« A chaque femme martyrisée dans le monde, je veux que la France offre sa protection en lui donnant la possibilité de devenir Française ».

Éditos Publié le 2 mars 2010

najlae Vous aurez reconnu ces mots, prononcés le 29 avril 2007, par celui qui était alors candidat à la Présidence de la République.

Il y a quelques jours, Najlae Lhimer, une lycéenne de 19 ans, était arrêtée dans une gendarmerie du Loiret  alors qu’elle portait  plainte contre l’homme qui la maltraitait. Acculée par la violence infernale d’un de ses proches, elle s’était résolue à demander la protection de la loi française. Piégée, elle est alors reçue manu militari et, sans aucun égard pour son visage couvert de coups,  immédiatement reconduite au Maroc.

Aujourd’hui en France, une femme meurt tous les trois jours de violences conjugales. J’attirai votre attention, il y a quelques jours sur le combat du collectif « Ni une ni deux » aux cotés des femmes battues en situation irrégulière. Dans le cas dramatique et scandaleux de la jeune Najlae, c’est une nouvelle fois, sous couvert de la maîtrise de l’immigration que l’Etat français justifie une politique de discrimination et d’exclusion à l’égard des femmes les plus en danger.

C’est la loi du plus fort, que le gouvernement encourage ; l’oppression publique qui se rajoute à l’oppression privée. Les mots me manquent pour exprimer ma révolte. Je dirai simplement que j’ai honte. Honte des hypocrisies et des mots vides de sens égrenés par des ministres qui n’en ont plus que le nom : Brice Hortefeux qui s’engage devant le Sénat à faciliter le renouvellement des titres de séjour pour les femmes victimes de violences ; Eric Besson et ses conclusions sur l’affichage dans les salles de classe de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme … tout ça pour ça ?

Najlae Lhimer doit revenir en France, sa situation doit être régularisée. Rien d’autre n’aurait de sens.

Je vous invite à soutenir Najlae Lhimer  en signant la pétition de RESF via ce lien :

http://www.educationsansfrontieres.org/article26372.html

Tags : , , ,

12 commentaires sur « A chaque femme martyrisée dans le monde, je veux que la France offre sa protection en lui donnant la possibilité de devenir Française ».

  1. KG

    Mais QUAND nous réveillerons-nous?? La façon dont les immigrés « clandestins » sont traités sur notre continent va à l’encontre même des valeurs censées nous unir. Une histoire dramatique qui parvient jusqu’à nous..pour combien de vies brisées laissées dans le silence? De noyés en mer méditerranée, des familles emprisonnées, des employeurs mafieux enrichis sur le dos de leurs victimes.. Alors que tous ont fait preuve d’un courage incroyable pour simplement avoir une vie ‘normale’. Ecoeurant.

  2. BB40

    @pravda : ce sujet est quand même important parce qu’il dit ce que la France est ou n’est pas. voulons nous que la politique soit guidé par l’humanisme et le souci de l’autre ou par la volonter d’un contrôle de plus en plus étroit sur le corps social.

    Ces questions sont aussi au coeur de la politique local, regarde le débat sur la vidéosurveillance à Villeurbanne, regarde le programmme du PS pour les régionales, c’est bien la place de chacun d’entre nous qui est au coeur de la campagne. Quand Queyranne parle de culture, d’environnement, de lycées, de transport, de développement économique, il nous parle de notre vie quotidienne. Ce n’est pas un hazard si le bila ndes régions est plébiscité par la population, c’est que l’action locale l’aide à vivre mieux, ce qui est particulièrement important dans cette période de crise économique et sociale.

  3. Gérard Eloi

    @ Marie-France et JB,

    Nous sommes du même avis, néanmoins je vais encore une fois répondre hors sujet à  » Pravda » qui est à la fois envahissant et de mauvaise foi.

    @ Pravda,

    Comme on aurait pu le supposer à cause du pseudo que tu as choisi, tu es d’une mauvaise foi regrettable : tu poses ta question « inflation » sous un billet qui n’a rien à voir avec ce sujet, ensuite tu tentes de venir faire ici de la propâgande pour le vote nul, sous prétexte que  » Les Régions ne peuvent rien contre l’inflation ».

    1) Les Régions ne peuvent hélas pas beaucoup, mais quand même un peu. Avant de cracher ainsi dans la soupe, il aurait été plus honnête de prendre connaissance du billet  » Un e région d’avance : bilan et projet », ci-dessous. Billet qui (malgré sa présentation trop rapide…à toi d’être attebntif, si tu en es capable) répond autant que possible à tes question.

    2) Il est carrément malhonnête de dire que « voter PS ne changera rien… ».
    Car il y a dans ce PS des personnes qui courageuses, intègres et lucides, qui ont fait tout ce qui était possible, et même plus, pour que nous ne tombions pas si bas. Mais même aux Européennes, lesz nuls de ton espèce (abstentionnistes) ont gagné. Avec les conséquences que l’on vit aujourd’hui.

    3) Voici la copie de la conclusion d’un billet blog daté du 14 octobre 2008.
    Toutes les citations qui y sont présentées peuvent être vérifiées. Si l’électorat abêti par les TF 1, P-Match et autres avait adhéré à ces propositions, la France et l’Europe ne seraient pas si bas.

    « …Avec d’autres personnalités, Ségolène a signé la motion E, présentée le 23 septembre au conseil national du PS..
    En présentant cette motion, Najat Belkacem proclamait :

    « Le système financier mondial est en train de s’écraser…Il faut une Révolution démocratique, sociale, écologique, énergétique. Avec un PS radical et exigeant ».

    Je crois en cette volonté de Révolution, à son impérieuse nécessité et à sa faisabilité.
    Je vais tenter de vous expliquer pourquoi, avec le résultat de ma relecture de propositions, engagements et réalisations, de février 2006 au 9 octobre 2008..

    Discours à Paris du 6 février 2007 par S ROYAL

    «… Je ne parle pas, bien sûr, du salaire, de l’argent du travail, mais du
    profit facile. Pas l’argent du labeur mais le profit rapace…le profit
    fainéant. Pas l’argent du risque pris par l’entrepreneur mais celui de la
    spéculation. Les profits avides de toujours plus… les marchés sans foi ni loi. Ces profits arrogants qui se
    rêvent sans contraintes, sans contrôle, sans contre-pouvoirs…. »

    Quelques extraits de ET MAINTENANT édité début 2007 (SRoyal répond à MF
    Colombani entre 2005/2006), une annonce dans ce livre du pacte présidentiel qui allait naître de la première démarche de démocratie participative.

    « BANQUE CENTRALE: Les pays européens sont partagés entre deux positions. Certains
    pensent que la monnaie est une affaire trop compliquée pour être confiée aux
    responsables politiques et, à travers eux, aux citoyens. Et d’autres, comme moi,
    pensent que la politique doit avoir le dernier mot… »

    A noter :dans le pacte présidentiel, Ségolène voulait la reprise du contrôle de la BCE par le monde politique, par les élus, donc. Une BCE qui a donné aux banques privées en difficulté plus de 300 milliards d’euros de juin à fin septembre2008.

    Elle dit aussi :..

    « … Dans mon pacte présidentiel, je propose d’ailleurs la création de fonds
    publics régionaux de participation pour apporter aux PME ces fonds… »

    A noter : ce qui est fait dans sa région Poitou-Charentes.

    D’un long développement de la mondialisation, je retiens ce passage :

    « … La mauvaise mondialisation, c’est la mondialisation subie, mal comprise, mal
    accompagnée, celle où la puissance publique renonce à exercer ses
    responsabilités. C’est celle où tous les coups sont permis…La bonne
    mondialisation, c’est celle qu’encadrent des règles du jeu équitables avec, à
    l’échelle nationale et internationale, des pouvoirs publics capables de les
    faire respecter dans l’intérêt bien compris de tous…. »

    Je tiens aussi à rappeler l’importance dans le pacte présidentiel de la liaison économie-écologie. Des économies grâce à des économies d’énergie, de nouveaux emplois, de nouvelles entreprises, grâce aux nouvelles énergies.

    Quelques actions et déclarations plus récentes, avant de conclure.

    Discours du 2 octobre à Athènes, la gauche et la mondialisation, visible sur DA, rubrique actualités) :

    Elle démontre d’abord le mécanisme du vertigineux dérapage bien prévisible :

    « En 1971, 18 milliards étaient échangé chaque jour. Aujourd’hui, ce sont 1800 milliards…
    La sphère financière s’est affranchie de l’économie réelle… »

    Elle dénonce l’échec de la mondialisation financière et le deficit démocratique de la mondialisation,
    Avant de poser une grave question :

    « Faut-il sauver le système, ou le changer ?

    Dilemme :
    -Soit nous renflouons les banques coupables d’un aveuglement sans mesure…
    -Soit nous refusons…

    Pour dépasser ce dilemme, je propose une condition radicale, immédiate et non négociable : l’intervention publique doit être conditionnée à une révolution en profondeur du système financier international ».

    Remarque ; cette condition radicale est à mettre en parallèle avec ce qui était prévu dans le pacte présidentiel pour lutter contre les délocalisations sauvages d’entreprises.

    Elle cause, elle cause…Et elle cause bien, pour une Femme dont on a médit qu’elle n’avait p as d’idées !
    Et elle agit aussi !

    Voir sur DA son billet, rubrique « blog », du 9 octobre,

    « Les Régions tentent de lutter contre la crise ».
    En Poitou-Charentes, trois grands axes :
    -Innovation, çàd recherche, créativité,…un seul exemples, ces récentes voitures électriques performantes.
    -Aider les entreprises à investir, grâce aux fonds régionaux de garantie.
    -Réconcilier croissance économique avec écologie et social. Prêtsà taux zéro pour les rénovations d’habitation, développement des techniques photovoltaïques,…

    MA CONCLUSION, sans développer « Si la gauche veut des idées »
    récente publication d’après les échanges avec le sociologue Alain TOURAINE, que
    je vous invite à lire, j’insiste sur l’importance des propositions de la motion,
    METTONS FIN A LA DERIVE SPECULATIVE DES MARCHES FINANCIERS

    « Dans ce cadre nous proposons:
    Interdire aux fonds spéculatifs d’engager plus d’argent que ne le permettent
    leurs réserves (cette interdiction existant déjà pour les banques);
    Confier le contrôle des institutions finacières européennes à la BCE.
    Lutter contre les paradis fiscaux et le blanchiment d’argent sale par une
    politique plus répressive. »

    Nous savons que cette crise est grave. Un remède est urgent, contre la spirale des faillites, du chômage, …qui s’emballe.

    NOTRE CHOIX DU 6 NOVEMBRE : PRISE DE CONSCIENCE….CAPITALE.

    En dernière minute, les six propositions de l’équipe de Ségolène pour lutter contre la crise :

    Des propositions contre la crise financière
    :

    1. Créer un ministère franco-allemand de l’économie préfigurant un futur gouvernement économique de la zone euro.

    2. Agir pour le pouvoir d’achat en révolutionnant la fiscalité française.

    3. Pour soutenir et accompagner les entreprises dans leur développement, constituer une véritable banque publique.
    4. Imposer à l’ensemble des acteurs financiers le respect de la réglementation dite de Bâle 2.

    5. Agir contre les paradis fiscaux.
    6. Contraindre les banques à conserver dans leurs bilans les créances qu’elles revendent aujourd’hui à d’autres acteurs financiers.

    Merci de votre attention. »

    Lien pour le billet, et pour les précédents sur le même thème :

    http://centpenseespourvous.blogspot.com/2008/10/notre-motion-e.html

    http://centpenseespourvous.blogspot.com/2008/10/arnaque-financiere.html

    http://centpenseespourvous.blogspot.com/2008/10/ils-ont-trinqu.html

  4. pravda

    que peuvent faire les régions ? donc voter ps ou a gauche ca ne changera rien a notre probleme ca nous protège pas de l’inflation qui arrive nous les Français.donc je m’abstiens de voter , si aucun politique ne peut résoudre nos problèmes nationaux ,c’est pour cela qu’ils nous parlent de l’étranger , nos problèmes sont régionaux et nationaux et la y a pas un politique qui trouve de solution .

  5. Marie France

    J’ai déja signé la pétition. Mieux qu’un sondage et moins honéreux, je crois que ce système permet de démontrer notre grogne grandissante. Souvenez vous de la pétition contre le fils à l’EPAD (100.000 signature en quelques jours)…et son résultat.
    Cordialement.

  6. JB

    Parfaitement d’accord avec cette pétition, j’ai honte de la politique que conduit ce gouvernement. C’est quand même dingue qu’on ait traversé la création d’un ministère de l’immigration, les dérapages racistes de tout un tas d’hommes et de femmes politiques, l’explosion des reconduites à la frontière, la polémique sur les minarets ou cet hallucinant débat sur l’identité nationale sans qu’aucun mouvement ne vienne sérieusement s’élever pour dire stop ! je vous le dit franchement, je regrette le temps des grandes manifs de SOS racisme, aujourd’hui l’UMP a repris les thèmes du FN mais peut les défendre dans une quasi indifférence générale. C’est très grave car c’est une regression démocratique forte.

  7. Gérard Eloi

    @ Pravda,

    Evidemment qu’il y aura inflation et que les prix vont flamber !

    Voici quelques citations de Najat sur les causes de la catastrophe ( retrouvé selon la méthode expliquée hier) :

    « Mais quelle belle hypocrisie lorsque l’on sait que l’État emprunte chaque jour plusieurs milliards d’euros sur les marchés internationaux pour financer son fonctionnement et que les seuls intérêts de la dette publique ont coûté aux contribuables 54 milliards d’euros en 2008. Vivre à crédit c’est payer toute dépense 1,2 à 1,5 fois sa valeur réelle, selon les taux auxquels l’État emprunte. Un porte avion à 1 milliard coutera en réalité aux contribuables sur plusieurs générations 1,5 milliard… Les emprunts d’aujourd’hui sont toujours les impôts de demain, même s’il est vrai que réduire les déficits maintenant risquerait d’approfondir la crise.

    Quelle ironie aussi d’annoncer à grands cris un nouvel emprunt au moment même ou le Premier ministre déclare que les déficits structurels de la France ont atteint « des niveaux qui peuvent compromettre la survie même de nos systèmes économiques » et alors que la dette publique a augmenté de 86,5 milliards en 3 mois !. »

    « Nous en conclurons simplement que le gouvernement n’a pas été la victime consentante d’un marché de dupes, mais le complice actif d’une véritable extorsion de fonds. »

    Dans un autre billet (elle ou Ségolène R, je ne sais plus ?) parlait aussi de « l’effet bulle ». Causé par trop de liquidités, tu peux trouver sur internet.

    Des possibilités régionales d’atténuer le fléau ?

    Peut-être…

    Voir ce billet :

    http://www.najat-vallaud-belkacem.com/2010/01/05/lancement-du-micro-credit-social-a-lyon/

    Bon courage…

  8. pravda

    a cette question je ne n’est toujours pas de réponse ?

    je vais la reformuler .

    est ce que dans les mois qui viennent nous risquons de voir l’inflation ou voir les premiers produits de nécessité flamber ?

    faire de la politique c’est prévoir et anticiper .

  9. Gérard Eloi

    @ Pravda,

    1) On peut considérer que le fait que la vie d’une personne, parmi d’autres !, soit fichue en l’air à cause de la république du mépris instaurée par un clan qui a pratiqué la publicité mensongère et l’abus de confiance est un fait de société, et pas un fait divers émotionnel. D’ailleurs, une pétition circule sur le sujet.

    2) Inflation…
    Je ne pendre pas qu’en pleine campagne régionale Najat aura le temps de redévelopper ce sujet. Donc, je réponds en partie à la question.

    Tu sous-entends qu’elle ne maîtrise pas les sujets économiques, et qu’elle n’a pas communiqué sur le sujet.
    Il aurait fallu lire ses billets blogs précédents, de la rubrique « billet hebdo ». Le thème des dérapages du monde de la finance a été abordé plusieurs fois, et de manière fort bien étayée.

    Pour en reconstituer l’historique, il te suffit de reprendre tous les billets de cette rubrique jusqu’à retrouver ceux qui t’intéressent…

    3) Les positions de Najat sont généralement proches de celles de Ségolène Royal, qui avait édité ceci sur son blog :

    http://www.desirsdavenir.org/node/22906

    Dans d’autres billets, d’autres méthodes de travail avaient été développées : séparation des banques par activité ( çàd ne plus mélanger spéculation et le reste !), démonstration du danger d’avoir investi dans les banques sans contre-partie ni contrôles,…

    Pour retrouver tout : remonter tous les billets blog (sur fond vert) sur DA.

    3) Point de vue régional : inflation et Régions. Les Régions gardant « une longueur d’avance » seront moins que les autres frappées par cette inflation inéluctable. Voir le programme de JJ Queyranne, sur son blog et dans la rubrique Régionales 2010 de ce blog

    4) En dénonçant la gestion libérale et calamiteuse de la crise, Najat et son équipe ont tenté d’alerter l’opinion publique, et ont proposé des solutions alternatives. Hélas, la voix de l’opposition n’a évidemment pas été entendue…Il faudra maintenant en payer les conséquences.

    5) Ce qui s’annonce :

    http://centpenseespourvous.blogspot.com/2010/02/arrogance-et-indecence.html

    Ceux qui ont voté sarkozy en 2007, et qui ont voté à droite aux Européennes l’ont voulu.

    Bonne galère…

  10. pravda

    attention vous glissez dans l’émotionnel , faire de la politique avec des faits divers c’est pas conseilles , enfin bref , j’ai mieux mais ni ni putes ni soumises ni rsf ne parlent de cela ca se passe a Villefranche-sur-Saône .la il y a un véritable probleme de liberté d’expression comment voulez vous vous défendre quand on n’a pas le droit de parler ou la liberté de s’exprimer , mais bon cela n’est pas un probleme ,y a un probleme plus important qui se joue âpres les élections régionales .
    car l’ump ne veut pas communiquer et le ps c’est pareil , si vous êtes libre vous pouvez communiquer la dessus si vous ne maitrisez pas les sujets économique je comprends pourquoi personne ne veut développer ce sujet ,c’est pareil au niveau relance économique l’ump et le ps fait comme si des actions étaient menées .
    que pensez vous de l’inflation qui se prépare dans le pays si il y a inflation, car la nous allons tous être touchés ?

  11. Gérard Eloi

    Tu as redémontré, avec une logique implacable par le rappel de la citation, que les promesses hypocrites du candidat sarkozy n’étaient qu’abus de confiance et publicités mensongères, Najat.

    La pétition est évidemment signée, et commentée.

    Mais nous savons hélas que les pétitions, ce président de ce qui est devenu République du mépris, s’assied dessus.

    Les pétitions efficaces seront donc celles que nous parviendrons à signer avec des clous rouillés…

Commentaires fermés.