur le combat des femmes au CHRD avenue BERTHELOT. Mon propos n’a rien d’injurieux, ni raciste ( mamère est née à TAZA au MAROC, nord de FES).

  10. Elle

    Bonjour,
    Tout d’abord félicitations pour votre blog et votre engagement aux côtés de Ségolène Royal ! Vous représentez la nouvelle génération et nous comptons sur vous pour les années à venir ! J’ai bien sûr regardé l’émission hier sur France 2 et Ségolène Royal a été parfaite, calme, assurée, décontractée… Et vous étiez en bonne place derrière elle, aux côtés de Vincent Peillon…
    Pour revenir à Lucie Aubrac, oui, nous venons de perdre une grande figure de la Résistance et une grande dame tout court, un beau personnage de femme ! Nous en manquons encore et c’est pour cela qu’il faut que les nouvelles générations s’investissent, aient de l’enthousiasme… comme vous le faites !
    A bientôt

  11. Gérard ELOI

    Réponse à Vollory :

    Je ne vois pas ce que votre message injurieux aporte à un hommage à Lucie Aubrac.
    Il y a eu un hommage sincère de la part de Mme Belkacem, et vous transposez sur le plan politique de façon malsaine…

  12. vollory

    vive le Québec libre….. sourires…..vous avez certainement quelques bonnes idées. Mais de là à vous accaparer Lucie AUBRAC il y a un pas, un grand.
    Et puis pour tous : Mlle S ROYAL s’appelle Mlle Marie-Ségolène ROYAL
    car que je sache, elle est née sous ce prénom et Mlle car je n’ai pas été invité à son mariage.

  13. Gérard ELOI

    Réponse à libertador, message 6 :

    même si je partage en partie vos opinions, je les trouve déplacés dans cette discussion.

    En rendant hommage à Lucie Aubrac, Najat n’ a pas lancé une discussion politique…

    Une jeune femme rend hommage à une aînée qui vient de nous quitter.

    Ce n’est pas l’endroit pour polémiquer sur Barre, Papon ou Mitterrand.

  14. libertador@Valérie

    pour certains mettre en taule un vieillard de près de 90 ans (Papon) était un grand progès de l’Etat de droit…

    Je ne partage pas du tout ce point de vue. On a voulu faire un procès spectacle. Et quel spectacle pour le monde entier ! La patrie des droit de l’homme pouvait se vanter d’avoir mis sous les verrous le plus vieux détenu au monde!

    Papon, c’est l’histoire d’un bouc émissaire, une genre de poupée vaudoue sur qui la génération bobo peut se défouler en "tuant le père" et en ayant ainsi bonne conscience!

    En plus ça tombe bien Barre est de droite…

    Que dire de la Francisque de Mitterand ?
    Que dire de l’amitié de toujours entre Mitterand et René Bousquet ?

    Mais pas touche à Mittérand, Ségo se revendique de lui…

    Mitterand et ses écoutes illégales, sa semi-police politique qui menacait les journalistes, sa fifille entretenue sur les fonds de l’Etat …
    a côté Sarko est un enfant de coeur !

  15. Gérard ELOI

    Bonjour Najat,

    Ton hommage à Lucie Aubrac est très émouvant.

    Déjà en évoquant le poème Liberté, par ces mots : "J’écris ton nom…"

    Ensuite, parce que tu es jeune, que tu n’as pas connu cette guerre, mais que tu as compris par quelles déraisons elle a été provoquée et que tu continues à faire passer le message "Plus jamais çà"

    Merci, Najat

  16. Valérie

    Najat,

    Votre hommage à Lucie Aubrac vous honore. Cette démarche tranche avec celle de Barre, l’ancien Maire de Lyon, qui n’a pas trouvé meilleure idée pour faire parler de lui que d’honorer la mémoire de Maurice Papon !

  17. hommage à ceux qui sont morts il y a bien longtemps

    Lucie Aubrac à eut de la chance… elle a connut le 21ème siècle!

    je voudrai au passage rendre hommage à la foule des anonymes, ceux dont personne ne se souvient , ceux qui n’ont pas eut de film, de livre sur eux.

    Car ils sont mort anonyment pendant la guerre en défendant leur patrie.
    Eux n’ont pas eut la chance de connaître la France libérée de l’envahisseurs.

    A tout ces anonyme mort pour la patrie, je souhaite rendre hommage.

    Parfois une plaque à l’angle d’une rue, un stèle sur le bord de la route témoigne que des anonymes se sont battus pour leur peuple, leur terre, leur liberté !

  18. Felix Roussin

    Merci Madame Aubrac de nous avoir tenu les yeux ouverts devant les horreurs dont sont capables les hommes, merci aussi d’avoir été le témoignage de ce qu’ils peuvent être de meilleur.

  19. S.

    Bonjour Najat,

    une autre référence de courage et de bravoure
    qui nous concerne quelque part ; mes origines
    naturelles directes, viennent également de
    l’autre côté de la Méditerranée.

    ″ Notre commune affection était née des amples espaces découverts, de la saveur des vents au vaste souffle, du soleil, des espoirs que nous mettions dans notre œuvre. La fraîcheur matinale du monde à venir nous grisait. Nous nous exaltions d’idées ineffables, immatérielles : elles n’en étaient pas moins dignes de notre combat. Nous vécûmes bien des vies, dans le tourbillon de ces campagnes, sans nous ménager jamais : pourtant une fois le succès atteint, à l’aube d’un monde nouveau, les vieillards, une fois de plus, surgirent et s’emparèrent de notre victoire pour lui redonner l’apparence du monde qu’ils avaient connu jadis. La jeunesse était capable de vaincre, mais n’avait jamais appris à conserver : sa faiblesse, en face de la vieillesse, faisait pitié. En bégayant, nous disions que nous avions œuvré pour fonder de nouveaux cieux, une nouvelle terre : ils nous remercièrent aimablement et firent la paix, la leur.

    Tous les hommes rêvent, mais pas de la même façon. Ceux qui rêvent de nuit, dans les replis poussiéreux de leur esprit, s’éveillent le jour et découvrent que leur rêve n’était que vanité. Mais ceux qui rêvent de jour sont dangereux, car ils sont susceptibles, les yeux ouverts, de mettre en œuvre leur rêve afin de pouvoir les réaliser.

    C’est ce que je fis.″

    Extrait de ″ Les sept piliers de la sagesse ″

    TE. Lawrence, d’Arabie.

    Bonne continuation,

    S.

Commentaires fermés.